Partagez | 
Alastar & Odette - It's been a while

()
Parchemin envoyé Ven 19 Fév - 15:38

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 

27 Décembre 1989


O
dette,

Tu dois certainement te demander pourquoi je t'écris, après tout ce temps. Je sais qu'on ne s'est plus parlé depuis mon mariage (ce qui fait environ dix ans... déjà) mais il fallait que je te contacte.

Quand je t'ai revue en juillet,
à cet endroit, j'ai d'abord cru que j'hallucinais. J'ai à peine eu le temps de m'excuser et de réaliser que tu étais... différente, que déjà, tu fuyais sans aucune raison. La seconde d'après tu n'étais plus là, me laissant seul avec ma surprise et mes doutes. Je n'étais même plus sûr que tu étais bel et bien l'inconnue qui m'avait bousculé et j'ai d'abord cru que je m'étais trompé. Mais avec le recul, j'ai réalisé que c'était bien toi. Bref, j'aimerais comprendre. Je sais qu'on n'était pas toujours en parfait accord avant, mais que tu me fuies comme ça, pour te volatiliser presque aussitôt, j'ai du mal à me l'expliquer. J'y ai vu, peut-être à tort, de la détresse, de la panique. J'avais l'impression que tu étais en danger et que je devais te venir en aide. Alors j'ai tenté de retrouver ta trace, en vain. Si tu voulais disparaître, eh bien c'était plutôt réussi. Ce n'est que dernièrement que j'ai appris ta présence à ce mariage des Peakes qu'un ami m'a confirmée.

Alors, j'aimerais m'assurer que tout va pour le mieux. Sache que je peux t'aider en cas de besoin et que, même si ça fait des années qu'on ne s'est plus parlé, tu peux toujours compter sur moi.

J'attends ta réponse, en espérant qu'elle ne tardera pas.


Alastar


Parchemin envoyé Ven 19 Fév - 16:17

avatar
avatar
profil
Je suis : Dezaia , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1286 hiboux. J’incarne : la sublime Sarah Gadon , et l’avatar que je porte a été créé par : © dezaia . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : D.M. - P.L - L.G. - Z.S. Je parle en : #996666



Je suis âgé de : vingt-neuf ans (20.01.62) , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Mère au foyer, ex-psychomage, et Médicomage pour l'Ordre du Phénix J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Je suis mariée avec les Leader de l'Ordre, Skander Lupin. (le 8 juin 1991) Champ Libre :

Maman de quatre enfants (Antigone, Orion, Finlay, Sirius) et belle-mère de Victoire.

Elle a été agressé par un loup quand elle a eu 24 ans et garde de forte séquelles vis à vis de la violence et du sang, la rendant parfois inoffensive ou trop agressive, tout dépens de l'enjeu.

malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 

27 décembre 1989

Alastar
Joyeux Noël, en retard

Au début, je t'avoue, je me suis demandé qui m'écrivait, j'ai peiné à le croire. C'est le genre de chose dont je m'éloigne en ce moment. Les hiboux, dernièrement je n'ai eu que de mauvaises nouvelles dans ces maudits parchemins, alors imagine juste l'idée que j'ai pu avoir en voyant ta calligraphie sur l'enveloppe.

Mais c'était bien toi. Je suis désolée ? Que veux-tu que je te dise de plus ? Désolé d'être juste une fuyarde. En vérité, je n'aimerais pas que ces hiboux tombent entre de mauvaises mains, je pense que je vais rester évasive, mais j'ai rarement envie de parler de la période de ma « mort », c'est en soi assez troublant pour moi, mais tout autant pour les autres. En tout cas, tu as de bons amis, enfin je crois, ils aiment surement les tabloïds parce qu'il n'y a que dans ce genre de torchons qu'on a parlé de moi au mariage d'Erlhing. Ces langues de vipères, si je pouvais leur faire manger leur papier. En tout cas, il n'y a rien de plus agréable de voir que tu t'es inquiété après cela ? Je suis désolé. J'inquiète énormément de monde, mais je pensais que tu avais tourné la page après Poudlard. En fait, je ne suis plus vraiment en danger. Je ne l'ai jamais été. On parle d'hormones dans ces cas là. Quand je t'ai croisé, je devais être dans mon quatrième mois de grossesse. Grossesse ? Oui, les bébés sont nés il y a un peu plus d'un mois alors... Je pense qu'on peut mettre toute cette panique sur le compte des hormones. Rien de plus grave. Mais disparaître n'est pas un art, il suffit juste de s'enfermer dans une maison où l'on vous aime, chez mon père puis chez les Peakes... Rien de plus dur, mais je ne pouvais pas faire l'autruche devant le mariage de mon ami, de mon maître à peindre. Alors, je suis « revenue » au plus grand bonheur des ragots apparemment... Vous les Sangs purs, vous n'avez donc que ça à la bouche ? J'espère juste qu'il n'y a pas de photos d'Orion et d'Antigone... Sinon j'irais porter ma plainte devant la Magenmagot.

Je te remercie pour l'aide que tu me proposes Alastar, mais j'ai du mal à accorder ma confiance et tu n'étais pas à même d'aider « les impurs » comme tu le disais si bien en présence de tes amis de Serpentard. Mais la confiance n'est-elle pas un trophée qu'on gagne dans une relation ?

Amicalement, je prends plaisir à t'écrire.

Odette




Time is always too short, but for those who love, it lasts forever.
©crack in time

Parchemin envoyé Jeu 14 Avr - 23:43

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 

29 Décembre 1989


O
dette,

J'ai du mal à te croire "fuyarde" : tu ne l'as jamais été. Du moins, pas à Poudlard. Enfin, "les choses ont changé" me diras-tu certainement (avec raison). Après tout, je ne suis même pas certain de te connaître encore, d'avoir retrouvé cette Odette que j'ai quittée pour la dernière fois lors de mes noces... Mon intention était simplement de  m'assurer que tout allait bien pour toi, et que cette disparition ne cachait rien de grave.  Alors oui, ta réponse me soulage, même si selon mon expérience, on ne se terre jamais pendant plusieurs mois sans raison, que ce soit chez son père ou chez les Peakes...

Sache aussi que je ne suis pas du tout un adepte des tabloïds. Les rumeurs, ainsi que le témoignage d'un ami proche, ont suffi. Judicaël Kingsbury, ça doit te dire quelque chose? Eh bien c'est un collègue ainsi qu'un excellent ami, il est digne de confiance, je crois. Enfin, peut-on encore juger quelqu'un "digne de confiance" ? En tout cas, c'est l'impression qu'il m'a toujours donnée. Je te rassure cependant : il ne me semble pas que les jumeaux aient été exposés. Félicitations pour leur naissance, d'ailleurs. J'avais bien remarqué un début de grossesse en juillet, sans vraiment oser aborder le sujet à présent, et par hiboux je te l'avoue. Orion et Antigone sont de très jolis prénoms, et je reconnais bien là ta passion pour la mythologie moldue. C'est drôle de penser qu'encore aujourd'hui, elle est à l'origine des prénoms de nombreux Sangs-Purs, mais je me garderai bien de le faire remarquer.

Évoluer dans un environnement de Sangs-Purs n'est pas toujours aisé, je le sais pour y appartenir. Sois prudente Odette. Ce ne sera peut-être pas le cas chez les Peakes, mais je sais qu'il y a toujours des membres récalcitrants à la venue d'un "Impur". Oui, j'emploie aussi les guillemets, à ce que tu peux voir. En dix ans, les choses ont bel et bien changé, et mes convictions en font partie. J'imagine ton expression circonspecte en lisant ces lignes, mais je suis on ne peut plus sérieux : la méfiance que j'éprouvais pour les "Impurs" n'est plus. Aussi, je tenais à m'excuser pour mon comportement lors de nos dernières rencontres, que ce soit lors de mon mariage ou à Poudlard. Il y aurait d'ailleurs tellement de choses à en dire, mais par hibou, difficile de dire plus que "je suis désolé".

En parlant de mariage, tu seras peut-être surprise d'apprendre que je suis désormais veuf depuis presque quatre ans ... En écrivant ces lignes, je réalise seulement à quel point nous avons du retard à rattraper, ensemble. Mais parle-moi donc de ton quotidien chez les Peakes. Je suppose qu'entre les jumeaux et ton intégration dans la Haute société sang-pur, tu dois avoir des journées plutôt chargées.  

Amitiés,

Alastar


PS : Écrire ce genre de choses peut me coûter et je pense que tu peux aisément t'en rendre compte. Ne me fais pas regretter ces risques, pris en souvenir d'une vieille amitié.

Parchemin envoyé Dim 24 Avr - 7:40

avatar
avatar
profil
Je suis : Dezaia , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 18/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1286 hiboux. J’incarne : la sublime Sarah Gadon , et l’avatar que je porte a été créé par : © dezaia . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : D.M. - P.L - L.G. - Z.S. Je parle en : #996666



Je suis âgé de : vingt-neuf ans (20.01.62) , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Mère au foyer, ex-psychomage, et Médicomage pour l'Ordre du Phénix J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Je suis mariée avec les Leader de l'Ordre, Skander Lupin. (le 8 juin 1991) Champ Libre :

Maman de quatre enfants (Antigone, Orion, Finlay, Sirius) et belle-mère de Victoire.

Elle a été agressé par un loup quand elle a eu 24 ans et garde de forte séquelles vis à vis de la violence et du sang, la rendant parfois inoffensive ou trop agressive, tout dépens de l'enjeu.

malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 

27 décembre 1989

Alastar

Si tu savais comme tout à changer, comme j’ai été obligée de changer. Si tu connaissais une Odette à Poudlard, ou encore lors de tes noces, je suis au regret de t’annoncer qu’elle est loin, très loin de moi désormais. On fuit pour de bonnes raisons. Je te remercie, mon ami, de prendre de mes nouvelles. Je suis désolé de t’avoir surement chagriné à l’annonce de ma prétendue mort, je suis désolé du mal que j’ai pu causer, mais Alastar, je t’en conjure mon histoire n’est pas jolie et je ne souhaiterais t’en parler qu’en face à face. Comme une promesse pour être certaine que je pourrais te revoir. Chez mon père ou chez les Peakes ? Qu’importe, je compte bien déménager et prendre une maison avec le père de mes enfants, avoir un chez moi, où tu seras le bienvenu soit assuré de cela.

Kingsbury ? C’est le nom de la nourrice de mes enfants. Louise. Son frère s’appelle donc Judicaël ? Et il travaille avec toi ? Je ne l’ai pas vu beaucoup, mais il est bien malchanceux ce jeune homme, par inadvertance, Erlhing l’a assommé le prenant pour un voleur, mais je ne savais rien de lui, pas même son nom… Mais comme tu sembles si bien le dire, peut-on être digne de confiance à notre époque ? J’en doute, mais je suis au moins certaine d’avoir confiance aux gens que je connaissais avant cela. Et sache que tu en fais partie. En parlant de naissance… Je te remercie, mais j’ai quelque chose à te demander, au regret de ne pas pouvoir t’en faire par t’en face, mais ce sont les aléas des papiers postnaissance. Voudrais-tu être le parrain de ma fille ? En vérité, je suis terrorisée à l’idée de te demander ça… Ma calligraphie doit bien parler pour moi, mais je comprendrais que tu refuses. Si je me suis éteinte, je pense que je n’ai pas perdu la passion pour la lecture. En fait l’avantage de ressembler à une baleine pendant au moins cinq mois, c’est qu’on peut lire tranquillement…

Mais, je pense ne pas faire abstraction de tes conseils et j’ai déjà vu ce regard de dégout sur le visage de certaines personnes de ma nouvelle famille. Notamment sur l’aîné d’Erlhing, Severin, il doit bien me détester, mais il est tout aussi borné pour savoir ce que je cache, mais je ne compte pas lui avouer… Pas maintenant.

Alastar, tu sais très bien que je t’ai toujours pardonné, mais il y a des mots quand on est jeune qu’on ne veut pas avouer et c’est sans doute à cause de cela que dix ans se sont écoulés après nos dernières disputes lors de tes noces. J’en suis amèrement désolée également. Mais tu le dis bien, je suis surprise. Toi ? Tes convictions envolées, et bien, il n’en fallait pas plus pour me faire croire que Dieu existe vraiment, mais tu prends des risques. À l’avenir écrire à l’encre magique serait judicieux. Cependant, tu m’excuseras de ne pas t’avoir adressé mes condoléances à l’époque, je n’étais pas en état de parler ou de réfléchir il y a quatre ans. J’espère que ta peine s’est amoindrie avec le temps et que tu batifoles dans les bras de quelqu’un d’autre, tu le mérites plus que personne d’autre à mes yeux. Pour mon quotidien, il est tout ce qu’il y a de plus banal, métro, boulot, dodo, comme dirait les moldus… Je peins en compagnie d’Erlhing, m’occupe peu d’Antigone et Orion… La peinture me prend un temps considérable, mais les Peakes sont des maîtres en la matière. Et dire que la plus grande partie des œuvres de Poudlard sont de leur fait, c’est incroyable. J’aime cette famille, véritablement. Pour mon intégration… Je ne sais pas si j’y arriverais un jour et je n’y compte pas, je préfère la vie tranquille à la campagne. Ça sera mieux que la ville pour les enfants…

Raconte moi, toi, que fais-tu désormais, toujours plonger dans les livres ou avec Lestrange ? J’ai hâte de te rencontrer Alastar, dis-moi quand tu auras du temps.

Amitiés.

Odette




Time is always too short, but for those who love, it lasts forever.
©crack in time

Parchemin envoyé Dim 10 Juil - 0:45

avatar
avatar
profil
malle
raise your wand
Invité
 

2 Janvier 1990


O
dette,

Je profite de cette lettre pour vous souhaiter une bonne année, à toi et aux jumeaux. Après tout ce que nous avons traversé, puisse cela nous porter chance. Et je serais ravi de commencer ce nouveau cycle en te retrouvant. Ta demande m'était totalement inattendue. Je dois avouer qu'elle me surprend autant qu'elle me touche. Et bien que je n'ai pas pour habitude d'accepter de telles choses par courrier, je fais ici exception. J'accepte d'être le parrain d'Antigone. Et je tiens à te rassurer :  mes mains tremblent aussi d'émotion en écrivant ces lignes, car je sais à quel point cela a de l'importance pour toi. Je serais donc d'accord de te retrouver dès que tu seras disposée à me recevoir, que ce soi chez ton père, chez les Peakes ou chez toi, je l'espère. Je t'aurais bien invitée à mon domicile, mais j'imagine que voyager avec des enfants en bas âge n'est pas très commode par les temps qui courent...

Ne t'excuse pas pour ta disparition. Pour être tout à fait honnête, j'ignorais que tu avais été déclarée morte jusqu'à ces brèves "retrouvailles". Je prêterai donc une oreille attentive à ton histoire en temps voulu, sois-en certaine. Je ne connais pas la sœur de Judicaël, j'ignorais même qu'il en avait une. En revanche, j'ai déjà croisé la route de Severin Peakes et je sais qu'il soutient le Lord. Cela doit expliquer ses réticences à ton égard. Je ne peux vraiment te conseiller à ce sujet, car malheureusement, le connaissant, il s'est déjà forgé une opinion très ferme à ton sujet et il sera compliqué de l'en faire changer.

J'en déduis malgré tout que tu es en sécurité chez les Peakes et je m'en réjouis. C'est l'essentiel et c'est ce dont tu as besoin pour élever les jumeaux en paix. Mon quotidien n'a rien d'extraordinaire non plus. J'ai quitté le commerce d'objets magiques pour une fonction au Ministère un an avant la Purge, et je fais partie de la brigade de police magique depuis deux ans. Voilà. Tu comprends à présent comment j'ai passé ces derniers mois à tenter de retrouver ta trace, en vain. Et j'avoue que cet échec me déplaît toujours autant, tu peux le comprendre. Mon orgueil est toujours bien là, lui. J'ai également pu faire le deuil de mon épouse, à ma manière, comme tu peux t'en douter. N'aie crainte. Mais, même si j'en doute, mon père serait bien capable de me remarier. Je ne l'imagine pas si cruel, mais sait-on jamais. Après tout, c'est notre lot à nous, sang purs, de céder aux caprices généalogiques de nos aînés. Ceci dit, si le pire devait arriver, je te promets de ne pas lui rendre la tâche trop facile.

Si je ne peux enlever les mots que je t'ai assénés il y a dix ans, je peux à présent me racheter. Ta confiance me touche réellement et crois-moi, je ne laisserai pas passer cette chance que tu me donnes. Contacte-moi lorsque tu auras une adresse où me retrouver et un peu de temps à me consacrer. Je serai là.

En espérant pouvoir rencontrer les jumeaux très vite, et surtout te revoir,

Alastar




 

Alastar & Odette - It's been a while

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LÈT OUVÈT ODETTE ROY FOMBRUN KI MANDE PREVAL RACHE MANYOK LI 7 FÉVRIYE
» Odette Roy Fombrun plaide en faveur de l'intégration de la diaspora
» (F) Laora Candice Cole ft Odette Annable [LIBRE]
» Alessandra A. Delanikas ► Odette Yustman Annable
» Odette- Plus loin que dans mes rêves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Hiboux postaux-