indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
MISSION INTRIGUE N°1 - everybody stay cool this is a robbery

(Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant)
Parchemin envoyé Mer 3 Fév - 15:50

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 584
avatar
 
MISSION INTRIGUE N°1
- LES AUTRES SORCIERS -
La nuit commençait doucement à tomber sur le chemin de Traverse. La nuit hivernale était encore froide, mais la vie nocturne ne faiblissait que très peu à cette saison. Depuis quelque temps déjà, un épais manteau neigeux rendait les pavés des rues glissantes et les traversées parfois hasardeuses. Au bout de la rue trônait fièrement la banque magique de Gringotts, qui était comme chaque heure de la journée était souvent bondée. N’importe quel sorcier possédait un compte, ici peu de monde était assez fou pour garder ses galions sous son lit. Une dizaine d’hommes vêtus de noir attendaient leur tour de la file d’attente. Il y avait pas mal de monde ce soir-là – des femmes, des hommes et quelques enfants. Le monde magique n’avait jamais repris son fonctionnement habituel, certainement depuis la chute de Poudlard mais beaucoup de sorciers essayaient de ne pas changer leurs habitudes. Soudainement, les hommes se mirent en mouvement. « Que personne ne bouge, ceci est un braquage. »

Beaucoup avaient perdu de l’argent avec la Purge, ces actes et comportements désespérés étaient de plus en plus courants. Désormais visage couvert, plusieurs ont verrouillé les portes de la banque, s’assurant que personne ne puisse en sortir, et d’autre s’assuraient que les baguettes soient sagement sorties de leur cachette. « DÉPOSEZ VOS BAGUETTES SUR LE SOL ! » Vociféré l’un d’eux, tandis qu’il ajouta : « Un de mes camarades va les récupérer ! » Ils étaient nombreux, armés, déterminer. Il n’y avait aucune place pour jouer les héros ce soir-là, aucune. Nul ne sait ce que vous faisiez là. Un besoin urgent d’argent, le besoin de vérifier ses comptes comme un certain Arpagon, ou encore de mettre en sûreté une rentrée d’argent. Vous êtes là, et vous n’aviez aucune envie de vous retrouver mêlé à cette histoire.

NOTE : Merci de faire des rp courts d'un maximum de 400 mots environ. Cela nous permettra de faire des rp efficaces, rapides et faisant avancer l'intrigue de façon importante. Alors là, pas la peine de jouer les héros - vous ne gagnerez pas face à ces gangsters ! SI toutefois vous voulez tenter le diable, c'est à vos risques et périls. Vous pouvez utiliser le Dé mais sachez aussi que le PNJ interviendra quand il le jugera nécessaire par exemple ! Puisse le sort vous être favorable !

PARTICIPANTS Shill Digorry, Cassandre Rosenbach, Ophrah Mousy, Rhapsody Lovegood, Theodore Potter, Irvin Rackharrow, Morange Tiller, Circée Rackharrow, Josteinn Elwes, Triss Snape, Persephone E. Malfoy.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Mer 3 Fév - 20:09

Invité
- Invité -
avatar
 
MISSION INTRIGUE N°1
- LES AUTRES SORCIERS -
Son travail ne possédait pas d'horaires fixes et établis selon un planning strict et même si cela avait été le cas, elle savait parfaitement qu'elle ne respecterait jamais cette consigne. Elle aimait beaucoup trop son métier, sa passion et c'était la raison de sa venue à Gringotts aussi tardive. C'était la semaine de retrait, s'obligeant une certaine somme par mois pour l'achat de livres en tout genre. Elle vivait confortablement, sans dépendre de la fortune de ses parents, mais le savoir pouvait être assez dévorant et gourmand.

Elle était en train de discuter des formalités avec un homme du personnel de la banque quand la voix ne tarda pas à éclater dans l'air. Elle se retourna lentement vers l'homme qui venait de parler, l'observant brièvement et discrètement. Quand le deuxième aboya ses ordres, elle s'empressa de récupérer sa baguette afin de la déposer au sol. Il n'y avait aucune peur dans ses gestes ni son regard, elle n'était pas lâche, mais elle n'était pas non plus celle qui jouerait au superhéros.

Son regard glissa alors autour d'elle, cherchant peut-être un visage familier ou tout simplement connaitre l'état d'esprit des autres captifs comme elle. Se rebellerait-elle si l'un d'entre eux lançait l'assaut contre ses voleurs ? Des voleurs qu'elle ne pouvait difficilement identifier, ils étaient certains vêtus de noir, mais rien ne criait leur affiliation dans cette guerre. Il semblerait être au nombre de dix, mais peut-être que des complices étaient cachés en renfort. Pour le moment, être docile était la meilleure des solutions.

Elle finit par repérer au loin la silhouette d'Oprah, si elles arrivaient à s'en sortir sans trop de danger, elle lui proposerait bien un café pour se remettre de ses émotions. D'un regard, elle cherchait à attirer son attention.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.
Parchemin envoyé Jeu 4 Fév - 16:47

Invité
- Invité -
avatar
 
MISSION INTRIGUE N°1
- LES AUTRES SORCIERS -
Les nuits d'hiver devenaient de plus en plus courtes et l'obscurité commençait déjà à s'abattre sur le chemin de traverse. Josteinn remit ses papiers en ordre devant lui alors que s'apprêtait à venir se placer derrière son grand bureau son dernier rendez-vous de la journée. La salutation de la jeune sorcière le tira de sa torpeur passagère et il l'accueillit chaleureusement, lui désignant un siège confortable d'un geste de la main. Il était conseiller financier et la jeune femme venait apparement le voir pour sa maison de couture. Les discussions avaient à peine commencé qu'une voix se fit entendre dans le grand hall « Que personne ne bouge, ceci est un braquage. » Comme les autres conseillers financiers, Jostein recevait ses clients dans un coin du hall aménagé pour cela. En ce moment même, il aurait pourtant tout donné pour être dans son bureau, quelques étages plus haut.

« DÉPOSEZ VOS BAGUETTES SUR LE SOL ! Un de mes camarades va les récupérer ! » Instinctivement, la main de Josteinn se serra autour de la sienne, de baguette tandis qu'il toisait vite fait la salle, histoire de voir si quelqu'un d'autre comptait leur tenir tête. Il pesait ses options à toute vitesse dans sa tête lorsqu'il se rappela de la présence de Cassandre Rosenbach à ses côtés dans le bureau. Instinctivement, en grand défenseur de ses dames, Josteinn se rapprocha d'elle afin de pouvoir faire front au cas où, voir de la défendre face à ses agresseurs. « Vous allez bien? » alors qu'il prenait son bras afin de les faire s'agenouiller près d'un bureau. La main toujours fermement serrée autour de sa baguette et les yeux parcourant sans relâche la salle afin de trouver des compagnes d'infortune.


CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.
Parchemin envoyé Jeu 4 Fév - 17:12

Invité
- Invité -
avatar
 
MISSION INTRIGUE N°1
- LES AUTRES SORCIERS -
« On passe à la banque, j'ai de la monnaie à changer. » Shill souriait. En fait, revenir d'une petite virée dans le Londres Moldus ne faisait jamais de mal, surtout quand c'était avec la petite voyante des Lovegood, en fait il aimait bien Rhapsody quoi qu'il arrive et lui faire vivre de bonnes aventures, le temps d'un après-midi au moins, ça n'avait rien de bien compliqué. La neige se tassait sous leurs pas alors qu'ils avaient monté le perron de Gringotts ce jour-là. Rien de bien extravagant. Sauf peut-être quand le gobelin de guichet lui demanda ce qu'il faisait avec de l'argent moldu. Le Diggory répondit qu'il n'avait pas à répondre à sa question. La prédominance du sang n'est-ce pas ? Voilà les moments dans lesquels il aimait en abuser un peu. « Que personne ne bouge, ceci est un braquage. » Shill se retourna aussitôt vers l'entrée de la banque, voyant des individus vêtus de noirs se presser pour garder l'imposante porte d'entrée, alors qu'il tendait un bras pour mettre la Lovegood derrière lui en cas d'assaut, d'une bêtise imminente de sa part. « C'est bien n'tre veine » murmurait-il à la blonde.

« DÉPOSEZ VOS BAGUETTES SUR LE SOL ! Un de mes camarades va les récupérer ! » Et puis quoi encore. Shill eut un regard panoramique sur la salle, quelques enfants qui accompagnaient les adultes. Premièrement, le sens d'auror, puis le chevalier. Il fallait mettre ces gens à l'abri avant de tenter quoi que ce soit. Il crût le regard d'un jeune homme, plus jeune que lui en tout cas alors il le soutenu un instant cherchant le regard d'une autre personne. Trois pour faire quelque chose ce n'était jamais trop mal. Il fit un signe à l'autre, la main basse, suggérant d'attendre qu'on vienne chercher les baguettes... Puis il pencha sa tête vers l'arrière vers la blonde qui l'accompagnait. « Si je bouge, cache-toi derrière les bureaux avec les autres, d'accord ? »
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.
Parchemin envoyé Jeu 4 Fév - 18:46

- I am decadent, and here I am. -
Je suis : Bella , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 688 hiboux. J’incarne : Lily Collins , et l’avatar que je porte a été créé par : @Bazzart JUGBAND BLUES. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Bellamy Malfoy Je parle en : #663366, et Pan l'éternel parle en #669933



Je suis âgé de : 22 ans maintenant, voilà le temps qu'elle fait honte aux siens par son comportement, mais elle tente de remonter la pente. Mais le temps des regrets et de la honte est terminé. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : créatrice d'objet de magie noire, elle est capable d’ensorceler une petite cuillère pour une faire une arme de destruction massive. Ce n'est pas totalement vrai, mais c'est presque cela. J’ai juré allégeance : à personne, cette guerre ne me touche pas, ne m'intéresse pas. Côté cœur, : il est brisé mon coeur. J'ai trahi l'homme que j'aime et j'ai perdu le père de mon enfant, mon premier amour. Il est à la dérive, en centaines de morceaux , irréparable et perdu à jamais. Champ Libre : Elle possède la Magie des Rackharrow, son éternel se nomme Pan et ressemble - s'il vous laisse le voir - à un énorme Main Coon avec de grands yeux luisants et une belle dentition à faire pâlir un dragon.

Elle est maman d'une petite bâtarde de sang pur, Nepthys Rackharrow, jamais l'enfant ne portera le nom de son père. Il lui porterait préjudice. Elle préfère qu'elle porte son nom et qu'il suive la voie des Rackharrow plutôt que celle des Lupin.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
MISSION INTRIGUE N°1
- LES AUTRES SORCIERS -
Que faisait-elle ici au juste ? Et bien désormais commerçante dans ce monde magique, elle venait y déposer les recettes d’une transaction cliente assez intéressante. Elle n’aimait pas vraiment revenir ici, se souvenant de cette époque où elle cherchait encore sa voie derrière ses guichet un sourire pincé sur le visage. Elle contemplait un des guichets, attendant nerveusement son tour – pourvut qu’elle ne tombe pas sur l’une de ses anciennes collègues pimbèches. Quand soudain,  « Que personne ne bouge, ceci est un braquage. » Elle bossait trois ans ici sans que jamais cela n’arrive, elle venait une fois en trois mois et voilà que cela arrivait. Elle ne se retourna pas, laissant sagement sa baguette au fond de sa poche. Il y avait des procédures d’urgence dans ces cas-là, mais elles n’étaient jamais utiliser car personne ne braque Gringotts, c’est bien connu. « DÉPOSEZ VOS BAGUETTES SUR LE SOL ! » Ca, jamais. « Un de mes camarades va les récupérer ! » Elle ne bougea pas, cherchant du regard une option, n’importe quoi. Il n’y avait rien de plus au monde qu’elle détestait que de se sentir piégée et menacée. Cette sensation faisait naitre en elle les souvenirs de la Purge – marquante et traumatisante. Elle était frêle, maigre, de taille moyenne, et c’était une femme – à priori elle n’était pas une menace immédiate pour qui que ce soit.

A priori seulement.  A proximité d’un des guichets, elle se déplaça latéralement à pas de loup, cachée derrière un couple de sorcier. Elle s’arrêta quand sa hanche sur heurta au bois du guichet. Ses mouvements étaient lents, très lents, pas question qu’elle finisse par se faire tuer, ou pire.  Quelques mètres plus loin, elle put reconnaitre brièvement un ancien collègue, et ami, Jòsteinn qui officiait en tant que conseiller financier à Gringotts. Elle tenta brièvement d’attirer son attention, mais celui-ci ne regardait pas dans sa direction. Et elle ne pouvait pas faire de grands gestes – sinon elle allait se faire repérer.  Profitant d’être brièvement caché par un couple de sorcier, elle se glissa rapidement derrière le comptoir, agenouillée. Au passage, elle croisa le regard d’un sorcier – Shill – qu’elle ne connaissait pas, ne sachant pas très bien pourquoi, elle lui fit un signe bref mais rapide indiquant derrière les guichets. Là  il y aurait moyen de trouver une solution – il y avait toujours une solution à Gringotts il fallait juste en connaitre les ficelles. Cachée par le guichet, elle savait que c’était ici que se trouvait un sauf-conduit vers les coffres. Bien sûr en bas, il y avait un dragon et plusieurs sorts mesquins, mais c’était une solution comme une autre. Cherchant à tâtons sur le sol la dalle qui servait de levier, elle tremblait un peu.

Circée passa-t-elle inaperçu aux yeux des braqueurs?
Oui : c'est un coup de chance, elle peut donc rester en paix derrière son guichet à chercher la trappe de secours.
Non : l'un d'entre eux la remarque et se dirige vers elle.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.



Il n'est pas d'ombres dans le noir. Les ombres sont les servantes de la lumière, les filles du feu. Plus vive est la flamme, plus sombres sont les ombres qu'elle projette. (...)



Parchemin envoyé Jeu 4 Fév - 18:46

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 946
avatar
 
Le membre 'Circée Rackharrow' a effectué l'action suivante : La main du destin

'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Jeu 4 Fév - 19:41

Invité
- Invité -
avatar
 

Cassandre quitta Marguerite devant Gringotts, sa sœur devait faire quelques achats chez l'apothicaire, et elle devait impérativement passer à la banque aujourd'hui. Elle avait rendez-vous avec un conseiller financier dans le but de demander à ce que soit débloquer de son compte une importante somme d'argent qui devait financer sa prochaine collection.

Elle s'avança dans le grand hall de Gringotts qui l'avait toujours impressionné. Elle était ravi de ne pas avoir à traiter avec les gobelins, qui ne lui inspirait aucune confiance et lui faisait froid dans le dos. Mais ils étaient les meilleurs pour garder l'or, aucun endroit n'était plus sûr que Gringotts. « Si tu veux t'emparer, en ce lieu souterrain, D'un trésor convoité qui jamais ne fut tien, Voleur tu trouveras, en guise de richesse, Le juste châtiment de ta folle hardiesse. » Elle serra la main tendu de Josteinn Elwes, son conseiller et s'installa dans son bureau. J'aurai besoin de débloquer des fonds. Annonça-t-elle d'un ton professionnel après les salutations d'usage. C'est là que le premier avertissement éclata. Que personne ne bouge, ceci est un braquage. Elle se leva brusquement, son premier réflexe, aiguisé par des années de fuite, fut de s'emparer de sa baguette d'un mouvement vif. De là où ils étaient, ils avaient la possibilité d’observer la banque dans son ensemble. Des hommes cagoulés étaient dispersés dans tout le grand hall de la banque, certains verrouillaient les issues, d'autres passaient entre les sorciers désormais captif. DEPOSEZ VOS BAGUETTES SUR LE SOL ! Un de mes camarades va les récupérer ! Cassandre s'accrocha plus encore à sa baguette. Elle n'allait tout de même pas obéir docilement ? Pourtant elle n'attaqua pas. Elle ne voulait pas être envoyé au tapis, le risque était trop grand que personne ne la suive et attaquait seule était un suicide. Vous allez bien?  Lui demanda le jeune homme en tirant doucement son bras pour qu'elle s'accroupisse, ce qu'elle fit sans se faire prier. Elle hocha la tête, la gorge nouée par l'angoisse. Qu'est-ce qu'on fait ? demanda-t-elle en chuchotant tout bas. Est-ce qu'on doit tenter quelque chose ? A cet instant, elle remarqua qu'un des braqueur se dirigeait d'un pas hâtif vers les comptoirs (là où se trouve Circée), baguette levée. Elle donna un coup de coude à son camade d'infortune et lui désigna de la tête le braqueur. Il y a quoi la-bas ? Demanda-t-elle toujours chuchotante. Sous-entendu, il cherche quoi lui ?
Parchemin envoyé Ven 5 Fév - 12:40

Invité
- Invité -
avatar
 
Josteinn soutenu le plus longtemps possible le regard de l'inconnu aux cheveux sombres. Il n'était apparement et heureusement pas le seul à ne pas avoir envie de s'agenouiller aux pieds des braqueurs, abandonnant baguette et dignité. Il lui fit un discret signe de la main, lui intimant de ne rien faire pour l'instant. Cela serait en effet plus facile de les prendre au moment où ils s'avanceraient pour prendre leurs baguettes. Mais ils étaient nombreux et l'esprit de Jos tournait à plein régime pour tenter de trouver une solution qui pourrait les sauver tous.

Il eut un regard en biais sur Cassandre et vit que comme lui, elle était encore plus accrochée à sa baguette qu'auparavant. La jeune femme répondit à sa question d'un hochement de tête, apparement sous le choc. C'était tout à fait compréhensible... Ce genre de situation était de plus en plus courante depuis la Purge mais c'était la première fois que Josteinn vivait cela. Le désespoir des gens peut les pousser à bien des choses... « Qu'est-ce qu'on fait ? » un chuchotement à peine audible « Est-ce qu'on doit tenter quelque chose ? » Dans la vision périphérique du jeune homme, alors qu'il s'apprêtait à son tour à chuchoter à l'oreille de Cassandre, il crut apercevoir une ombre familière: Circée.

Ils avaient travaillé ensemble à Gringotts pendant plusieurs années et elle semlait se diriger vers les comptoirs à toute vitesse. Malheureusement, Josteinn n'était pas le seul à l'avoir aperçue et un des braqueurs se dirigeait déjà vers elle d'un pas vif. Le coeur de Josteinn sembla louper un battement alors que son esprit s'emballait encore plus. Même si la jeune femme l'évitait à tout prix, Josteinn appréciait beaucoup Circée et il ne voulait pas la laisser dans les ennuis...« Il y a quoi la-bas ? » il se détourna de la scène et chuchota à son tour « Circée... » sans prendre la peine de donner plus d'explications, toujours préoccupé mais se doutant que la jeune femme n'avait pas pris le risque de se mettre à découvert pour rien. C'est là que l'idée le frappa. « Mais oui... Les sous-sols! » son chuchotement presque fébrile à présent.  « Circée et moi connaissons bien quelques des sortilèges qui protègent les sous-sols et les coffres, ce qui nous donnerait un avantage considérable (...) » un chuchotement qu'il stoppa net lorsqu'il sentit un regard se poser sur lui. Surtout ne pas attirer l'attention.

Il chercha de nouveau le regard du jeune homme (Shill) des yeux. Tentant de lui faire un geste, de lui intimer de se diriger vers le comptoir.

Cela apparaissait comme leur unique chance.
Parchemin envoyé Ven 5 Fév - 15:53

Invité
- Invité -
avatar
 
Pour un médicomage, finir tôt n'était pas dans ses habitudes. Et pourtant ce soir-là, Theodore avait pu s'en aller à des horaires que l'on pourrait considérer comme normaux. Ayant un besoin d'un peu de liquidité, il avait eu la grande idée d'aller à Gringotts pour récupérer des sous dans son coffre-fort.

Il aurait dû se contenter de rentrer directement chez lui s'allonger en fin de compte.

A peine cinq minutes s'étaient écoulées lorsque des sorciers vociférèrent indirectement qu'il s'agissait d'un hold-up et que tous les sorciers présents devaient  déposer leurs baguettes au sol. Laisser sa baguette à ces brigands ? Hors de question. Mais que pouvait-il faire ? Ce n'était pas lui le courageux et téméraire de sa fratrie mais Silas. Inquiet, Theodore jeta des regards à droite à gauche pour voir si certains étaient prêts à ne pas laisser leurs baguettes. Il remarqua la silhouette de Shill Diggory au loin, peu enclin à faire ce qui était demandé. Theodore ne connaissait pas Shill vraiment, il ne connaissait d'ailleurs personne ici présent, mais en avait entendu parlé par sa cousine. Puis Theodore vit deux jeunes (Josteinn & Cassandre) qui essayait de communiquer avec Shill. Etait-ce sa chance, de se rapprocher d'eux ? Probablement.
Discrètement, Theodore s'approcha du groupe des deux jeunes, beaucoup plus proche de sa position, se cramponnant à sa baguette plus fortement. Ces types voulaient des sous et faire payer n'importe quelle personne ayant un semblant d'argent. Si jamais on apprenait son nom de famille et sa "proximité" avec la famille Black, Theo savait qu'il était foutu. La peur au ventre, il se rapprocha donc avant de s'arrêter net lorsqu'un des assaillants tourna la tête dans la direction du jeune homme. Deuxième fausse bonne idée de la journée, en somme. Il eut cependant le temps d'entendre une histoire de sous-sols et coffres. Comme si finalement le jeune connaissait la bâtisse. Il fallait qu'il se rapproche.

Le sorcier tourna la tête et Theodore en profita pour se rapprocher, sans rien dire. « J'ai cru comprendre que vous connaissez la banque, on a un moyen de s'en sortir ? », chuchota-t-il en se demandant comment il avait fait pour arriver à son but. Un peu de chance dans le lot ? Il ne fallait pas crier victoire trop vite.
Parchemin envoyé Ven 5 Fév - 17:27

Invité
- Invité -
avatar
 
MISSION INTRIGUE N°1
- LES AUTRES SORCIERS -
Tout était censé se passer tranquillement. Calmement. Une journée comme une autre en somme. Peut-être même plus agréable que les autres parce que pour une fois Rhapsody avait l’occasion de passer un peu de temps avec un ami, plutôt que d’être seule ou entourée de chiens de garde. Elle avait donc attendu avec impatience sa sortie avec Shill. Et au lieu d’apprécier une journée paisible elle se retrouvait au beau milieu d’un braquage. Evidemment . Il n’y avait qu’a elle que pouvaient arrive ces choses-là. Une malchance presque pathologique en vérité. Rapidement elle baissa sa baguette, la laissant rouler contre le sol. De toute façon elle ne lui aurait servi à rien. Elle n’avait jamais été très douée pour le combat Rhapsody. Alors mieux valait obéir aux braqueurs et baisser la tête plutôt que de tenter quelque chose de stupide.

La voix de Shill retentit à son oreille la faisant sursauter, juste avant qu’elle ne se mette à murmurer furieusement. « C’est une blague ? Shill je te jure que si tu me laisse derrière je te tue ! » Et elle mit toute la conviction qu’elle possédait dans ses mots. La blonde était loin d’être courageuse certes, mais elle partait du principe qu’elle aurait plus de chance avec quelqu’un pour la protéger plutôt qu’en se cachant seule. Surement parce qu’elle avait conscience de son inutilité. La panique la rendant loquace elle allait continuer de parler mais soudain la voix d’un des braqueurs retentit alors qu’il se dirigeait vers l’endroit ou se tenait une jeune femme brune. (Circée) Un léger soupir sortit des lèvres de la jeune femme, heureuse de voir l’attention se diriger ailleurs avant qu’elle ne se rende compte que tout cela pouvait très mal tourner en quelques minutes à peine.

Rhapsody se mordit la lèvre, réfléchissant à une marche à suivre pragmatique avant d’apercevoir un jeune homme (Jos) tenter d’attirer l’attention de Shill. Discrètement elle lui mit un petit coup de coude avant de marmonner « Je crois qu’on t’appelle là de toute évidence. Tu veux que je détourne l’attention pendant que tu y va ? » L’égoïste Rhapsody à du mal à croire ce qu’elle vient de dire et lève les yeux au ciel. "C'est bon je suis devenue cinglée" Elle ne comprends pas ce qui lui arrive. Une brusque et éphémère poussée de courage peut-être. La peur de mourir devait faire d’elle quelqu’un de meilleur. Ou peut-être était-elle juste réaliste et se rendait compte que Shill était bien plus utile qu’elle ne le serait jamais.

CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.
Parchemin envoyé Ven 5 Fév - 19:32

- i don't know where i am -
Je suis : Jayden C. Allenn , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 03/09/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 118 hiboux. J’incarne : Ash Stymest , et l’avatar que je porte a été créé par : Merenwen Je parle en : #669966



Je suis âgé de : 25 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Amoureux

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Une sortie à Gringotts, c'est vraiment quand Morange s'ennuit. Et justement, c'était pile le moment qu'il avait décidé de prendre pour y faire un tour. Mais en y allant il ne s'attendait absolument pas à ce qu'il allait se passer. Il était juste venu retirer un peu d'argent pour ensuite aller faire un saut au chaudron baveur. Le seul problème ce soir là, et comme il ne s'attendait pas à ce qu'il allait lui arriver, il n'avait pas pris la peine de prendre sa baguette, même en ces temps sombres.

Il  se dirigea vers le premier guichet vide sur son chemin. Jusqu'au moment ou on hurla derrière lui. DEPOSEZ VOS BAGUETTES SUR LE SOL ! Un de mes camarades va les récupérer !
Le jeune homme fronça brusquement les sourcils. Ils étaient nombreux, c'est vrai, mais le nombre ne fait pas la force. Il serait bien tenté de leur tenir tête comme sa rage et sa fierté lui disaient de le faire mais préféra ne pas jouer au débile dès le début. S'il faudrait se défendre, il le ferait bien plus tard. Il se trouvait près d'autres jeunes, (Cassandre,Josteinn), quand un troisième les rejoint. (Théodore) "J'ai cru comprendre que vous connaissez la banque, on a un moyen de s'en sortir ?" -Morange tourna sa tête vers ce nouveau venu et la secoua lentement. " -S'en sortir ? Bien sûr mais ils n'ont pas l'air très fins. Et les attaquer ne ferait qu'envenimer la situation. " Fit il remarquer.

La plupart des sorciers avaient déjà déposés leur baguette sur le sol mais le jeune homme lui, se trouva légèrement gêné en se rendant compte qu'il n'avait pas la sienne. Et il savait pertinemment que les braqueurs ne le croiraient pas s'il leur disait qu'il l'avait tout simplement oublié chez lui. Il poussa un long soupir en se tournant vers les trois autres. " -Sinon moi j'ai oublié ma baguette." Murmura t-il. " J'espère qu'ils ne vont pas se mettre à me fouiller s'ils s'en rendent compte...Pas dit que je les laisse me toucher."

Sur le moment, Morange s'en voulait plus à lui même qu'aux braqueurs d'avoir oublié la seule vraie chose qui aurait put l'aider à se défendre. Mais bon, il ne l'avait pas prise car après tout, ce genre de choses arrivent souvent aux moments ou on s'y attends le moins...
Parchemin envoyé Sam 6 Fév - 18:57

Invité
- Invité -
avatar
 
Elle n’allait pas souvent à Gringotts, tout comme elle ne sortait pas souvent en fait. Dès qu’elle y eut mis un premier pied, le trop plein de monde l’avait déstabilisée. Mais elle était à court de vivre, il fallait bien qu’elle fasse quelques achats et pour cela, elle avait besoin d’argent. Elle trépignait d’impatience, se demandant quand viendrait enfin son tour, quand elle pourrait sortir d’ici. Elle avait été forcée de retirer son capuchon, elle avait pris l’habitude de l’enlever pour rentrer dans un bâtiment. Ca lui empêchait ainsi d’avoir une nouvelle mésaventure comme celle au chaudron baveur. D’ailleurs ce souvenir lui rappela que le garçon (Morange) qui l’avait aidée ce jour là était lui aussi présent à Gringotts. Elle l’aurait bien salué, mais elle ne tenait pas à perdre sa place dans la file et passer encore plus de temps dans cet endroit.

De toute évidence, elle n’avait pas choisi le bon jour pour venir. Un braquage. Oprah paniqua et se figea sur place. Elle s’en fichait après tout qu’ils prennent toutes ses économies, elle n’avait pas grand-chose. Par contre elle redoutait qu’ils lui prennent sa baguette, c’était, ça, tout ce qu’elle avait. Sa baguette, son seul moyen de protection. Elle écarta les plis de sa cape, toucha le bois de cèdre qui se cachait dans son manteau. Devait-elle vraiment s’en séparer ? Elle préféra attendre, attendre que quelqu’un peut-être riposte. Elle ne tenait pas à ce que quelqu’un touche à son seul et unique bien de valeur.

Un peu plus loin, elle scruta une à une les personnes présentes. Elle aurait aimé que quelqu’un qu’elle connaisse soit là et lui dise que faire. Comme un souhait exaucé, deux yeux dans la foule la fixaient et elle reconnut Triss derrière ce regard. Visiblement, elle cherchait à attirer discrètement son attention et Oprah ne mit pas longtemps à répondre à son appel. Elle marcha doucement dans sa direction, priant pour que personne ne lui dise de ne pas bouger.

Les ravisseurs remarquent-t-ils le mouvement d'Oprah ?
Oui : Un sort fuse pour l'arrêter et, à moins que quelqu'un ne contre le sort pour elle car elle est de dos et ne peut se défendre, elle tombe à terre.
Non : Personne ne dit rien, ils ne semblent pas la remarquer et elle rejoint Triss sans encombre.
Parchemin envoyé Sam 6 Fév - 18:57

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 946
avatar
 
Le membre 'Oprah J. Mousy' a effectué l'action suivante : La main du destin

'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Dim 7 Fév - 15:58

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 584
avatar
 
MISSION INTRIGUE N°1
- LES AUTRES SORCIERS -
Le braquage bat son plein. Ils sont dix – dix braqueurs déterminés à ne pas se laisser intimider, dix braqueurs déterminés à partir avec le butin. Ce n’est pas une bande de sorcier qui allaient venir à bout de leur plan – ils ne pouvaient pas le permettre, à temps désespéré mesure désespérées.

Un des hommes vêtus de noire s’approche alors de Triss lui jette un regard noir, et ramasse sa baguette qu’elle vient de déposer sur le sol. Ce dernier continue de la fixer tandis qu’un second s’approche d’Oprah, ne voyant pas de baguette posée sur le sol, celui-ci s’approche d’elle la tenant en joug de sa baguette : « Elle est-où ta baguette ? » Sa voix était tranchante, froide, et sonne comme un ordre. « Déconne pas avec nous. » D’un signe de la tête, il indique à l’homme entrain de fixer Triss de fouiller Oprah, dans le but de trouver la dite baguette.  «  Fouille-là. » S’approchant alors de la sorcière, tandis que l’un la tenait en joug, le second entreprit de fouiller la jeune femme. Il n’eut pas à chercher bien longtemps pour trouver sa baguette dissimulée dans les plis de sa robe de sorcier. « Mais qu’est-ce qu’on a là… regarde Monty, une baguette ! » Dit l’homme qui la fouillait alors, attrapant la baguette cachée illégalement. La baguette qui tenait en joug Oprah s’enfonça alors au creux de son cou. « Attrape la blonde, ça nous fera deux otages pour commencer. Je veux garder celle-ci à l’œil. » Le premier attrapa alors Triss, le tenant également en joug, les voici qu’ils avaient leur deux premières otages, Triss et Oprah.

Trois hommes s’approchèrent alors du bureau où se cachent, Josteinn, Cassandre, Theodore et Morange dans le but de récupérer leur baguette et surtout de prendre avec eux l’un des conseillers de la banque qui saura leur ouvrir des accès aux coffres. Mais voyant la petite réunion improvisée, entendant des chuchotements l’un d’entre eux leva alors sa baguette faisant exploser le bureau, laissant les sorciers à découvert. Morange fut alors frappé à l’épaule par un morceau de bureau, l’entaillant drôlement - s'il avait pris sa baguette avec lui, il aurait été incapable de s'en servir, sans doute trop handicapé par la douleur.  Tandis que Theodore fut projeté un mètre en arrière contre le mur de pierre – lui donnant un coup à la colonne et derrière la tête - il semblait être inconscient, mais l'était-il vraiment ou jouait-il la comédie ?  Le sort projette également  Josteinn vers l’arrière non loin de Theodore qui gît par terre également, Jos a vu un bout du bois du bureau effleurer sa cuisse et l'entailler légèrement, rendant la douleur supportable, tandis que Cassandre reste là, miraculeusement épargnée par l’onde de choc, néanmoins, l’un des hommes s’approche d’elle pour la saisir violemment, « ALORS COMME CA ON VEUT SE CACHER ! », mais soudain, tout risque de basculer - quelques mètres plus loin, les choses bougent.


L’un des hommes au milieu de la salle observe Rhapsody et Shill discuter, même à voix basse. S’approchant d’eux, il donna un coup de pied dans la baguette de la sorcière pour la faire glisser sur le sol vers son camarade à sa droite. Levant sa baguette d’abord en direction de Shill, le braqueur le somma alors : « Ta baguette joli cœur, tout de suite. » Il ne lui laissa pas le temps de répondre que déjà son camarade levait sa baguette en direction de la jeune femme, « Ou préfères-tu dire adieu à ta chère et blonde ? » Ils ne savaient rien du lien qui les unissait, pire, ils s’en fichaient comme de la première culotte de Dumbledore. Sans plus de cérémonie, l’un des deux hommes voulu s’approcher de Shill et le contraindre de force, quand celui qui menaçait la jeune femme dit alors « La fille qui était là a disparu. » Il faisait allusion à Circée qui venait de disparaitre derrière l’un des bureaux, profitant sans doute du moment d’inattention des hommes. Rapidement, celui qui venait de parler contourna alors le bureau pour trouver la jeune femme à genoux par terre, tâtant le sol comme si elle cherchait quelque chose. Ni une, ni deux, l’homme s’approcha d’elle, saisissant la sorcière par les cheveux. Il la força alors à se lever, la tenant fermement.  Tout en pointant sa baguette sur elle, il dit alors « Qu’est-ce que tu essayais de faire par ici ma jolie ? » Soudain, l’homme marcha sur une dalle qui semblait ressortir du sol, ouvrant malgré lui la porte d’accès aux coffres de la banque, cachée dans le sol, sous les pieds de Circée et lui. Les deux perdirent l’équilibre, et dégringolèrent dans les escaliers en pierres sur quelques mètres, laissant le braqueur inconscient par terre, et Circée sur le sol avec une commotion à la tête, celle ci saigne alors.

Chez les braqueurs c'est à la fois la panique et la satisfaction d'avoir trouvé un moyen d’accéder aux coffres. Vous avez le droit de profiter du mouvement de panique, mais surtout utiliser les dés. Pour celle qui sont des otages, Vous êtes  peu libre de vos mouvements, et dépourvues de vos baguettes, vous avez néanmoins la possibilité de jouer avec les dés afin d'essayer de vous défaire de vos teneur d'otage, et de décidé de leur mouvement uniquement par le biais des dés - à vous de décider. Pour d’autres, vous trouverez en dessous la décision du dés afin de laisser encore un peu de hasard à cette mission !

Lancer de dés n°1 : Jòsteinn est projeté en arrière, que lui arrive-t-il ?
Oui, Rien heureusement il n'a rien, mais  il sent que sa baguette s'est brisé en deux.
Non, Il est légèrement sonné par le choc, mais sa baguette est intacte.

Lancer de dés n°2 : Est-ce que Circée est capable de se lever seule, où est-elle trop blessée pour y parvenir ?
Oui, bien qu'elle saigne elle est tout à fait capable de se remettre sur ses deux pieds et peut se servir de sa baguette - même si sa démarche est un peu hésitante.
Non, blessé sérieusement à la tête, sa chute la laisse sur le sol, incapable de se lever sans aide, incapable de se servir de sa baguette pour l'instant car dans la chute, elle s'est foulé le poignet.

Lancer de dés n°3 : Le braqueur tenant en joug Rhapsody& Shill leur fait-il toujours face où bien le bruit et la chute de son collègue l'ont-ils poussé à aller voir ce qu'il se passait là bas ?
Oui, il laissa alors Shill et Rhapsody seuls, laissant au sorcier sa baguette et le temps de réagir.
Non, il se contente de garder par dessus son épaule, laissant toujours Shill avec sa baguette et le choix de l'attaquer ou pas.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Dim 7 Fév - 15:58

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 946
avatar
 
Le membre 'Why do we fall ?' a effectué l'action suivante : La main du destin

#1 'Destinée' :


--------------------------------

#2 'Destinée' :


--------------------------------

#3 'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Dim 7 Fév - 21:32

Invité
- Invité -
avatar
 

Cassandre cherchait des yeux une possible issue de secours. Elle n'avait aucune envie de patienter plus longtemps en attendant que ces hommes les trouve. Mais elle ne savait pour autant pas que faire. La présence de Jostein était la bienvenue, il travaillait ici, il devait connaître Gringotts mieux qu'elle. Dire qu'elle était venu simplement pour débloquer des fonds. Et par Merlin c'était une drôle de chance que Maggie ne soit pas là. Jostein semblait comprendre plus de chose qu'elle, il évoqua un passage, une chance de salut en somme. Tout était bon à tenter après tout. Mais la jeune femme sentit l'appréhension la gagner, elle n'avait jamais été faite pour le feu de l'action, du temps de l'Ordre, son travail était de réparer les pots cassés, à savoir de ressouder les os et de refermer les plaies. Mais c'était une époque révolue. D'autres sorciers s'approchèrent discrètement du duos, tous inconnus au bataillon. Mais au moins, ils n'étaient plus seul. Cependant, avant que l'un d'eux ai pu tenter quoi que ce soit, ils furent souffler par le souffle d'une explosion. Sous l'effet d'un sort, le bureau vola en éclat et le groupe se retrouva à découvert. Le seul reflexe de Cassandre au bruit fut de se protger le visage des bras, trop tard pour tenter une quelconque parade. Une fois l'exploision passée, elle jeta un regard paniqué autour d'elle, les trois sorciers était à terre, elle était la seule encore debout. Son premier réflexe fut de se diriger vers Jostein, il avait été son premier compagnon d'infortune après tout mais un homme la saisit par les épaules brutalement. ALORS COMME CA ON VEUT SE CACHER ! Il lui faisait mal, mais elle se contenter de crier aussi fort que lui. Lâchez moi ! L'habitude de donner des ordres. Mais il y avait du grabuge à l'autre bout de la salle aussi. Cassandre entendit un cris, puis des voix qui jubilait, et elles comprit qu'ils avaient trouvé un passage pour les coffres. Il y eut une seconde de flottement, et, désarmés, Cassandre choisit de tenter le tout pour le tout. Elle colla un brusque coup de genoux dans les parties basses de l'homme qui lui faisait fasse. Pas classe, mais souvent efficace.

La tentative est-elle un succès ?
Oui : sous le coup de la surprise et de la douleur, l'homme lâche Cassandre qui en profite pour lui sauter dessus et lui arracher sa baguette des mains.
Non : l'homme recule mais il se remet du coup plus vite que prévu, peu de chance qu'il apprécie la tentative d'évasion...
Parchemin envoyé Dim 7 Fév - 21:32

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 946
avatar
 
Le membre 'Cassandre Rosenbach' a effectué l'action suivante : La main du destin

'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Dim 7 Fév - 22:16

- I am decadent, and here I am. -
Je suis : SleepingCookie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 12/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1347 hiboux. J’incarne : Hugh Jackman , et l’avatar que je porte a été créé par : wiise . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Artemisia Black, Alienor Rosier, Athelstan Lestrange, Lorelei Zabini Je parle en : #7d748f



Je suis âgé de : 45 ans , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : gérant de Cornucopia et créateur d'objets ensorcelé de magie noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : je suis veuf avec...quelques enfants

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Si Irvin était à Gringotts aujourd'hui, s'était pour poser les recettes du mois dernier. Il ne touchait tellement pas beaucoup d'argent qu'il ne prenait la peine de venir qu'une fois par mois poser son argent. Dans son sac se trouvaient également deux bouquins. Un qui était un exemplaire rare qu'il préférait garder sous clé et l'autre était un livre qu'il comptait offrir à sa fille pour son anniversaire.

À peine entré dans Gringotts, qu'il vit qu'il y avait beaucoup de monde et surtout que son lacet était défait. Caché par le comptoir, il refaisait son lacet lorsqu'il entendit les paroles de braqueurs. Son sac dans une main, sa baguette dans l'autre il se releva doucement. Trois hommes étaient non loin de lui. Plus loin il voyait un couple discuter et il entrevoyait deux femmes un peu plus loin.

Mais au bout de quelques instants il entendit d'autres éclats de voix et vit les braqueurs bouger, se diriger un peu n'importe ou afin de récupérer les baguettes des sorciers. Il guetta discrètement pour voir les déplacements. Les trois vers l'entrée n'avaient pas bougé bien malheureusement pour lui. Il entendit un cri, une voix de femme. D'où il était, il risquait de finir dans une sale posture, il glissa silencieusement à l'autre bout du comptoir et se faufila entre le poteau et le meuble. Son postérieur eut du mal à passer, ainsi que son ventre et son torse...tout en fait, mais il finit par réussir. Il était cependant probable qu'il ait fait un peu de bruit et qu'il risquait d'attirer l'attention. Il se mit à genoux pour avancer en direction du cri et vit une trappe. Il descendit, les jambes les premières, et rata une marche avant d'arriver près de deux corps. Il ne voyait pas grand-chose. Touchant le premier corps, il  sentit son pouls mais ne bougeait pas, sans doute un braqueur. « Tout va bien ? » Il avait chuchoté très bas, il ne savait pas qui était là, si la personne qui avait crié était consciente ou non. Il espérait juste qu'elle ne se soit pas brisé la nuque avec ses marches.

A-t-il attiré une personne en passant derrière le comptoir ? Oui / Non

Si non, quelqu'un l'a-t-il vu avançant derrière les comptoirs ? Oui / Non




Parchemin envoyé Dim 7 Fév - 22:16

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 946
avatar
 
Le membre 'Irvin Rackharrow' a effectué l'action suivante : La main du destin

'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Dim 7 Fév - 23:16

- I am decadent, and here I am. -
Je suis : Bella , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 13/05/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 688 hiboux. J’incarne : Lily Collins , et l’avatar que je porte a été créé par : @Bazzart JUGBAND BLUES. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Bellamy Malfoy Je parle en : #663366, et Pan l'éternel parle en #669933



Je suis âgé de : 22 ans maintenant, voilà le temps qu'elle fait honte aux siens par son comportement, mais elle tente de remonter la pente. Mais le temps des regrets et de la honte est terminé. , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : créatrice d'objet de magie noire, elle est capable d’ensorceler une petite cuillère pour une faire une arme de destruction massive. Ce n'est pas totalement vrai, mais c'est presque cela. J’ai juré allégeance : à personne, cette guerre ne me touche pas, ne m'intéresse pas. Côté cœur, : il est brisé mon coeur. J'ai trahi l'homme que j'aime et j'ai perdu le père de mon enfant, mon premier amour. Il est à la dérive, en centaines de morceaux , irréparable et perdu à jamais. Champ Libre : Elle possède la Magie des Rackharrow, son éternel se nomme Pan et ressemble - s'il vous laisse le voir - à un énorme Main Coon avec de grands yeux luisants et une belle dentition à faire pâlir un dragon.

Elle est maman d'une petite bâtarde de sang pur, Nepthys Rackharrow, jamais l'enfant ne portera le nom de son père. Il lui porterait préjudice. Elle préfère qu'elle porte son nom et qu'il suive la voie des Rackharrow plutôt que celle des Lupin.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
MISSION INTRIGUE N°1
- LES AUTRES SORCIERS -
Elle avait espéré que personne ne la remarque – elle avait sincèrement espéré. Elle tapotait en silence sur le sol, cherchant la dalle qui permettait l’ouverture – quand soudain un des hommes du braquage l’attrapa par les cheveux. Elle laissa échapper un cri de surprise, suivie d’un petit cri de douleur. Elle avait beau tenter de ne pas céder, il la releva avec violence sur ses deux pieds, lui disant au passage : « Qu’est-ce que tu essayais de faire par ici ma jolie ? » Elle voulut lui rétorquer quelque chose, ou même lui cracher au visage. Circée était d’une nature sauvage, elle devenait dangereuse quand elle se sentait menacer, en danger. Mais elle n’eut le temps de rien dire, ni même de rien faire – il en allait de même pour lui. C’est à lui qu’elle devait sa trouvaille, son pied appuya alors sur la dalle permettant l’ouverture de la porte menant aux coffres. Mais le pire fut que le sorcier perdit alors l’équilibre quand la trappe s’ouvrit sous ses pieds, dans sa chute, il entraina alors la sorcière, qui fut incapable de se retenir, laissant échapper un cri.

Elle se senti tomber sans avoir la possibilité de se retenir. Elle roula alors dans les escaliers, la douleur fut rapide dans un premier temps, puis sa tête finit par heurter le sol. Elle était immobile, sentant ses membres comme endolori. C’était sans parler de sa tête, elle avait l’impression d’être passée dans une machine à laver le linge – comme si on l’avait passé dans une centrifugeuse, tout tournait. Progressivement, l’environnement finit par se stabiliser, et alors la douleur à l’arrière de sa tête se réveilla. Elle était sur le dos, elle utilisa sa main droite pour toucher l’arrière de sa tête, et quand elle vit sa main, celle-ci était rouge, indiquant qu’elle saignait de façon plutôt sérieuse. Elle tenta de se redresser sur sa main gauche, mais celle-ci lâcha alors, son poignet douloureux l’empêchait de l’utiliser convenablement, dommage pour une sorcière gauchère. Elle était incapable de se lever, parfaitement incapable. Elle tourna la tête pour regarder le corps voisin du sien, le braqueur semblait encore en moins bon état qu’elle. C’était plutôt bon pour elle – enfin, façon de parler. Elle fixait le plafond, immobile, espérant que quelqu’un finirait par la trouver, elle restait silencieuse, car si elle attirait l’attention, seul Merlin savait qui pourrait l’entendre : des gens de bonne foi, ou des braqueurs sans scrupules. « Tout va bien ? » dit alors une voix familière qui avait été précédé par des pas silencieux qu'elle avait à peine entendu. « Pa…Papa ? » dit-elle d’une voix faible et incertaine. Elle était presque sûre de l’avoir reconnu, mais elle ne savait pas si sa tête lui jouait des tours, si elle hallucinait, ça n’aurait pas été la première fois.
CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.



Il n'est pas d'ombres dans le noir. Les ombres sont les servantes de la lumière, les filles du feu. Plus vive est la flamme, plus sombres sont les ombres qu'elle projette. (...)



Parchemin envoyé Dim 7 Fév - 23:49

Invité
- Invité -
avatar
 
Il essayait tant bien que mal de mettre de l'ordre dans ses pensées, d'expliquer le plus bas possible son ébauche de plan à Cassandre et Théodore tout en tentant de communiquer à distance avec Shill. Leurs gesticulations avaient apparement fini par attirer un peu trop d'attention sur eux et en l'espace de quelques secondes, les braqueurs s'étaient rendus compte de leur cachette - ainsi que du fait qu'ils manigançaient probablement quelque chose. Tout alla extrêmement vite et Jósteinn se retrouva en bien fâcheuse position.

La détonation propulsa Jósteinn contre un mur de pierre. Le souffle coupé sous la force du sortilège, le sorcier prit quelques secondes - voir minutes - à reprendre ses esprits complètement. Toujours quelque peu sous le choc il ne put qu'apercevoir que Cassandre, sa première compagne dans cette infortune, était aux prises avec les braqueurs. Témoin privilégié de son coup de genou extrêmement bien placé, une grimace passa rapidement sur les traits du conseiller financier, imaginant sans peine la douleur de l'homme. Entièrement méritée mais tout de même... Remontée à bloc, la jeune femme en profita pour lui sauter dessus et lui arracher sa baguette des mains. Un de moins duquel il faudrait s'occuper.

Tentant toujours de reprendre ses esprits le plus vite possible, c'est un jeune homme relativement chancelant qui s'élança (grand chevalier) pour aller tirer Cassandre par le bras, l'attirant derrière une des larges colonnes de marbre. Ils ne resteraient pas cachés très longtemps étant donné que les braqueurs étaient maintenant tous à l'affut. Il prit cependant rapidement de ses nouvelles, ne prenant même plus la peine de chuchoter. Après tout il fallait se rendre à l'évidence, ils ne s'en sortiraient plus sans livrer bataille. « Vous allez bien? » et il ne put s'empêcher de garder son coté charmeur et d'ajouter, l'air taquin « Rappelez moi de vous offrir une bière au beurre quand nous seront tirés d'affaire » Derrière eux s'approchait un nouveau braqueur, l'air particulièrement vicieux et en colère. Un sortilège jaillit de la baguette du sorcier, un sortilège de stupéfaxion qui leur serait presque salvateur.

OUI le sortilège atteint le braqueur de plein fouet et les deux jeunes gens en profitent pour tenter de se précipiter vers le comptoir.
NON le sortilège se heurte à une colonne de marbre et le braqueur continue de s'avancer vers eux, particulièrement en colère.

EDIT: Bon apparement y a pas qu'avec Erebos que j'ai la polio du sort, avec Jos Jos aussi
Parchemin envoyé Dim 7 Fév - 23:49

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 946
avatar
 
Le membre 'Jósteinn Elwes' a effectué l'action suivante : La main du destin

'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Lun 8 Fév - 0:31

Invité
- Invité -
avatar
 

Cassandre avait peine à croire que sa réplique ai fonctionné. Marguerite allait adorer l'histoire, à condition d'en sortir vivante pour pouvoir la raconter. Ce qu'elle avait bien l'intention de faire. Serrer à nouveau sa baguette entre ses doigts la calma immédiatement et lui procura un sentiment de sécurité qu'elle savait pourtant factice mais qui était consolateur. Il ne fallait pas traîner la, à découvert, et de toute évidence, elle n'était pas la seule à penser ainsi. Jostein se releva et la saisit par le bras, l'attirant sans perdre de temps derrière une colonne de marbre. Il avait l'air un peu bancal, ce qui était compréhensible au vu du choc qu'il avait du recevoir en étant projeté de cette façon. Vous allez bien?  Elle hocha, la tête, elle se trouvait relativement chanceuse dans tout ce bazar. C'est à vous qu'il faut poser la question, c'était un sacré choc... Et il se préoccupait tout de même d'elle. Même dans une telle situation, c'était plutôt agréable. Rappelez moi de vous offrir une bière au beurre quand nous seront tirés d'affaire La jeune femme lui rendit son sourire. Plutôt un Whisky Pur Feu, ce serait pas du luxe après tout ça... chuchota-t-elle d'un air rieur.

Cassandre remarqua, attirée par des bruits de pas non loin, en même temps que le jeune homme qu'un de leurs agresseurs les avait repéré et s'approchait, baguette en avant. Jostein réagit une fraction de seconde avant elle, mais le sort se fracassa contre un pilier plutôt que contre leur adversaire. Elle leva sa baguette à son tour, priant pour avoir plus de chance. Expuslo !

Le sort atteint-il sa cible ?
Oui : Cassandre et Jos en profitent pour essayer de rejoindre le comptoir
Non : quand ça veut pas, ça veut pas...

edit suite au lancé de dé : Le sort atteignit l'homme en pleine poitrine et l'envoya se fracasser à l'autre bout du hall. Cass croisa le regard du jeune homme. Les sous-sols, le comptoir... Chuchota-t-elle en se rappelant de ce dont ils parlaient avant d'être grossièrement interrompu par l'explosion du bureau.
Parchemin envoyé Lun 8 Fév - 0:31

- You know nothing, muggle. -
Je suis : Les Supernanas de WDWF. , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 04/07/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 946
avatar
 
Le membre 'Cassandre Rosenbach' a effectué l'action suivante : La main du destin

'Destinée' :


mp Skander + mp Alienor + mp Arsenius
- merci de ne pas mpotter le compte PNJ -

Parchemin envoyé Lun 8 Fév - 2:05

- i don't know where i am -
Je suis : Jayden C. Allenn , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 03/09/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 118 hiboux. J’incarne : Ash Stymest , et l’avatar que je porte a été créé par : Merenwen Je parle en : #669966



Je suis âgé de : 25 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : Amoureux

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
Morange eut à peine le temps de voir ce qu'il se passait que le bureau derrière lequel il était avec les autres, explosa. Ils furent projetés en arrière et le jeune homme poussa un hurlement de douleur contenu quand un énorme morceau de bois lui fonça droit dans l'épaule. Il sentit  un filet de sang lui couler le long du bras et la partie entaillée était à présent visible. En effet, suite à l'explosion, le tee shirt du jeune sorcier s'était déchiré, laissant la plaie à découvert. Il avança une main tremblante vers sa blessure et appuya fortement sa paume contre, pour faire arrêter l'hémorragie et pour soulager la douleur. Mais ce geste ne fit que l'augmenter. Il serra les dents de toutes ses forces et fusilla chaque braqueurs coupables de cela du regard. Toute personne censée aurait voulut s'enfoncer six pieds sous terre si elles voyaient le regard que lançait Morange aux hommes. Il réussit tout de même, non sans mal, à tourner la tête par-dessus son épaule. A son plus grand effroi, il aperçut les deux hommes avec qui il parlait quelques instants avant, qui gisaient sur le sol. L'uns des deux semblait inconscient ou vraiment sonné. Le jeune homme avait un mal de chien à sa blessure mais prenant tous les risques nécessaires, il recula en arrière, toujours assis sur le sol, en direction du blessé. Il réussit à se pencher sur lui, à poser une main sur son épaule et à le secouer légèrement.
" - Eh, vous m'entendez ? Est ce que ca va ? " Murmura t-il. Aucune réponse. Alors il releva les yeux vers les braqueurs qui s'éloignaient. Il aurait tout donné pour avoir sa baguette sur lui; il fallait vraiment qu'il l'ai oublié. Il appuya de plus belle sur sa plaie, alors que la douleur se faisait plus vive et tenta tant bien que mal de redresser l'inconscient mais il était trop lourd. Et même s'il était musclé, d'une seule main, c'était difficilement envisageable d'arriver à un résultat.  

Une haine profonde s'empara de lui, il aurait voulu tous les défoncer, un par un.
"- Vous êtes vraiment de gros malades! " Hurla t-il à l'adresse des braqueurs. "Vous savez à quel point ça fait mal bande de petits s**** ?! " -Il avait craché ses derniers mots avec mépris puis il désigna l'homme sur le sol. Et ca? Regardez dans quel état il est!

Il avait conscience qu'exprimer à haute voix ce qu'il pensait face à de pareils malades était complètement inconscient, mais c'était sorti sans qu'il le veuille vraiment. La colère pouvait pousser à prendre des risques démesurés parfois, et ça faisait peur à Morange. Se disant, il enleva tant bien que mal sa veste et la roulant en boule d'une main, la plaça sous la tête de l'homme. Il allait s'en remettre.
Parchemin envoyé

Contenu sponsorisé
- -
 
 
MISSION INTRIGUE N°1 - everybody stay cool this is a robbery
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]
» Mission intrigue : La nuit ça change tout la nuit, c'est merveilleux la nuit [Livre II - Terminé]
» Mission Intrigue; La nuit, tous les chats sont gris [Livre 1 - Terminé]
» Mission intrigue : « Tous les hommes vivent ensemble, mais ils suivent des chemins différents. » [Livre II - Terminé]
» Mission Intrigue N°2 : Prise d'otages dans une banque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Le chemin de Traverse-
Sauter vers: