Partagez | 
[INTRIGUE] LE BAL DU GOUVERNEMENT.

(Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9)
Parchemin envoyé Lun 11 Avr - 19:04

avatar
avatar
profil
Je suis : Wednesday , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/11/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 567 hiboux. J’incarne : Hailee Steinfeld , et l’avatar que je porte a été créé par : Lux Aeterna . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Scylla Lestrange & Saoirse Rackharrow. Je parle en : #9999cc



Je suis âgé de : 19 ans , et j’ai le sang : moldu, mais c'est ma honte, je me cache de cette vérité il y a bien des années que j'ai tiré un trait sur la magie. Dans la vie je suis : sans emploi et prostituée en fuite. J’ai juré allégeance : à personne mais loin d'apprécier cette guerre, je trouve le monde injuste et violent. Secrètement je pense que l'Ordre du Phénix détient la solution, et je partage leurs idées. Côté cœur, : j'ai toujours été seule. Champ Libre :

malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
LE BAL DU GOUVERNEMENT
- un dernier pas de danse dans la neige hivernale -

Alors qu'elle allait reprendre le travail, le sorcier la retint un instant, l'invitant à venir lui rendre visite à ce qu'il semblait être son échoppe de livres. Mais elle n'eut pas le temps de répondre que des acclamations se firent entendre dans toute la salle. Mais l'effervescence occasionnée par le discours de la Ministre et du Lord fut de courte durée. Des sorts commencèrent alors à fuser de toutes parts. Phèdre manqua de se faire frapper par l'un deux, bousculant et s’accrochant à son tour au sorcier auprès duquel elle était restée. Lâchant son plateau, la jeune femme essayait de se protéger comme elle le pouvait. Pas de baguette, pas de quoi se défendre ou riposter, aucun endroit sûr à l'horizon... Surprise par chaque détonation, elle était visiblement apeurée et ne savait où aller. Une jeune femme vint alors les rejoindre. Bien sûr, tout ce monde lui était inconnu, la serveuse était trop confuse pour essayer de comprendre ce qu'il se passait. Ils étaient prêts à se battre, baguettes en main. Et l'homme, Irvin s’appelait-il, emporta Phèdre avec lui, semblant vouloir la protéger.

Mais après les sorts, les flammes s'invitèrent au bal. Dans l'incohérence la plus totale, traînée par ce sorcier, Phèdre cherchait désespérément des yeux Oprah parmi la foule. Elle voulait la voir en vie et en sécurité, elle ne voulait pas perdre encore une fois la personne qui l'avait sauvée et grâce à qui la vie était devenue moins lourde. Pas comme elle avait été forcée de perdre Alienor. Les hauts dignitaires, sur leur scène, ne bougeaient plus. Les choses semblaient se bouleversées, mais pour pouvoir espérer vivre pleinement cette révolution, encore fallait-il sortir de cette serre en vie. Après avoir traversé un bout de la salle blessé à la cuisse, Irvin s'arrêta. Choqué, perplexe et surtout meurtri devant le corps inerte d'une femme. Les deux sorcières qui l'accompagnaient échangèrent un regard. Phèdre avait du mal à comprendre ce qu'il se passait, mais elle pouvait aisément comprendre qu'Irvin venait de perdre un être cher ... Et elle ne put s'empêcher de ressentir du chagrin à son tour, ce sentiment s'ajoutant à sa peur féroce de l'instant. Plus rien ne comptait à part sortir d'ici en un seul morceau à présent. Avia essaya de le secouer cependant, malgré le chagrin. Alors qu'Irvin était à terre, la jeune femme se prit un sort qui fit valdinguer sa baguette un peu plus loin et qui la fit dangereusement tanguer. Occuper à essayer de faire marcher le sorcier effondré, la sorcière ne pouvait se lancer à la recherche de sa baguette. C'est alors que Phèdre prit la décision d'aller la lui chercher. Ils essayaient de l'aider après tout, autant qu'ils avancent ensemble pour s'en sortir du mieux possible. Les quitter pour se lancer seule dans cette boucherie serait une grave erreur. La née-moldue s'élança alors, mais un sort détonna non loin d'elle, elle se retrouva projetée au sol non loin de la baguette. Ne perdant pas son objectif de vue, elle rampa un peu avant de pouvoir enfin tendre le bras et attraper la baguette d'Avia. Utiliser cette baguette ne traversa même pas l'esprit de la serveuse, elle savait à quel point cela pouvait être dangereux si la baguette n'était pas appropriée. Elle essaya alors de se relever, avec un peu de difficultés, mais parvint ainsi à retourner vers ses deux sauveurs, en courant et protégeant sa tête de ses bras. Jamais elle n'aurait cru que l’événement prendrait cette tournure.

Arrivée de nouveaux aux côtés d'Irvin et Avia, elle tendit la baguette à sa propriétaire avant de se mettre à tousser. La fumée se faisait de plus en plus asphyxiante. Avec du mal à respirer, Phèdre toussait et certainement d'ici peu, l'air serait complètement irrespirable pour tous le monde ici.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


I got the feeling that I'm going under but I don't know if I'll make it out alive. You've watch me bleed until I can't breathe, shaking, falling onto my knees, tripping over myself, aching. I'm begging you to come help.

Parchemin envoyé Lun 11 Avr - 20:46

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
... everyone must stand alone.
S
on premier Doloris, son premier sortilège impardonnable. Et pourtant, Jonah ne ressentait aucun remord, il aurait été prêt à tuer pour Gabrielle. Prêt à tuer pour n’importe lequel d’entre-eux. ENCORE CE PUTAIN DE ROUX ! Visiblement, le sorcier (Erebos)  n’était pas seul, mauvais point pour Jonah qui eu à peine le temps d’esquisser un sourire. Une furie (Priam)  s’abattit sur lui, le faisant lâcher Gabrielle alors qu’il s’écroulait à ses côtés. ENDOLORIS ! Le sort l’atteignit de plein fouet, lui arrachant un cri d’agonie. Pourtant habitué à la douleur, rien n’aurait jamais pu préparer Jonah à ce déferlement de souffrance. C’était pire que mille coups de pied dans les burnes, trust me. J'ai jamais aimé les roux, alors les phénix roux, t'imagine. C’est qu’elle essayait d’être drôle la chienne, pensa Jonah avant de se tordre à nouveau de douleur. Une nouvelle sorcière (Alexsandra)  fit son entrée, ratant un sort qui manqua de peu Onyx. C’était l’enfer sur terre, tout brûlait de concert avec le corps tout entier du Weasley dont chaque terminaison nerveuse semblait en feu. Heureusement, Skander  était du genre réactif, toujours prêt à lui sauver les miches en cas de besoin. Il se saisit de l’attaquante par la gorge (Priam), rompant ainsi le sortilège. Tu vas crever salope. Un rire rauque quitta la gorge du roux, galvanisé par la violence qui émanait de son mentor. Il saisit la main de Skander  afin de se relever. Occupe-toi d’elle. Gabrielle. Son sang maculait désormais le sol. Et pourtant, Jonah était incapable de quoi que ce soit. Luttant contre ses jambes flageolantes et le souvenir du doloris, il cherchait à reprendre son souffle, à tout prix. Mais la fumée se propageait dans la salle, rendant l’air irrespirable. Les sorts continuaient de fuser de toute part mais le Weasley était trop choqué pour se rendre compte de quoi que ce soit. Ce fut la voix de son frère  qui le ramena à la réalité, créant la surprise, lui assénant une claque mentale devant ce sauvetage inattendu. Mégère, tu vas regretter de t'en prendre aux abrutis !  Il aurait éclaté de rire s’il en avait eu la force, Jonah. Mais il fallait sortir de là et vite, Gabrielle et Onyx l’avaient compris et s’en allaient déjà. Il tituba donc vers Jonesy et Oberyn, les tirant derrière lui pour retrouver Skander. Il saisit le sorcier et le cala dans un bras, faisant signe à son meilleur ami de faire de même. Hey, abruti, soigne le pendant qu’on bouge, t’es le meilleur en sortilèges. Un compliment en guise de merci, il ne pouvait pas faire mieux même s’il restait touché par cet élan de fraternité sortit Dieu sait d’où. Bizut, darling, prenez l… l’ex-kidnappé par la castreuse ! Se ravisa-t-il à la dernière minute, ne sachant pas comment demander à Shill et Hororé de s’occuper de Lothar. Sous la pression, il n’avait trouvé rien de mieux mais ils lui pardonneraient, ils n’avait plus de temps à perdre. Il fallait trouver la sortie au plus vite et rattraper Onyx et Gabrielle.
© Starseed
Parchemin envoyé Lun 11 Avr - 21:42

avatar
avatar
profil
Je suis : Haribo , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 23/12/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 286 hiboux. J’incarne : Jack Falahee , et l’avatar que je porte a été créé par : Psyborg (Mahlah) . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Ekaterina Flamel Je parle en : #cc9966;



Je suis âgé de : 31 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : un ex cuisinier, mais actuellement en fuite J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : c'est compliqué, très compliqué
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 

Le bal du gouvernement + 15 mars 1990
Le but en retournant voir l'ordre était de se faire soigner et de potentiellement retourner auprès de Circée. Mais les choses se sont enchaînées tellement rapidement qu'il n'a juste rien pu faire du tout. Gabrielle...sous son autre identité s'est fait limite massacrée. Il est resté stupéfait, il était un peu éloigné, il ne pouvait rien faire pour l'aider de toute manière. Et puis son frère (Skander) s'est fait attaquer sous ses yeux, par deux fois, c'était de l'acharnement à ce niveau. Il sentit la colère monter en lui. Alors qu'il s'aprêtait à le rejoindre pour lui porter secours, peut-être éteindre le feu ou simplement se jeter sur lui pour faire on ne sait quoi, il fut attrapé par une femme (Nyx). Il était affaibli par tout le sang qu'il avait perdu, il essayait de lutter, mais s'était dérisoire. Elle tenait un bout de verre. Un vulgaire morceau de verre près de sa gorge, allait-il mourir comme un moldu ? Quelqu'un jeta un sort ce qui la déstabilisa et il put faire quelques pas en avant pour tenter de s'éloigner. Malheureusement, dans ce mouvement, il vit très clairement son bras blessé. Elle il se sentit défaillir. Il avait les jambes en coton, elles tremblaient. On le tira avec force et en levant les yeux il vit son frère, sauf, mais en piteux état. Jamais il n'avait été aussi heureux de le voir, et ce, même si tous les deux allaient encore devoir se prendre la gueule une fois toute cette histoire passée, pour une Rackharrow. Tremblant, sentant plus que jamais la douleur dans le bras, il se sentait défaillir. Il dut fermer les yeux.

Il ne les rouvrit que, lorsqu'il entendit « l’ex-kidnappé par la castreuse ! » Il le regarda d'un regard lourd de reproche, mais ne dis mot. Il vit deux personnes (Shill & Honoré) s'approcher de lui et tout en bredouillant et en chancelant il leur demanda de l'aide. « Est-ce...que...mon bras...vous pouvez le soigner ? » Il n'aimait pas demander de l'aide, mais avec toute la fumée et vu qu'ils étaient dans un zoo, il était fort probable qu'il aurait besoin du maximum de ses compétences.



Parchemin envoyé Lun 11 Avr - 21:51

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
Elle a l'air mal en point et il a presque pu entendre les os craquer. L'oeil noir de rage contre les Phénix, la mort de Voldemort, les Doloris - avoir ruiné son costume. La soutenant d'un bras et sa baguette toujours fixement ancée à la main alors que dans sa vision périphérique Jonesy tombait sous son sortilège. Il siffla entre ses dents, « Bien fait pour toi, idiot » la soulevant encore un peu plus. « Blessée, va aider Nyx... vite » il roula ses yeux dans leur orbite. Bien sûr qu'il allait aller aider Nyx, mais il n'allait pas non plus la laisser derrière, écroulée sur le sol et bonne à se faire piétiner dans la cohue. Il jeta un coup d'oeil circulaire à la pièce, avisant la position de la louve qui venait d'en venir aux mains avec un homme (Skander). Il bougonna alors que ses jambes encore affaiblies par les Doloris successifs tremblaient légèrement - mais ne cédèrent pas alors qu'il appuyait la plupart de son poids sur son épaule - bougonnant d'un ton décidé  « Allez on y va » les Phénix semblaient battre en retard et ils progressaient lentement mais sûrement vers Nyx toujours allongée sur le sol. Criant à la louve au sol d'un ton pressant - tant les flammes commençaient à les lécher d'un peu trop près et l'air devenait suffocant au fi ldes minutes. « Greyback! J'ai pas envie de mourir cramé, il faudrait partir maintenant » insistant avec lourdeur sur le dernier mot. Il leur fallait partir d'ici au plus vite. Priam toujours accoudée à l'épaule, il continuait d'intimer Nyx de venir les rejoindre. Voyant que son agresseur était toujous à proximité (Skander) il décida de tenter de lui donner un peu de temps pour venir vers eux. Une fois qu'ils seraient à trois, ils pourrait être beaucoup plus efficaces dans leur lutte pour la sortie. Pour la vie. D'un geste de la baguette en direction de Skander « Impédimenta! »

OUI: le sort touche Skander qui est renversé en arrière, pas blessé mais sonné pour quelques minutes, donnant à Nyx l'occasion de courir les rejoindre si tant est qu'elle veuille se lever (     )
NON: le sortilège se perd dans les flammes dans la cacophonie

Le sortilège toucha le sorcier de plein fouet et Erebos se tourna une nouvelle fois vers Nyx « Allez! » il fallait vraiment qu'elle se dépêche à venir les rejoindre. Priam commençait à devenir trop lourde sur son épaule et ses blessures étaient importantes. Il aurait fallu la guérir mais Erebos n'avait jamais été très bon pour les sortilèges de guérison. Il avait toujours aimé le duel, le combat, la force, la violence. La guérison par contre...

HRP: désolé pour le double post, les dès n'avaient pas pris la première fois et du coup ça a posté deux fois et je sais plus supprimer le premier exemplaire
Parchemin envoyé Lun 11 Avr - 21:51

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 866
malle
raise your wand
 
Le membre 'Erebos Black' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Erzsébet
mp Mererid + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Lun 11 Avr - 22:36

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
Bal hivernal
When it gets hard, you know it can get hard sometimes
It is the only thing that makes us feel alive


C'est à peine s'il voit Alastar foncer sur eux, à peine s'il a le temps de se réjouir d'un peu d'aide. Leur oncle tente de soigner Circée, semble n'y parvenir qu'à moitié, ce qui paraît logique vu les dégâts qu'elle a subi. A bout de force, Kenan transfert le corps de sa sœur dans les bras d'Alastar, une grimace de douleur déforme ses traits et c'est Sissi qui le ratrappe de justesse. Elle passe l'un des bras du jeune homme sur ses épaules et le maintient sur pieds tant bien que mal. S'il avait été en pleine possession de ses moyens, nul doute que la fierté en aurait pris un coup : d'où cela sortait-il, cette situation inversée où la femme s'occupait de tout, à ses risques et périls ? Il se serait maudit de lui laisser une telle charge s'il n'était pas à deux doigts de défaillir. La vague d'adrénaline s'efface doucement... jusqu'à être ravivée par la vue des flammes. Les souvenirs émergent, l'horreur des images qu'il avait pourtant cru noyées à jamais. Il tressaille. « Putain. » Comme pour répondre à ses peurs qui ressurgissent, Sissi lui assure qu'ils trouveront un moyen de sortir. Il hoquète quant à la suite de sa phrase, lui lance un regard ahuri et elle lui assure aussitôt qu'elle se moque bien de la réaction d'Alastar. Allez savoir comment il trouve la force de lui sourire, malgré la peur, les flammes, les sortilèges et la douleur. « T'as grillé un plomb, Grimstone ? Tu crois tout de même pas que je vais me laisser crever et te voir vaquer à ta nouvelle vie depuis l'au-delà ? » Un petit rire lui échappe, se transforme vite en un grognement de douleur. « J'te rassure, t'en n'a pas encore fini avec moi. » Puis à l'adresse d'Alastar, vivement : « Reste pas planté là, Oncle Alastar ! Dégagez, on vous rejoint. »

La main gauche cramponnée à la baguette, cette dernière expulse des jets d'eau réguliers qui éteignent les flammes trop menaçantes, celles approchant le plus rapidement. Ils ont a peine fait quelques mètres que le jeune homme s'épuise. L'air est lourd, sa douleur s'amplifie et il a cette désagréable impression de suffoquer. « Merde, je... J'arrive plus à respirer. » La tête tourne, ou est-ce plutôt la salle ? Il se retient comme il peut à sa rouquine, peine à déglutir. « Mais qu'est-ce que tu fous là, Erzsébet ? Tu devrais déjà être à l'extérieur ! » La colère monte malgré lui, contre sa bêtise d'avoir provoqué le connard de tout à l'heure, contre lui-même de ne pas être plus résistant. Contre Sissi de rester bêtement à ses côtés alors qu'elle ferait bien mieux de sauver sa vie. Dans un élan de conscience, il se rend compte qu'il va peut-être vraiment mourir. Qu'il est trop mal en point pour bouger assez vite. Son cœur menace d'exploser d'angoisse. Un peu trop brusquement, il attrape la nuque de Sissi, l'embrasse avec la fougue du désespoir. Les notes de passion s'entourent du voile de la mort, amères. « Je t'aime et c'est précisément pour ça que tu vas me faire le plaisir de te barrer immédiatement. Je suis sérieux, Grimstone, si tu crèves, j'te tue par-dessus, pigé ? » Il la pousse, la force à prendre de la distance, le regard sévère. « Casse-toi de là. Rejoins Cici et Alastar. J'vais me démerder, j'peux pas te laisser risquer ta vie. » Le ton est tranchant. Et sur un sourire : « T'en fais pas pour moi, j'suis moins con que j'en ai l'air. Et je te l'ai dit : j'compte pas mourir tout de suite. »                     


CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.
Parchemin envoyé Lun 11 Avr - 23:15

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
La soirée était censée se dérouler à merveille. Elle avait choisi sa robe en conséquence, salué les personnes qu’il fallait à l’entrée, pris la bonne flûte, une seule et s’était mêlée à la foule. Elle avait mené plusieurs discussions intéressantes avec des membres du Ministère. Applaudi à tout rompre quand Il était apparu. Lui, en chair et en os, face à elle. Et au reste du monde, certes, mais ce n’était qu’un détail. Et soudain, l’enfer s’était déchaîné. Et c’était dans cet enfer qu’Anya Lestrange, fière Mangemort s’il en était, tentait de survivre.

Pour être honnête, ses jambes l’avaient lâchée lors de l’attaque. Peut-être même avait-elle perdu connaissance, plus ou moins totalement. Elle ne savait plus où elle était, ni ce qui se produisait et ne parvenait plus à répéter son mantra. Dans son malheur, elle avait eu de la chance de tomber derrière une table renversée, qui lui avait servi de rempart accidentel pendant qu’elle tentait de se ressaisir. Si elle l’avait pu, elle se serait balancée d’avant en arrière en tentant de se rappeler de son nom. Son masque avait volé, ses cheveux s’étaient détachés. Il était … Non. Non, c’était impossible. Les cris qu’elle entendait, ce n’était … Merde. Anya jurait. Ce n’était pas une héroïne, ce n’était qu’une princesse de Sang Pur qui aimait regarder le monde de haut. Son monde venait de s’effondrer. Adonis … Il était là, elle l’avait vu en arrivant, et avait essayé de placer un pari sur le nombre de verres qu’il avait ingurgités. Aldway … était en place également, elle l’avait aperçu et ignoré. Et enfin, un gémissement, venu du fond du cœur … Calli… Elle ne se souvenait pas. Elle n’y parvenait pas. L’avait-elle vraiment vue ? Avait-elle échappé à la soirée ? Sa baguette …

Titubant, Anya se redressa. Elle n’avait plus son masque, elle n’avait plus rien. Et il y avait tant de silhouettes … Ces Impurs, ces terroristes … Elle allait tous les exterminer. Sa main ne tremblait pas autour de sa baguette. Elle la savait réactive car bien entretenue (Aldway lui avait suffisamment répété qu’il fallait qu’elle en prenne soin). Il lui fallait une cible. Il lui fallait … Elle ne savait plus. D’un bloc, elle s’élança en avant … et prit quelqu’un de plein fouet. Elle se sentit basculer, et, avant de comprendre, roula sous une table avec son assaillant, ou assailli, elle ne savait plus, cramponnée à sa baguette, essayant de prendre le dessus.
Parchemin envoyé Lun 11 Avr - 23:30

avatar
avatar
profil
Je suis : WW. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 30/12/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 794 hiboux. J’incarne : Katherine McNamara , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Nerissa Carrow Je parle en : #477C64 ainsi qu'en italique pour le fourchelang. Daksha s'exprime en #A8A8A8.



Je suis âgé de : 22 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : Joaillère et chercheuse au département R&D pour le compte des Mangemorts. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, sans être mangemort mais je collabore avec eux pour préserver mes intérêts personnels. Côté cœur, : je suis mariée à Kenan Rackharrow et mère d'un petit Emrys âgé de deux mois. Champ Libre :
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Bal hivernal.
“A miracle every day would cease to be miraculous—it would be mundane. Though even a boring sunset is still glorious.”
- Jarod Kintz, Seriously delirious, but not at all serious.

E
lle a vu rouge. Elle a vu rouge et pas qu’à cause des flammes. Ce petit con osait lui faire une déclaration au milieu du chaos pour la pousser loin, trop loin de lui. Circée perdait la tête, demandait s’ils allaient bien et il l’éloignait. La colère sourde a surpassé les risques et elle a collé le brun à la colonne la plus proche, les empêchant ainsi de se recevoir des sortilèges de ce côté-ci. « T’es un Rackharrow. Froid, solide et sans peurs. Alors tu te la fermes et tu surveilles dans mon dos le temps que je te soigne. » Elle a ouvert la chemise sans lui demander son avis. Oui, elle pouvait brûler vivre, là, en l’aidant, mais elle s’en fichait. Il venait de l’embrasser comme si c’était sa dernière heure. Il venait de lui faire une déclaration qu’elle n’attendait pas - et qu’elle aurait préféré ne pas recevoir. Et quoi ? Il fallait qu’elle le laisse s’écrouler, asphyxié ? Elle se voyait bien dire à Irvin qu’elle avait laissé son fils rôtir si proche de la sortie parce que le pauvre l’aimait, c’était inadmissible. « La ferme. J’veux rien entendre. » Les doigts ont suivi les contours des côtes jusqu’à l’entendre grogner. « Epis.. » Il a bougé. Il a bougé, le con. Et si elle avait pu l’immoler d’un regard, c’est ce qu’il se serait passé. Certes, il essayait sans doute de repousser le brasier qui allait finir par les encercler s’ils ne se bougeaient pas mais mieux valait perdre quelques minutes en le remettant en étant qu’échouer sur le pas de la porte. « Je veux pouvoir dire à ta soeur que tu vas bien. Je veux pouvoir le lui dire sincèrement, sans lui mentir parce qu’elle est ma meilleure amie. Les autres sont en train de s’entretuer, si tu n’es pas soigné, on n’y arrivera pas. » Ils n’auraient aucune chance et un hurlement en fond lui a indiqué que certains ne s’en étaient pas sortis. Qu’il y avait des morts, beaucoup. Trop.

« Episkey. Episkey. Episkey. » Une fois en sécurité, Alastar pourrait peut-être consolider l’effet. Elle a marmonné, des paroles incompréhensibles de celle qui essaye de se convaincre que le problème n’est qu’une côte cassée. C’est une blessure basique pour un sorcier. Une blessure simple. Qu’est-ce qu’avait dit Maksimilian déjà ? Un choc peut bloquer des muscles. Elle se souvient qu’il avait débloqué la respiration de leur mère, une fois. Qui ne tente rien n’a rien. Une caresse tendre jusqu’au diaphragme avant qu’elle n’y pose le poing fermé. « Respire. Ca ira mieux après. » Du moins elle espérait. Un coup sec, pour provoquer un hoquet, faire repartir la respiration. « Revigor. » Elle ne pourrait pas faire plus. Ses compétences s’arrêtaient là. C’est médicomage qu’elle aurait dû faire, pas créatrice de bijoux. Ca ne servait à rien, quand on ne pensait pas à se promener avec ses bijoux.

Revigor termine-t-il de venir en aide à Kenan ?

Oui - Le sortilège fonctionne correctement, vient redonner un peu d’énergie au jeune homme pour lui permettre de courir avec elle aider Alastar et Circée.

Non - Revigor est avorté, elle esquive de justesse des étincelles et ne peut donc pas appliquer de quoi redonner de l’énergie à Kenan. Tant pis, ils doivent sortir, ça attendra.

Sissi : #477C64
Daksha : #A8A8A8
Fourchelangue : italique.
© Starseed



Open your eyes, i'm all a disguise.
I carry on like a princess, ⊹ but man i've got them fooled cause underneeth my business I'm cold, I'm hard, I'm cruel. Never gonna put a spell on me, never ever gonna bring me back, never gonna make me be something I'm not because i'm evil. (anaëlle)



Parchemin envoyé Lun 11 Avr - 23:30

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 866
malle
raise your wand
 
Le membre 'Erzsébet Grimstone' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Erzsébet
mp Mererid + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Lun 11 Avr - 23:48

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 
Le costume ajusté et le regard clair, il avait fait une entrée discrète mais distinguée, louvoyant entre les convives d’un pas presque léger. Une coupe bien vite attrapée du bout des doigts pour oublier que quelque part, cintrée dans une robe probablement somptueuse, les yeux sous un loup léger, se cachait probablement Anya. L’ancien Serdaigle espérait, un peu, que la Lestrange ne le remarque pas au beau milieu de la mascarade, ne serait-ce que pour s’éviter un moment de pur embarras. Il ne voulait que la paix, observer d’un œil critique et tacite les silhouettes évoluer sous la musique la plus banale.
Puis Voldemort est apparu. Il avait vu les visages se lever, de curiosité, de colère retenue ou de déférence. Aucun n’est resté indifférent, tous immobiles, pourtant, au discours du Lord. Jusqu’à ce qu’une mélodie d’un ridicule consommé retentisse et emmène avec elle une vague de sorts cinglants. Trop lents. Ils ont tous été trop lents pour réagir et en quelques secondes, le chaos s’est emparé de la salle.
Evitant tant bien que mal les sorts fusant de toute part, les flammes dévorant lentement la scène d’apocalypse. Ils sont  légion, les morts et les blessés. Instantanément, le regard balaie la foule, à la recherche d’une silhouette familière, une furie gracile trop affectée par le décès de son messie. Rien.
Un éclair blond qui passe, portée à bout de bras et il se précipite à sa suite, le cœur serré, le cri abandonné, les phalanges serrées sur sa baguette. Il les pousse tous, résistants comme alliés, innocents et coupable. Il se battra plus tard, la priorité est aux autres, à ceux qu’il n’a pas vu depuis longtemps. Aux actes manqués. Les volutes de magie se mêlent au sang sur les doigts, aux cendres qui flottent. Il reconnaît le visage rond de Callista, sa course s’accélère en même temps que son palpitant, prières adressées à toutes les divinités galloises et mystiques possibles. Même le Jésus moldu y passe pour s’accrocher à l’étincelle de vie. Hang in there, Calli.
A pleine vitesse, il percute un corps de plein fouet et sa baguette s’apprête à renvoyer l’opportun d’où il vient. Leurs deux silhouettes s’emmêlent, se déchirent, son poing s’apprête à s’abattre sur le visage de l’assaillant tandis que l’autre prépare déjà son sort qui semble meurtrier. « Anya ? » La voix s’élève au-dessus du carnage et il retire son masque à la hâte, avant que la Lestrange ne l’abatte à vue. « Calme-toi, Lestrange ! » Il hurle, ses yeux dans les siens, ses doigts s’enroulant autour de son poignet. « C’est pas le moment, tu peux rien faire. Mais Callista est là-bas, on peut pas la laisser. » Il ne lui demande pas son avis, à vrai dire. Son bras l’attire contre lui pour empêcher de nouveaux mouvements désordonnés et il se précipite auprès de la potionniste.
Parchemin envoyé Mar 12 Avr - 0:17

avatar
avatar
profil
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 551
malle
raise your wand
 
LE BAL DU GOUVERNEMENT
- un dernier pas de danse dans la neige hivernale -
ZOO SCAMANDER,   15 MARS 1990 - 22h03
La bataille faisait rage, les flammes commençaient à dévorer la structure du bâtiment. La danse de l’hiver est devenue celle du chaos et des flammes, dansant jusqu’à la fin de la nuit. Cette soirée marquera les esprits, nul doute. On déplorait déjà plusieurs morts dont la mangemort Lilith Yaxley tué dans un instant de panique par une sorcière livrée à elle-même. Des inconnus, des connaissances – tout le monde connaissait des gens ici, peut être que votre voisin était mort, dans les flammes, par la main de quelqu’un.  Voldemort lui-même était mort, son corps sans vie reposait encore sur la scène, derrière lui le sang de la ministre jonchait encore le sol, par des tâches fraiches. Celle-ci avait été évacuée à Ste Mangouste qui était désormais placé sous haute surveillance, pour bénéficier de soin il faudrait montrer pattes blanches.

Les flammes, les sorts, une partie de la verrière était déjà brisé, comme si le restait tenait avec des petits bouts de ficelle par ci, par là. Branlante, la serre ne risquait pas de tenir debout encore bien longtemps. Un craquement dans la structure acier de la salle couvert par les cris, et le crépitement des flammes. La structure plia alors son sous poids, le grincement fut tel que bon nombre de sorciers levèrent alors la tête pour voir ce dont il s’agissait. Par cet effondrement, les sorcières et sorciers furent alors séparé en groupe, luttant cette fois ci pour fuir et survivre.

GROUPE NUMERO 1, composé de Onyx, Jonah, Gabrielle, Shill, Jonesy, Honoré, Skander, Lothar, Oberyn, Styx. - par ici la compagnie.

GROUPE NUMERO 2, composé de Valko, Priam, Nyx, Erebos, Aleksandra, Asphodel, Fauve, Phobos, Dione, Orpheus, Ciaran, Doylana, Ezekiel, Adonis, Aoife, Natanail, Cythère, Marcus, Dvalinn, Ehrling. - par ici la compagnie.

GROUPE NUMERO 3, composé de Avia, Irvin, Circée, Kenan, Erzébeth, Alastar, Phèdre, Charlotte, Oprah, Josteinn, Charlotte, Marguerite, Cassandre, Triss, Callista, Archibald, Aldway, Anya. - par ici la compagnie.


CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Skander + mp Alienor + mp Erzsébet + mp Mererid
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

 

[INTRIGUE] LE BAL DU GOUVERNEMENT.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

 Sujets similaires

-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» le nouveau gouvernement
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» liste partielle du futur gouvernement
» Réactions au renvoi du gouvernement.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Londres Sorciers :: Zoo Scamander-