indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
[FB] The sky's falling down - Avia

()
Parchemin envoyé Lun 15 Fév - 17:43

Invité
- Invité -
avatar
 
The sky's falling down
It crashed into this lonely town.

Alastar & Avia

Février 1975 - Pré-au-Lard


C'était une froide journée d'hiver. Un temps parfait pour arpenter Pré-au-Lard et passer un moment de détente entre les cours. La sortie était prévue depuis un bon mois maintenant et Alastar l'attendait avec impatience. Le village avait ce côté réconfortant et tellement typique qui lui permettrait d'oublier le stress causé par les derniers examens. Il n'était pas au bout de ses peines, loin de là : les ultimes épreuves l'attendaient encore, mais une fois tous ces obstacles franchis, Alastar serait enfin diplômé... Cette pensée lui donnait presque le vertige. Cela faisait presque sept ans maintenant qu'il hantait les couloirs du château qui était devenu sa deuxième maison. Et il ne s'était jamais vraiment interrogé sur son avenir. Ce qui l'attendait après Poudlard demeurait un mystère sur lequel il peinait à se pencher. Al' préférait profiter de ses derniers mois en tant qu'étudiant, de cette insouciance qu'il pourrait bien un jour regretter. Beaucoup avaient déjà un plan, un parcours professionnel tout tracé. Mais lui, au fond, se plaisait bien dans cette indécision. Il avait l'impression de laisser toutes les portes ouvertes, de laisser le destin frapper.

Il trônait donc, assis à une table en bois massif de l'auberge des Trois Balais, une bièreauberre à la main, flanqué de quelques acolytes Serpentards qui avaient fait le déplacement pour profiter de cette journée de repos. Les discussion tournaient souvent autour des examens, mais bien vite, la conversation aborda la saison de Quidditch, qui s'annonçait difficile pour les Verts. Al' était gardien de l'équipe depuis quatre ans déjà, et il espérait de tout cœur que les Serpentards remonteraient la pente. C'était peut-être le plus beau cadeau qu'on pouvait lui faire pour cette ultime année d'étude.

"Le prochain match est contre Poufsouffle..." rappela-t-il. Cette année, ces derniers étaient mal en point. Ils essuyaient problèmes sur problèmes (entre blessures et déficience de matériel) "... ça devrait nous permettre d'égaliser avec les Serdaigles. Mais les Gryffondors restent loin devant, ça va être compliqué." "Attends, on n'en est pas encore là. Un match à la fois, comme on dit." "Mais j'aimerais tellement les écraser, ces espèces de minets... Ils font toujours les fiers sur le terrain et puis on est largement supérieurs, ce serait différent si le tirage au sort ne leur avait pas été favorable!" Comme toujours, Finn disait tout haut ce que tous pensaient tout bas. "Ouais c'est pas si simple, mais tu dois avoir raison. Si tu envoyais quelques cognards sur leur attrapeur, on devrait pouvoir les battre." "Ils ont d'excellents poursuiveurs. Ça va être chaud..." Reha rappliqua, en retard à cause de ses cours, comme à son habitude : "Je reviens du cours d'arithmancie. Mauvaise nouvelle : le professeur Ghibs revient de maladie... Et sinon, vous 'savez pas ce que cette Sang de Bourbe a lâché en plein cours..."

Mais elle n'acheva pas sa phrase. Les fenêtres se brisèrent une à une, causant cris et panique dans l'auberge. De l'extérieur, le fracas de sortilège leur parvenait à peine, mais tous comprirent que Pré-au-Lard était attaquée. Reha bascula, certainement touchée par un sort. Tous se baissèrent précipitamment et quelques hommes en noir pénétrèrent dans l'établissement sous les hurlements des clients. Des mangemorts. Les Rackharrows étaient mangemorts de génération en génération. Et Alastar savait qu'une telle attaque ne pouvait avoir qu'un seul objectif : tuer le plus d'Impurs possible. Dans de tel cas, certains sorciers devenaient incontrôlables, aveuglés par la peur et la violence et tuaient simplement tout ce qui était à portée. Plusieurs éclairs verts fusèrent dans l'auberge "Pour le Seigneur des Ténèbres" hurla un homme masqué particulièrement virulent. Ce dernier sortit et invoqua, au milieu de la panique générale, la marque des Ténèbres "Morsmordre".

"Tuez-les, tuez-les tous!"  -  "Au secours!"  -  "Noooon pitié."

Les cris fusaient et bientôt tous couraient dans l'auberge, à la recherche d'une sortie. Al', désemparé, compris que pour sa survie, il devait fuir à tout prix. Regagner Poudlard le plus vite possible. Sinon, il pourrait se prendre un sortilège de mort et crever au milieu de cette rixe dont il n'était pas la cible. Nerveux, il suivit un groupe de sorciers au fond du bâtiment où se trouvait une porte de service qui donnait sur une ruelle encore déserte. Tous quittèrent l'établissement avec précipitation. Alastar lança un regard par-dessus sont épaule : certains Serpentards l'avaient suivi. Mais pas tous. Peut-être Réha avait-elle été...
"C'est horrible, mais qu'est-ce qui leur prend. On n'est pas des Sang de Bourbe, pourquoi on nous attaque? " "C'est une rafle. Ils doivent tuer en masse. Et certains ne sont pas très regardants... " "Qu'est-ce qu'on peut faire?"

Un mangemort apparut soudainement à l'autre bout de la ruelle. Apeuré, le groupe éclata de surprise et tous se précipitèrent dans des directions opposées. Rackharrow s'était caché dans une large embrasure de porte et attendit patiemment que le mage noir poursuive son chemin avant de sortir de sa cachette. Al' devait faire vite. Il sortit de la ruelle à toute allure, sans vraiment savoir où aller. La sortie du village devait être cernée. Il lui fallait trouver une autre solution et malheureusement, il n'avait aucune connaissance des passages secrets qui auraient pu le mettre à l'abri et le ramener en lieu sûr... Il se perdit dans les rues, tentant de rester le plus discret possible, à l'affût du moindre danger.

HJ:
 
Parchemin envoyé Lun 22 Fév - 11:14

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : Gallifreys aka Lexxie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 672 hiboux. J’incarne : Holland - la rouquine - Roden , et l’avatar que je porte a été créé par : un créateur de bazzart, merci . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Astra Black, Gideon Peverell, Skander Lupin. Je parle en : #??????



Je suis âgé de : 27 années brisée , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : prisonnière des mangemorts, ils tentent de m'exploiter pour mon don. Quand comprendront-ils enfin que je ne contrôle rien, qu'ils m'achèvent je n'en peux plus. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : c'est plutôt complexe, je suis complètement perdue.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 


The sky's falling down.
"rackharrow & spudmore "

Qu’est-ce qu’une gamine de douze ans faisait à Pré Au Lard ? Absolument rien d’autorisé, c’était certain. Déjà à cet âge-là la jeune Spudmore n’en faisait qu’à sa tête. Dès son entré à Poudlard elle avait planté le décor et refusait de se soumettre à l’autorité. Toute sa vie, elle avait été la petite princesse d’un père qui aimait éperdument sa fille – elle agissait encore en tant que tel. Elle grandissait mais n’avait pas encore suffisamment de plomb dans la tête pour agir de façon sensé et respectable. Agée de douze ans, vêtue d’un jean un peu grand, d’un t-shirt tout simple, et d’une veste plutôt large, la petite fille avait sa chevelure rousse rassemblée dans un chignon un peu brouillon. Elle ne ressemblait pas encore à une femme, elle était juste une sorte de garçon manqué qui passait son temps à jouer au quidditch et à aller chercher des noises à ses camarades de serpentard au nom de la guerre ancestral griffondor-serpentard. Mais qu’est ce qui pouvait conduire une gamine de douze ans à se rendre à Pré Au Lard alors que cela lui était interdit ? pour Avia, le mot interdit enchainé avec le mot adrénaline était une raison valable.  Elle avait juste envie de voir ce village de ses propres yeux, et quand un de ses camarades lui avait parlé d’un passage secret, alors il n’en avait pas fallu d’avantage pour la convaincre que c’était une chose à faire. Que serait la vie sans un peu d’interdit ?

Elle avait débouché dans le magasin de friandise du village, et il n’en fallut pas plus pour qu’elle y dépense quelques galions. Elle n’avait pas changé sur ce point – les bonbons restaient un de ses pêchers mignons. Pour séduire la jeune femme les fleurs étaient le genre de chose qui ne l’intéressait pas mais par contre si vous arriviez avec une boite de chocolat ou de bonbon, vous aviez toutes vos chances.  Tandis qu’elle demandait à la vendeuse combien elle lui devait, elle cherchait dans sa poche les quelques galions qu’elle avait emporté. L’argent n’avait jamais été un problème pour la jeune femme – elle n’avait pas notion de l’importance que cela pouvait avoir à cette époque. Elle était naïve et innocente, des fois elle aurait aimé ne jamais grandir. Mais cette nuit-là, son innocence et sa naïveté furent ébranlée. « Merci Madame ! » dit-elle joyeusement quand elle attrapa son sachet de bonbon, voilà qu’elle et ses amies allaient pouvoir dévorer des bonbons la prochaine soirée. Avia n’avait pas énormément d’amies, mais elle n’avait pas besoin d’en avoir dix milles, quelques-unes lui suffisaient amplement. Elle sortit alors de la boutique, ne pouvant s’empêcher de grignoter quelques gommes de limaces. Elle marchait fièrement dans la rue, se fichant de croiser des camarades plus âgé – elle était fière de sa performance.

Elle marchait, déterminé  à aller commander du jus de citrouille à la tête de Sanglier quand soudain elle entendit des bruits de sortilèges fuser dans une rue voisine. Elle était incapable de se rendre compte de ce dont il pouvait s’agir. Depuis quelques temps déjà, une sorte de guerre faisait rage mais elle n’en avait eu vent qu’à travers les journaux et savait que son père soutenait un homme qu’il appelait le « maître ». Elle ne comprenait pas ce fanatisme, elle ne comprenait pas comment on pouvait suivre aveuglément quelqu’un pour ses idées. Elle était loin de se douter de l’horreur que ce fanatisme provoquerait pour les décennies à venir. Quand elle vit un homme masqué émerger du bout de la rue, son sang ne fit qu’un tour et son instinct de conservation et son adrénaline prit alors le dessus. Ni  une, ni deux, la jeune femme se mit alors à courir, baguette en main bien qu’elle soit parfaitement incapable de s’en servir en duel, ce n’était pas le genre de sortilège que l’on apprenait en première et seconde année. « EH ARRETES TOI ! » Lui cria alors, le mangemort tandis qu’elle bifurqua à la première occasion, sentant de justesse un sort ce heurté au mur qu’elle venait de dépasser. Elle devait retourner au magasin de confiserie et emprunter le passage secret. Coûte que coûte ; elle était petite agile, elle réussit par un étrange miracle à semer son poursuivant. Essoufflée, elle s’appuya contre un mur le temps de reprendre son souffle. « C’est là que tu te caches ! » Dit alors une voix sortie de nulle part. Avec sa chevelure rousse, sa dégaine un peu débraillé, nulle doute qu’elle passait à ses yeux pour une Weasley, ou quelques choses du genre. Face a un sorcier adulte, à cet âge là, elle n'avait aucune chance de s'en sortir indemne.

HJ:
 



I TAKE EVERYTHING I AM FEELING, EVERYTHING THAT MATTERS TO ME… I PUSH ALL OF IT INTO MY FIST, AND I FIGHT FOR IT.


Parchemin envoyé Sam 2 Avr - 22:19

Invité
- Invité -
avatar
 
Alastar s'arrêta, haletant. Cela faisait déjà plusieurs minutes qu’il avait quitté la taverne, et le Serpentard ignorait toujours où se rendre. Il errait d’une rue à l’autre, prudemment, sur ses gardes, et prenait bien soin de rebrousser le chemin dès qu’il tombait sur un duel. Al’ n’était pas du genre à jouer les héros. Pas du tout. Et il fallait bien dire que le contexte n’aidait pas. De manière générale, Rackharrow se moquait du sort des étrangers. Seule sa famille comptait. Mais Saoirse, Lloyd et Irvin n’étaient pas là. C’était impossible, puisqu’ils avaient quitté Poudlard depuis un bon moment, et n’avaient aucune raison de se trouver à Pré-au-Lard en ce moment. Donc Al’ courait pour sa vie, cette fois. Si le village était cerné, alors le mieux qu’il pouvait faire était de trouver un abri, le temps que les mangemorts finissent leur travail. C’était ce qu’Abraxas ferait et Al’ ne voyait pas de meilleure solution. Résigné, il s’arrêta pour reprendre son souffle et passer en revue les différentes possibilités qui s’offraient à lui. Seule la cabane hurlante aurait pu faire l’affaire… La maison hantée était crainte par de nombreux étudiants – au point d’être une véritable phobie pour certains – et Al’ ne voyait vraiment pas ce que les mangemorts auraient été faire là-dedans, en pleine rixe. Une partie du trajet devrait se faire à découvert, mais c’était jouable. De toute façon, Al’ était résolu à ne pas crever au milieu d’une rixe dont il n’était pas la cible. C’aurait été trop con…

Il repartit au trot, tout en jetant soigneusement un coup d’œil à chaque intersection qu’il passait pour éviter de se faire suivre à son insu. S’il continuait à cette allure, il atteindrait la frontière nord du village assez rapidement. Mais soudain, au détour d’une ruelle, il tomba nez à nez avec un cadavre. Surpris, Al’ arrêta brusquement sa course, pensant reconnaître ce visage… Il crut recevoir un sortilège en pleine poitrine lorsqu’il reconnut les traits de Finn. Choqué, Alastar recula, presque apeuré par cette vision qui lui semblait si surréaliste. Finn gisait, mort, le visage encore déformé par la peur, dans une horrible expression que la Faucheuse avait décidé de figer. Al’ resta planté là, il cherchait, dans sa panique, à comprendre pourquoi … Finn était un Sang-Mêlé il le savait. Mais pour lui, c’était une tare largement pardonnable. Dans l’esprit immature et borné d’Alastar, seuls les Nés-Moldus auraient pu mériter un tel sort. Et encore, il avait parfois du mal à se convaincre que quelqu’un puisse mériter la mort à cause de son engeance. Mais là… Là il y avait clairement injustice. Al’ prit d’autant plus conscience du danger de la situation et, complètement sous le choc, enjamba en tremblant le cadavre de son ami. Il se répétait, inlassablement : « Un :  trouver un abri. Deux : Attendre que le danger passe. Trois : Avertir un professeur, un auror. N’importe qui. Quatre : Finn. » Même si le geste qu’il venait d’effectuer avait un goût insupportable de lâcheté, Alastar se devait de faire passer sa vie avant celle d’un cadavre. C’était le meilleur choix à faire.

Toujours au pas de course, il passa ensuite une intersection où il crut apercevoir une enfant (ou plutôt une jeune adolescente) seule, adossée à un mur. Elle était tellement rousse. À cette pensée, Rackharrow interrompit sa course. « Avia ?! » Un mangemort surgit alors à l’autre bout de la rue. « C’est là que tu te caches ! »

Al’ n’avait ni le temps ni l’envie de comprendre ce que son amie faisait là. Clairement, elle n’aurait pas dû être à Pré-au-Lard, mais ce n’était pas le plus important. Ce qui était prioritaire, c’était de la mettre à l’abri. Et en voyant cette brute approcher dangereusement de Spudmore, Al’ ne put retenir un hurlement. "Non !" Il devait agir. Déjà la vision du cadavre de Finn ne le lâchait plus. Il ne pouvait pas y avoir un autre mort. Pas elle. « Expelliarmus! »Face à un mangemort expérimenté, le duel était trop risqué. Il leur faudrait fuir. Mais avant toute chose, il devait écarter la menace.

EDIT Main du destin

Le sortilège part dans la bonne direction mais ricoche et rate sa cible. Pire : Avia est légèrement touchée. Pris de court, Al' a tout juste le temps de se mettre en joue pour parer une éventuelle contre-attaque.


La Main du destin :

Le sortilège d'Alastar touche-t-il sa cible ?

OUI : Le mangemort est désarmé, ce qui laisse le temps à Alastar et Avia de quitter la rue au pas de course

NON : Le sortilège n'atteint pas sa cible et blesse légèrement Avia qui se situe juste à côté du mangemort. L'homme en profite alors pour contre-attaquer.

Spoiler:
 
Parchemin envoyé Sam 2 Avr - 22:19

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 938
avatar
 
Le membre 'Alastar Rackharrow' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Dim 17 Avr - 21:40

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : Gallifreys aka Lexxie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 672 hiboux. J’incarne : Holland - la rouquine - Roden , et l’avatar que je porte a été créé par : un créateur de bazzart, merci . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Astra Black, Gideon Peverell, Skander Lupin. Je parle en : #??????



Je suis âgé de : 27 années brisée , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : prisonnière des mangemorts, ils tentent de m'exploiter pour mon don. Quand comprendront-ils enfin que je ne contrôle rien, qu'ils m'achèvent je n'en peux plus. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : c'est plutôt complexe, je suis complètement perdue.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 


The sky's falling down.
"rackharrow & spudmore "

Imprudente, intrépide, irréfléchie, voici les mots qui avaient toujours pu qualifier la sorcière. Elle avait toujours été ainsi, alors ce n’avait pas été une surprise pour son père quand elle avait été répartie à Gryffindor, fièrement elle avait ajouté que le rouge était la couleur qui s’assortissait le mieux avec sa couleur de cheveux. Mais être à gryffindor avait ses limites, ce soir-là, elle avait franchi une limite, le goût du danger, l’amour du risque – c’était plus risqué que ce qu’elle avait pu imaginer. Du haut de ses jeunes années, sa chevelure relevé en chignon brouillon, habillé comme un garçon, la sorcière jouait les téméraires, mais… elle ne l’était que dans une moindre mesure. Se battre avec des mangemorts ce n’était pas être téméraire, c’était être stupide.  Imaginer la conséquence de ses actes et des choix n’était pas une chose qu’une jeune fille comme elle pouvait comprendre. Bornée, entêtée, elle était du genre à dire qu’elle était capable de gérer n’importe quelle situation, alors que ce n’était qu’un vaste mensonge.  Seule, elle serait morte. Accompagnée, elle avait peut-être une chance.

Elle crut bien voir sa vue défiler devant ses yeux. En une poignée de seconde, elle la vit défiler sous ses yeux, comme si ses dernières secondes étaient arrivées. Cependant, une voix hurla alors,  « Non ! » Avia cherchait sa baguette dans sa poche, mais elle était parfaitement incapable de se battre, en cours elle savait faire des sortilèges, mais en situation, tout paraissait bien plus compliqué. Nous n’étions plus dans un duel, mais dans un combat – cela fait toute la différence.  Tournant alors la tête vers le sorcier qui avait crié, elle y vit Alastar Rackharrow. Une pensée stupide lui vint en tête, et s’il disait à son père qu’il l’avait vu à Pré Au Lard, ou encore à l’école, elle serait renvoyé, et… Avia ne voulait pas décevoir son père. Jamais. « Expelliarmus! » S’exclama-t-il alors, mais Avia reçu le sort sur son flanc, la blessant alors. Le sorcier lui tourna alors le dos pour répliquer, agressé par Alastar. Elle n’avait pas beaucoup de manœuvre, pas beaucoup de sortilège en tête, pourtant, il fallait agir avant qu’Alastar ne soit blessé. Déjà si jeune Avia avait un instinct de protection envers les gens qu’elle appréciait, et aimait. Elle connaissait Alastar depuis aussi loin que ses souvenirs lui permettaient de se souvenir, elle avait quasiment grandi chez son parrain, Irvin, avec son père. Alors, hors de question de le laisser faire face seul à un mangemort, cette idée était stupide, mais qui ne tente rien n’a rien.

C’était bête, stupide, complètement stupide. Avia prit alors son courage à deux mains – aucun sort ne lui traversa l’esprit, alors, elle se contenta juste de sauter sur le bras de l’homme qui tenait sa baguette. Stupide, vous avais-je dis. La petite sorcière faisait son poids. Elle eut juste le temps de le pousser à dévier le sortilège  qui aurait dû frapper Alastar, mais à la place, il frappa le pot de fleur juste en dessous de leur tête.  « Espèce de petite… » Il n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’Avia décidait de lui mordre le bras pour tenter de lui faire lâcher sa baguette. Il bougea alors son bras, attrapant la petite rousse avec son autre main libre par les cheveux, laissant alors le temps à Alastar de sauver ses fesses, c’était la moindre des choses, elle lui avait donné du temps. La petite sorcière était pleine de ressources, elle était parfois sauvage, mais toujours déterminée à ne pas se laisser abattre. « Vas-y tue-moi, et j’te jure que mon père te fera la peau, raclure ! » Téméraire, certes. Mais surtout désireuse de garder son attention sur elle. Elle lui donnait du temps, un temps précieux, qu’il en fasse bon usage.



I TAKE EVERYTHING I AM FEELING, EVERYTHING THAT MATTERS TO ME… I PUSH ALL OF IT INTO MY FIST, AND I FIGHT FOR IT.


Parchemin envoyé Lun 16 Mai - 17:39

Invité
- Invité -
avatar
 
Alastar vit le sortilège fuser mais ce dernier manqua sa cible. Pire : il alla s'abattre sur le flanc d'Avia. Le cœur de Rackharrow fit un raté et cette vision le déconcerta plusieurs secondes durant. Il l'avait touchée. Triple imbécile : n'était-il pas censé la sortir de là ? Non, tout ce qu'il avait réussi à faire, c'était aggraver encore plus la situation. Al' respirait par saccades, l'heure était grave et il était en train de perdre son sang-froid. Clairement, c'était mauvais. La première chose qui le rassura fut de voir qu'Avia était toujours debout et même consciente. L'Expelliarmus, lancé à la hâte, n'était pas assez puissant pour avoir l'effet escompté. La baguette de Rackharrow avait tremblé et il se jura que ça n'arriverait plus, et surtout qu'il ne se tromperait plus de cible, cette fois. La culpabilité et la panique firent place à la peur. Le mangemort adverse se tourna vers le jeune homme, bien décidé à se venger de cette attaque qui clairement, lui était destinée. En beuglant des insultes presque incompréhensibles, il dévisagea Al' et s'apprêta à riposter.

Déjà, Rackharrow se mit en joue. Il pourrait certainement parer un sortilège lancé avec si peu de concentration. Son adversaire se laissait lui aussi submerger par ses émotions, ce qui rendrait sa magie certes plus puissantes, mais bien moins précise. Cependant Al' oubliait une donnée dans l'équation : il n'était habitué qu'aux duels loyaux. Or, il s'agissait ici d'un combat où la survie primait sur le reste. Sur ce terrain et malgré toutes ses connaissances acquises à coup de lectures et d'études, Al' n'était qu'un bleu.

"Avada...

Comment parer l'imparable ? Esquissant un geste de protection, Al' aperçut à peine la gerbe qui alla s'écraser sur un pot de fleur. Avia venait de lui sauver la vie en poussant l'homme avant la fin de son incantation. Rackharrow avait presque oublié que la rousse pouvait elle aussi lui venir en aide. Elle était même bien plus efficace qu'il ne l'était en ce moment. Féroce, elle se jeta sur l'homme masqué frénétiquement pour lui mordre le bras, dans un geste aussi sauvage qu'inattendu. L'homme en lâcha presque sa baguette mais se ressaisit pour agripper sa tignasse comme pour se débarrasser d'une bête enragée. Al' restait spectateur, surpris par la tournure que prenaient les événements et pourtant, il devait agir et vite. Avia prenait des risques énormes pour lui faire gagner du temps et il ne pouvait gâcher cette occasion.

Mais depuis son échec, Rackharrow angoissait. Comment maîtriser le mangemort tout en évitant de blesser Avia ? Ils se débattaient et sursautaient avec tant de rage et d'incohérence qu'il était impossible pour l'élève de viser sans risquer de toucher son amie. Il resta plusieurs secondes, la baguette pointée sur les deux adversaire sans parvenir à se décider. L'homme, immanquablement, commençait à prendre l'ascendant sur la rousse qui relâchait sa prise petit à petit. Et Al' ne savait comment il pourrait la sortir de là. Quand soudain, peut-être à cause d'un sursaut de lucidité, ou à cause d'un cri qui retentit dans les environs, il voulut plus que tout que cela cesse. Il devait la sauver et pour cela, il n'y avait qu'une seule solution. Ce n'était pas un élève ni un professeur qu'il combattait mais un mangemort, un homme sans pitié qui avait intenté à leur vie.

IMPERO !

Main du destin :

OUI : L'imperium réussit totalement et Alastar prend momentanément contrôle du mangemort. Le sort ne se rompt que quand le jeune homme perd son adversaire de vue, c-à-d après avoir quitté les lieux.

NON : L'imperium frappe l'homme qui s'immobilise pendant plusieurs secondes, permettant à Avia de se libérer et de fuir, mais bien vite, le mangemort reprend possession de ses moyens et se lance à leur poursuite.
 

EDIT Main du destin :

Comme frappé par la mort elle-même, l'homme se figea dans un sursaut. Ses pupilles se dilatèrent jusqu'à blanchir complètement. Alastar restait immobile, tremblant. C'était la première fois qu'il se risquait à tenter un impardonnable et déjà, une drôle de sensation lui parcourait les entrailles. Un mélange d'excitation et de doutes. Jamais encore il n'avait pu expérimenter les effets de ce sort en situation réelle et cette perspective lui donnait presque le vertige.

"Lâche-là et recule!"

Sa voix claqua comme un coup de poing. Elle ne tremblait plus. Le mangemort resta un instant fixe, avant de relâcher la tignasse de la rousse. Il recula ensuite, s'exécutant comme l'aurait fait un elfe de maison. Un sourire aux lèvres, Al' invita Avia à le rejoindre d'un signe de la main. Mais Rackharrow ne relâcha pas son emprise. Pas tout de suite. Il baissa la baguette tout en continuant à fixer la brute épaisse qui avait osé lever la main sur Avia. Déjà, l'angoisse faisait place à la délectation et Alastar éprouva un plaisir presque malsain. Savoir cet homme à sa merci lui procurait une puissance qu'il n'avait éprouvé que très peu de fois dans sa vie. Et c'était ce type de puissance qu'inconsciemment, il recherchait depuis toutes ces années passées à feuilleter de vieux bouquins.

Il faillit partir, mais avant de quitter les lieux, Rackharrow lança à son cobaye

"Fends-toi le crâne."

Car c'était tout ce qu'il méritait, et c'était tout ce que pouvait donner le dangereux mélange de plaisir et de colère qui affluait dans sa poitrine, prête à éclater tant son coeur battait d'excitation. Il se détourna, Avia sur les talons. Les bruits horribles de fracas lui parvenaient. Le crâne résonnait sur la brique, au bord de l'implosion. Mais lorsque Al' perdit l'homme de vue, il sut immédiatement que son incantation avait pris fin.

Seul un bruit sourd : celui d'un corps qui s'abat sur la neige encore fraîche, leur parvint ensuite.

 
Parchemin envoyé Lun 16 Mai - 17:39

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 938
avatar
 
Le membre 'Alastar Rackharrow' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Lun 23 Mai - 0:04

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : Gallifreys aka Lexxie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 672 hiboux. J’incarne : Holland - la rouquine - Roden , et l’avatar que je porte a été créé par : un créateur de bazzart, merci . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Astra Black, Gideon Peverell, Skander Lupin. Je parle en : #??????



Je suis âgé de : 27 années brisée , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : prisonnière des mangemorts, ils tentent de m'exploiter pour mon don. Quand comprendront-ils enfin que je ne contrôle rien, qu'ils m'achèvent je n'en peux plus. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : c'est plutôt complexe, je suis complètement perdue.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 


The sky's falling down.
"rackharrow & spudmore "

Petite et déjà une furie. Avia ne faisait pas parti de l’Ordre du Phénix pour rien, elle savait allier les actions à ses convictions. A cet âge-là, elle n’avait encore une idée de ce que pouvait être l’Ordre, pire, elle s’en fichait. A cet âge-là, les garçons n’avaient même pas encore un réel intérêt. Enfreindre les règles, jouer au quidditch, voici ce qui avait de l’importance pour elle. Mais quelques soit le domaine : elle n’était qu’une furie. Elle n’avait pas hésité une seule seconde à sauter sur le mangemort et à la mordre, comme régit par son instinct. Elle faisait confiance à Alastar pour sauver ses fesses en cas de besoin, il le fallait, car ce n’était pas son père qui viendrait à son secours. Pourtant, il était dans leur camp, peut être participait-il à cette opération ? S’il la voyait ici, enfreignant les règles, il serait dans une colère noire, et il aurait raison. C’était stupide, et irresponsable. Mais c’était ce qu’elle était stupide, têtue, irresponsable, entêté. Son comportement n’était pas correct, jamais elle n’aurait dû se trouver là, jamais Alastar n’aurait dû avoir à se battre contre un mangemort pour lui venir en aide. Mais elle avait le don de se fourrer dans une mauvaise passe à chaque fois, et des années plus tard cette maxime resterait valide.

L’homme saisit alors ses cheveux roux, Avia ne put se retenir de laisser échapper un cri de douleur. Elle ne cessait de se débattre, regrettant soudainement ce qu’elle avait fait. Elle regrettait de ne pas être restée sagement à poudlard. Elle regrettait d’avoir croisé sa route. Elle regrettait de ne pas simplement s’être cachée derrière Alastar, qu’est-ce qu’une gamine de son âge pouvait espérer faire face à un mangemort. Quand soudain un sort d’Alastar frappa la mangemort, les mots impardonnables fendirent l’air, « IMPERO ! » Il la tenait encore par les cheveux, mais il cessa de tirer, comme stoppé. Impero, c’était là un sortilège impardonnable dont Avia avait vaguement entendu parler, ce n’était pas le genre de sort qui avaient été au programme dans sa jeune scolarité. « Lâche-là et recule! »  Imperium, ça Avia s’en souvint soudainement pour avoir entendu son père en parler une fois. C’était un sort qu’il ne fallait pas utiliser, réprimandé par le ministère. Alastar risquait gros, pour elle. Mais quand l’emprise du mangemort se défit, lui permettant d’être de nouveau libre de ses mouvements, elle se ficha bien de savoir si c’était interdit ou non. L’homme recula alors, tandis qu’Avia reprenait ses esprits, croisant le regard du Rackharrw, qui un sourire aux lèvres lui fit signe de venir vers lui. Elle resta figée un instant, se demandant comment il pouvait sourire, était-ce sincère, ou pour la rassurer. Elle devait être aussi pâle qu’un linge, elle en était certaine. Elle avança alors doucement vers lui, ramassant sa baguette qui avait glissée de ses mains. Elle arriva à ses côtés, tandis qu’il fixait toujours le mangemort. Ils ne devaient pas rester ici, n’importe qui pourrait finir par arriver. Il n’avait pas le droit de faire cela, elle n’avait pas le droit d’être là.

Avant de partir, Alastar lui donna un dernier ordre, celui qui fit se glacer le sang de la sorcière.  « Fends-toi le crâne. » Avant que cela n’arrive, Alastar parti dans la direction opposé, Avia le suivant de près, elle n’avait pas envie de rester seule, pas maintenant. Maintenant que tout était passé, elle était complètement terrifiée, la téméraire gryffindor avait été bercé par l’adrénaline qui avait pulsé dans chaque parcelle de son corps, qui l’avait poussé à agir. Mais c’était inconscient, tout ceci était parfaitement inconscient. Quand les bruits arrivèrent à ses oreilles, Avia ferma les yeux, essayant de ne rien entendre. Essayant. Ce n’était que la première horreur qu’elle verrait dans sa vie, la première d’une longue série. Elle avala difficilement sa salive, ils ne pouvaient pas rester. Elle devait rentrer à Poudlard. Elle leva alors yeux vers lui, « Je… Merci. » Articula-t-elle d’une voix fluette. « Il faut partir, maintenant ! » Tandis qu’au loin des bruits de sortilèges résonnaient encore. « Je suis venue par un passage secret, il faut qu’on y retourne avant que d’autres n’arrivent ! » Avia n’avait ni envie de mourir, ni envie de finir collée ou renvoyée de Poudlard. D’un geste rapide, et sans lui laisser le choix, le petite bout de femme de douze ans attrapa alors sa main, et l’entraina dans sa course. Il fallait aller chez le vendeur de bonbon au plus vite. C’était sa seule issue.



I TAKE EVERYTHING I AM FEELING, EVERYTHING THAT MATTERS TO ME… I PUSH ALL OF IT INTO MY FIST, AND I FIGHT FOR IT.


Parchemin envoyé Dim 10 Juil - 1:47

Invité
- Invité -
avatar
 
Sans même réaliser ce qu'il venait de se passer, Alastar fuyait. Il courait comme un voleur qu'on venait de prendre sur le fait. Comme un assassin. Venait-il de tuer un homme ? Rackharrow ne pouvait en être certain. Tout ce qu'il avait pu entendre, c'était ce bruit sourd d'un corps s'effondrant sur la neige après la rupture du sortilège. Et puis, il y avait cette sensation à la fois grisante et dérangeante qui l'avait parcouru fiévreusement. Ce plaisir qui lui était inconnu, et qu'il cherchait encore à comprendre, comme un enfant cherche un sens à toute chose lui étant étrangère. Déjà les choses avaient changé, et Alastar se demandait s'il était bien de cette trempe-là. Il peinait à déglutir, et s'interrogeait. Pourquoi ce dernier ordre ? Il tenta de se convaincre que c'était pour écarter tout danger, mais il était bien difficile de se mentir à soi-même. Alors, pour oublier ces doutes et cette culpabilité qui commençaient à l'oppresser, il courait. Parce qu'ils n'étaient toujours pas saufs. Ils couraient pour leur vie.

Au détour d'un chemin où il hésita quelques instants, Avia lui rappela sa présence. « Je… Merci. » Il peina à la regarder dans les yeux. Ce moment n'était certainement pas ce qu'il aurait souhaité lui montrer. Il n'avait pas réfléchi, à vrai dire. Tout s'était passé entre lui et cet homme. Comme si plus rien d'autre n'existait. Il tenta de se redonner une contenance, sans penser aux conséquences que cela pourrait avoir sur l'adolescente. Adolescente qu'il était censé protéger, pas traumatiser...  « Il faut partir, maintenant ! » Alastar se ressaisit. Elle avait raison. Ce moment de torpeur ne devait pas s'éterniser. La cabane hurlante était loin, cependant. Et plus ils progressaient, plus ce plan lui paraissait idiot et stupide. « Trouvons un abri, et vite. » L'aîné s'apprêtait à repartir, lorsque la rousse le retint  « Je suis venue par un passage secret, il faut qu’on y retourne avant que d’autres n’arrivent ! » Alastar reprit espoir. C'était une excellente nouvelle. Il ne connaissait pas de "passages secrets" mais apprendre qu'il en existait un à portée de main pour les sortir de là avait quelque chose de miraculeux. Sans même lui laisser le temps de réagir, Avia saisit fermement sa main et l'entraîna à sa suite, déterminée comme la Gryffondor qu'elle était. Il la suivit sans contester, haletant et aux aguets. Le danger était partout.  

En tournant au coin d'une rue, ils tombèrent nez à nez avec une patrouille de mangemorts. Tout en retenant son souffle, Al' stoppa sa course tout en attirant Avia à lui. Il fallait faire demi-tour, ne pas rester planté là, à leur merci. Mais l'un des mages noirs les avait repérés, et s'écria tout en levant sa baguette : « Eh vous là ! Immobulus ! »

Main du Destin :
Le Sort du Mangemort atteint-il Alastar et Avia?


OUI => Alastar et Avia se retrouvent tous les deux paralysés instantanément, à la merci des mangemorts présents...

NON => Seul Alastra est touché, mais Avia parvient à échapper à l'emprise du sortilège.  

EDIT Main du destin :

Rackharrow sentit ses pieds se dérober alors que le sortilège le frappait de plein fouet. Il s'effondra au sol, incapable de bouger malgré les hurlements de son esprit. Il ne lui restait que la parole pour hurler à Avia « COURS AVIA ! Dégage d'ici ! » Il ne fallait surtout pas qu'elle s'arrête. Pas pour lui. Elle devait aller chercher du secours, peu importe ce qui lui arriverait. Et cette pensée le glaça.

Parchemin envoyé Dim 10 Juil - 1:47

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 938
avatar
 
Le membre 'Alastar Rackharrow' a effectué l'action suivante : La main du destin


'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé

Contenu sponsorisé
- -
 
 
[FB] The sky's falling down - Avia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mythologie de Falling Angels
» Falling skies feat. Vasilisa Hope
» MUSE
» 02. Catch me, I’m falling.
» Falling in love again [Siloe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Pré Au Lard-
Sauter vers: