indiscrétions
- gossip witch est bavarde -


L’homme en Jupe On a vu semblerait-il un sang pur jouer les transformistes au Cirque Avery. Nous n’avons pas encore de nom mais son jeune âge semble indiquer que son travestissement est une quête identitaire !

La tête d’enterrement N'est-il pas courant que lorsque l'on perd un être cher, on verse quelques larmes ? Eh bien si la mort de l'Actrice Louise de Montmorency emeut les foules, sa fille ne semble pas bien touchée. Etrange non ?

Le dimanche au Pays de Galles c'est le jour des mariages Il y a des évènements heureux dans ce monde enfin si l'union forcée et arrangéeest un évènement heureux ! Desmond Meadowes s'est débarassé de sa plus jeune soeur, reste la plus vielle des deux.




Partagez | 
locked away ✻ VEVIA (fb)

()
Parchemin envoyé Lun 12 Oct 2015 - 1:13

- REBEL ❥ for your love. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 509 hiboux. J’incarne : Crystal Reed , et l’avatar que je porte a été créé par : lallybroch . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Dabria, Maggs et Ciena Je parle en : white



Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Créatrice de la Poudre d'Escampette et Chimiste pour la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Elle est veuve depuis quelques mois seulement, mais son coeur appartient à jamais à une seule et unique femme.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 



If I got locked away, And we lost it all today,Tell me honestly would you still love me the same?
✻ ✻ ✻


Un sourire. Un baiser. Ses mains sur son corps. Des milliers d’instant plus revigorants  qu’elle avait connu dans sa vie remplie de cruauté. L’amour, elle le connaissait uniquement grâce à elle, son Avia. Depuis toujours, Vega Greyback avait été entourée de personnes froides et distantes, alors qu’elle en était le contraire. Pour tout ce qui faisait d’elle une personne différente, Vega avait connu la torture, de nombreux coups et sortilèges endoloris par nulle autre que ses propres parents. Dans cette famille, l’affection n’avait pas sa place. Certes, elle avait toujours réussi à bien s’y prendre avec ses frères et surtout avec ses cousins, cousines, pour qu’ils l’apprécient malgré tout. Elle était celle qui les embrassait alors qu’ils la tenaient à bout de bras. Heureusement, ils n’avaient jamais été aussi durs avec elle que son père et c’était ce qui en faisait la différence. L’acceptation et la fierté ne venaient pas non plus, au contraire, ce fut la rouquine qui lui donna tout le courage de faire ce qu’elle souhaitait. C’était elle qui s’était rapprochée d’elle en premier, parce que son souffle était instable lorsqu’elle passait dans son champ de vision. À être élevée dans une fratrie, elle avait connu les femmes, les courbes de plusieurs et d’aussi loin qu’elle ne se le rappelle, c’était leur corps qui l’avait intéressé. Bien qu’elle ne soit pas complètement fermée aux garçons mignons de Poudlard, jamais aucun d’entre eux n’avait pu lui faire ressentir tout ce qu’Avia arrivait à faire. Et il y avait tellement plus que le look, mais bien tout ce qui constituait l’âme de la rousse. Chaque parcelle de son être, aussi différente et aux opposés de Vega la rendait plus envahissante, plus désirable.

Par plusieurs fois, sa famille avait désiré la séparer d’elle pour des raisons de lignée. Après tout, pour Hector, sa fille représentait la seule vraie monnaie d’échange au plus offrant. Se rebellant une fois de trop la dernière année, il l’avait battu juste avant que son dernier souffle ne quitte son corps. C’était la faute à Lorcan qui avait ouvert sa foutue gueule de loup. Souvent, Vega aurait espéré devenir Lycan comme plusieurs Greyback, de sorte qu’elle aurait pu enfin se défendre. La raclée de sa vie n’avait pas suffi et les deux femmes s’étaient vue à nouveau en secret. C’était la dernière année de la brunette et Avia elle, était déjà hors de l’école de Sorcellerie. Malgré la distance, elles n’arrêtèrent pas de se voir en secret. Comme en cet instant présent, ce long week-end qui signifiait la fin des études pour Vega. Elles devaient fêter ça. Elle avait prétexté une fin de semaine de shopping avec Nyx à ses parents et la voilà qui se retrouvait désormais ses jambes enlacées à celles de sa douce, ses longs cheveux couvrant son corps ainsi qu’une partie du drap fin et blanc qui entourait leur corps respectif. Avia dormait encore, alors elle en profita pour se lever et se rendre au petit bureau de fortune où elles avaient installé une dizaine de feuilles. D’horaire de train, de carte, d’instructions diverses. Dans 34 heures, Avia et Vega s’enfuiraient dans le but de continuer leur vie ensemble comme elles l’avaient toujours souhaitées, à l’abri de leurs parents et de tout ce qui pourrait les séparer…


  
+ ONE TOUCH AND I IGNITE
Under the lights on the high stage, A part of your life it can take away. Just like the blood running through your veins. 



Parchemin envoyé Dim 18 Oct 2015 - 23:49

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : Gallifreys aka Lexxie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 672 hiboux. J’incarne : Holland - la rouquine - Roden , et l’avatar que je porte a été créé par : un créateur de bazzart, merci . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Astra Black, Gideon Peverell, Skander Lupin. Je parle en : #??????



Je suis âgé de : 27 années brisée , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : prisonnière des mangemorts, ils tentent de m'exploiter pour mon don. Quand comprendront-ils enfin que je ne contrôle rien, qu'ils m'achèvent je n'en peux plus. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : c'est plutôt complexe, je suis complètement perdue.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
LOCKED AWAY.

vevia


Avant tout cela, Avia était une jeune fille relativement différente, plus souriante, plus joyeuse, plus intrépide. Elle avait été une élève de la maison Gryffindor – courageuse, forte, et avait été très fière des choix qu’elle avait pu faire. Voilà une année qu’elle avait quitté l’école de Sorcellerie et elle faisait face au doute, qu’allait-elle donc faire de sa vie ? Elle avait longtemps rêvé de faire carrière dans le quidditch, et avait postulé au sein de département des sports magiques, sans succès. Son père lui avait proposé du travail et naturellement elle avait accepté par défaut – en attendant de trouver mieux ou… de prendre un autre horizon. Elle savait déjà qu’elle décevrait son père – elle le savait déjà. Il avait toujours rêvé que sa petite princesse soit heureuse en amour, épouse un brave et beau sang pur dont elle était amoureuse et lui donne de magnifique petits enfants – et il n’aurait sans doute jamais cela, Avia le savait. Elle n’aimait pas réellement les garçons, quand elle était élève à Poudlard, elle avait beau être sortis avec plusieurs, jamais elle n’avait trouvé son compte, personne jusqu’ici n’avait réussi à rejoindre la belle Vega dans son cœur – jamais.  Elle était jolie, drôle, douce, intrépide – et tous les opposait. Un amour sincère, vrai et différent. Avia ne se sentait ni différente, ni malade, ni honteuse, mais simplement amoureuse. Amoureuse d’une femme, qu’est-ce que cela change ? Pour leurs familles : tout. Jamais elles ne pourront donner une descendance, jamais elles ne pourront rendre les leurs fiers, jamais elles ne pourraient se marier, jamais elle ne pourrait partager leur bonheur avec leur famille, jamais. Pour vivre leur amour, elles devaient faire un choix : rester et se séparer, ou partir et s’aimer. A même pas vingt ans, on croit que le monde est à nos pieds, on croit que nos idées finiront par triomphé et que notre bonheur est à portée de main… mais ne vous méprenez pas, c’est un leurre. Un rêve inaccessible dont le réveil brutal approchait à grand pas, dans trente-quatre heures cela serait terminé, dans trente-quatre heures elle l’aurait oubliée.

Mais trente-quatre heures, c’est long. Avia était encore perdue dans les bras de Morphée, mais aussi dans ceux de son amante. La rousse dormait sur le ventre, couverte par un drap blanc, et la chevelure un peu folle de la sorcière recouvrait l’oreiller. A cette époque, ses sommeils étaient apaisés, surtout en la présence de la jeune femme. A cette époque, jamais n’avait-elle fait de rêve prémonitoire, et elle n’avait pas encore été témoin de la mort de sa fille, et cela ne pouvait pas encore la hanté. Elle faisait juste les rêves d’une jeune femme, tout simplement. Du moins… jusqu’à maintenant. Elle ne sut pas si c’était parce qu’elle avait senti son amante quitter sa couche que son sommeil commença à devenir agiter. Cela ne ressemblait pas aux autres rêves – tout était étrange, tout allait si vite, comme si c’était un flash. Un quai, des trains, Vega, une course, « Je vous en supplie arrêter ! » murmurait Avia tremblante en larme, et soudain le visage de Vega disparaissant – Avia se réveilla en sursaut. Elle se retrouva assise sur le lit et vit premièrement la place de Vega vide, la cherchant du regard et ne fut rassuré que lorsqu’elle la vit assise au bureau. La sorcière ne le savait pas encore mais ce fut la première fois que son don de voyance lui fut révélé, et il lui faudrait encore neuf années pour en prendre pleinement conscience. La jeune femme qu’aimait la rousse était penchée sur le bureau. Attirant les draps à elle la rousse s’assit sur le bord du lit, et dit alors : « Tu n’arrives pas à dormir ? » Elle venait de se réveiller en sursaut mais ne laissa rien transparaitre. Les deux étaient angoissées à l’idée de s’enfuir, mais il le fallait – ce n’est jamais facile de quitter ce que l’on connait pour la grande inconnue, mais tant qu’elles seraient ensemble, tout irait bien, il fallait juste garder le secret ne rien laisser transparaitre et d’ici là, elles seraient loin, très loin.



I TAKE EVERYTHING I AM FEELING, EVERYTHING THAT MATTERS TO ME… I PUSH ALL OF IT INTO MY FIST, AND I FIGHT FOR IT.


Parchemin envoyé Mar 20 Oct 2015 - 18:39

- REBEL ❥ for your love. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 509 hiboux. J’incarne : Crystal Reed , et l’avatar que je porte a été créé par : lallybroch . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Dabria, Maggs et Ciena Je parle en : white



Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Créatrice de la Poudre d'Escampette et Chimiste pour la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Elle est veuve depuis quelques mois seulement, mais son coeur appartient à jamais à une seule et unique femme.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 



If I got locked away, And we lost it all today,Tell me honestly would you still love me the same?
✻ ✻ ✻


Quand Vega avait découvert tout ce qu’Avia pouvait lui apporter, elle n’avait pas longtemps hésiter à se donner entièrement à elle. Hélas, elles avaient été obligées de se cacher durant les deux premières années de leur amour parce qu’elles étaient encore à Poudlard et n’avaient pas la majorité. Cela faisait d’elles des puions de leurs parents, de leur entourage et de la pression de leur sang. Une sang-pure et une sang-mêlée, c’était sans doute encore pire pour Avia au sujet de la pureté du sang, mais elle avait au moins la chance d’avoir un père qui l’aimait vraiment. Leurs pères voulaient les empêcher de s’aimer par tous les moyens possibles et sincèrement, Vega n’avait pas pensé que ça pouvait empirer. Elle avait encaissé des centaines de coups dans sa vie, bien que ceux-ci soient plus durs depuis un an – moment où Hector avait appris pour sa fille et Avia – cela ne lui suffisait pas à l’oublier. Au contraire, elle trouvait la paix et l’amour seulement dans les bras de la rousse et seulement la mort l’empêcherait de terminer ses jours en sa compagnie. Certes, la perte de mémoire ferait la bonne affaire aussi, mais même ça, on le sait maintenant, ne suffira pas à altérer leur amour. Revenons donc au moment fatidique où les deux jeunes femmes profitaient enfin de leurs moments passés sans arrêt côte à côte pour préparer leur plan d’évasion. Elle ne pourrait plus voir sa famille, plus jamais. Certes elle aimait Darius, Nyx, Valko et Priam, mais ces derniers ne lui avaient pas donné l’attention qu’elle avait toujours désiré. D’ailleurs, seulement sa famille proche connaissait l’existence de la relation entre les deux femmes et c’était bien suffisant. Même son frère aîné qu’elle adulait n’était pas en accord avec cet amour entre deux personnes du même sexe. Nous étions en 1980, aucune loi concernant les homosexuels n’était formée autant dans le monde magique que moldu. La pureté du sang était si importante qu’on avait mis de côté les élans des amoureux transits.

Elles voulaient se cacher des gens qu’elles connaissaient et s’occuper seulement l’une de l’autre, c’était ce qui comptait. Par contre, la sorcière était des plus stressées  l’idée qu’il y aille une faille dans leur plan. Que quelqu’un les ait suivis, qu’on découvre leur chemin malgré tout le temps qu’elles avaient pris à le camoufler. Elles avaient effacé la mémoire des moldus qu’elles avaient interrogés pour le train et des hôtels où elles séjourneraient en chemin. En chemin vers où d’ailleurs? Vega n’en était pas trop certaine, mais cela impliquait le plus de kilomètres possible entre elle et sa famille. Les mains sur son visage, puis dans ses cheveux démontraient son exaspération. Une voix lui fit enfin lâcher les papiers devant elle. « Tu n’arrives pas à dormir ? » Vega se tourna pour observer la femme qui était désormais assise dans leur lit défait. Qu’elle était belle, aussitôt un faible sourire illumina son visage, tout l’amour qu’elle éprouvait envers Avia suffisait à la calmer.La sorcière se leva et s’installa aux pieds de la rouquine. Elle s’empara des mains de sa douce, ses pouces caressant leur dessus. « Non… J’ai trop peur de… » Sa voix se brise et elle évite le regard d’Avia. Se mordant la lèvre, elle continue : « Nous attendons ce moment depuis si longtemps… Je veux simplement que rien ne parte en bouse de dragon. Je ne supporterais pas d’être éloignée de toi un seul instant de plus Avia. » Si leur plan échouait, elle savait que c’était la fin. Si son père découvrait ce qu’elles s’apprêtaient à faire, ce serait la fin de leur relation, mais aussi de sa vie. La chance qu’elles auraient dans 34 heures était leur seule et unique et il n’y aurait pas de réparation. Elles devaient réussir, c’était tout ce que Vega espérait.


  
+ ONE TOUCH AND I IGNITE
Under the lights on the high stage, A part of your life it can take away. Just like the blood running through your veins. 



Parchemin envoyé Mar 24 Nov 2015 - 18:42

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : Gallifreys aka Lexxie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 672 hiboux. J’incarne : Holland - la rouquine - Roden , et l’avatar que je porte a été créé par : un créateur de bazzart, merci . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Astra Black, Gideon Peverell, Skander Lupin. Je parle en : #??????



Je suis âgé de : 27 années brisée , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : prisonnière des mangemorts, ils tentent de m'exploiter pour mon don. Quand comprendront-ils enfin que je ne contrôle rien, qu'ils m'achèvent je n'en peux plus. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : c'est plutôt complexe, je suis complètement perdue.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
LOCKED AWAY.

vevia


A même pas vingt ans, on a l’impression que tout est simple, qu’il suffit de vouloir quelque chose pour que cela se réalise. A cet instant, à trente-quatre heures de la date fatidique, Avia y croyait dur comme fer. Elle pensait qu’elles allaient pouvoir s’enfuir loin de Londres, qu’il leur suffirait de s’aimer, de travailler un peu pour vivre heureuses et amoureuses. Elle avait conscience qu’ils partiraient à leur recherche mais elle espérait que cela ne durerait pas trop longtemps. Prague était la première étape, et une seconde suivrait rapidement. Etre rapide, et des cibles mouvantes : voici les deux règles de survit que c’était imposé Avia. Elle était loin d’imaginer la fiasco qui se profilait à l’horizon, loin d’imaginer que demain à cette heure-ci, elle l’aurait oublié, et loin d’imaginer aussi que le lendemain, le monde serait aussi bien plus triste, bien plus violent, tellement différent. Mais à cet instant elle ne songeait pas à l’avenir de ce monde, juste au sien avec la femme qu’elle aimait. La seule femme qu’elle n’ait jamais aimée. Avia avait eu des petits amis, quelques-uns, mais aucun n’avait été comme Vega. Le lien qui l’unissait à la jeune femme était puissant, c’était peut-être ça le véritable amour, elle ne saurait dire. Tout ce qu’elle savait c’était que pour elle, elle fuirait au bout du monde. Pour elle, elle quitterait son pays.

Quand elle la vit réveiller, la brunette se leva pour venir s’asseoir aux pieds de la rousse, attrapa délicatement sa main. Après tout ce temps, le contact de sa peau contre la sienne avait cet effet électrisant. Elle crut lire de l’angoisse sur son visage, chose que lui confirma la brunette quelques instants plus tard.  « Non… J’ai trop peur de… » Evitant alors son regard, la brune détourna la tête, ajoutant alors, anxieuse :« Nous attendons ce moment depuis si longtemps… Je veux simplement que rien ne parte en bouse de dragon. Je ne supporterais pas d’être éloignée de toi un seul instant de plus Avia. » Elle ne pouvait pas lui promettre que tout irait bien. Elle n’avait pas don de voir l’avenir – enfin, si elle l’avait mais n’en était pas du tout consciente, ce n’est que plus tard que son don a commencé à faire des siennes. Libérant l’une de ses mains de l’emprise de la demoiselle, Avia laissa glisser sa main droite le long de la joue de la sorcière pour saisir avec douceur le menton de celle-ci, la forçant en douceur à croiser son regard. « Moi aussi, j’ai peur – j’ai peur de te perdre. Et je t’aime, c’est pour ça que je crois que tout est possible, que tout va bien se passer. » Elle n’était pas du genre à exprimer ses sentiments, Avia était une personne d’apparence extravertie qui cachait ses émotions au plus profond d’elle-même. Ce n’était pas son premier je t’aime mais à chaque fois, elle avait l’impression de vendre un peu plus son âme à son aimée.« Il y a toujours de l’espoir. » commença alors la rousse en serrant la main de sa bienaimée dans la sienne. « Il y a toujours de l’espoir tant qu’il reste un pauvre fou pour y croire. » Elle y croyait, dur comme fer – « et je suis assez folle pour y croire, pour croire en nous. Tant que nous y croyons, ils ne pourront pas nous l’enlever, c’est notre rêve. » C’était leur rêve, vivre loin d’ici, ensemble, toutes les deux, heureuses et amoureuses. Elle y croyait, mais la force des convictions ne faisaient pas tout – mais cela avait moins le mérite de la pousser à donner le meilleur d’elle-même. La logistique n’avait pas le droit d’être rouillée  - elles avaient leurs billets, l’itinéraire, Avia avait même été changé de l’argent sorcier pour de l’argent moldu, non loin du bureau deux sacs à dos remplis de livres de voyages et d’affaires de premières nécessité étaient prêts. Elles n’avaient pas le droit de commettre une erreur, au moindre faux pas… elles risquaient de ne plus jamais se revoir.



I TAKE EVERYTHING I AM FEELING, EVERYTHING THAT MATTERS TO ME… I PUSH ALL OF IT INTO MY FIST, AND I FIGHT FOR IT.


Parchemin envoyé Lun 30 Nov 2015 - 4:26

- REBEL ❥ for your love. -
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 509 hiboux. J’incarne : Crystal Reed , et l’avatar que je porte a été créé par : lallybroch . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Dabria, Maggs et Ciena Je parle en : white



Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Créatrice de la Poudre d'Escampette et Chimiste pour la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Elle est veuve depuis quelques mois seulement, mais son coeur appartient à jamais à une seule et unique femme.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 



If I got locked away, And we lost it all today,Tell me honestly would you still love me the same?
✻ ✻ ✻


Ça devait être une histoire parfaite. Une histoire d’amour qui rendrait jalouses toutes les âmes sorcières de l’univers entier. Elles étaient faites l’une pour l’autre, si leur famille n’avait été aussi égoïste, elles auraient été heureuses pour l’éternité. Car oui, Vega pensait fermement que leur amour était aussi grand. Il ne durait pas que par le mariage ou les petites attentions, mais il durerait jusqu’après leur mort. C’était ce qui marquait leur histoire, cette même histoire qui serait mise de côté de longues années. Heureusement, tout le monde sait que les bons, les personnes qui sont foncièrement positives et aimantes finissent par gagner. Pour cela, il fallaitd’abord revenir à l’instant d’avant. Celui qui marquait leurs dernières heures ensemble. Vega était penchée sur les papiers qui indiquaient leur plan du lendemain. Aussitôt qu’elle avait croisé le regard d’Avia, elle avait su retrouver un peu d’espoir. Cette rouquine était tout pour elle et elle arrivait à lui donner des ailes après deux ans d’amour. Elle savait que sa petite amie était stressée et aussitôt, elle lui dit les mots qu’elle voulait entendre. « Moi aussi, j’ai peur – j’ai peur de te perdre. Et je t’aime, c’est pour ça que je crois que tout est possible, que tout va bien se passer. » Un bref sourire s’étira sur ses lèvres à l’entente de ces trois mots qu’elle aimait tant l’entendre dire. Elle pinça les lèvres, observant avec attention la femme qui faisait battre son cœur. Elle se sentait en confiance, comme si tout pouvait leur arriver tant et aussi longtemps qu’elle restait près d’elle. « Il y a toujours de l’espoir. Il y a toujours de l’espoir tant qu’il reste un pauvre fou pour y croire. » Et là, Vega, se met à rire doucement à sa remarque. « Et par Melin, nous savons tous que la folie est notre meilleure amie! » Se permet-elle de dire, retrouvant petit à petit l’espoir comme Avia le souhaite. « et je suis assez folle pour y croire, pour croire en nous. Tant que nous y croyons, ils ne pourront pas nous l’enlever, c’est notre rêve. » La conversation est sérieuse à nouveau et le sourire de Vega fait place à un air simple et compréhensif. Alors, la brunette s’approche de la sorcière et dépose son front contre le sien. « J’y crois puisque je t’aime plus que tout. » En guise d’approbation, elle supprime la distance qui les sépare, déposant ses lèvres sur les siennes, encore enflées de leurs précédentes étreintes. Le souffle lui manque et à nouveau, Vega se dit que c’est ça de se perdre entièrement dans l’âme de l’autre. Ce sentiment qui est tellement euphorique qu’on croit perdre la tête. Oui, elles sont folles, folles d’amour l’une pour l’autre. Leurs langues s’emmêlent encore lorsqu’on toque à la porte. Aussitôt, elles s’écartent et Vega plonge son regard dans celui de sa douce. La réservation n’est pas à leur nom. « Service aux chambres pour Miss Clarke. » Froncement de sourcils, il s’Agit de l’alias qu’elle a donné à la réception, mais elle sait aussi qu’elle n’a demandé à aucune personne vivante de venir les déranger cette fameuse nuit. Le souffle court, Vega chuchote : « Que fait-on?... »


  
+ ONE TOUCH AND I IGNITE
Under the lights on the high stage, A part of your life it can take away. Just like the blood running through your veins. 



Parchemin envoyé Ven 11 Déc 2015 - 16:09

- I am Odedient, what else ? -
Je suis : Gallifreys aka Lexxie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 672 hiboux. J’incarne : Holland - la rouquine - Roden , et l’avatar que je porte a été créé par : un créateur de bazzart, merci . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Astra Black, Gideon Peverell, Skander Lupin. Je parle en : #??????



Je suis âgé de : 27 années brisée , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : prisonnière des mangemorts, ils tentent de m'exploiter pour mon don. Quand comprendront-ils enfin que je ne contrôle rien, qu'ils m'achèvent je n'en peux plus. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : c'est plutôt complexe, je suis complètement perdue.

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
avatar
 
LOCKED AWAY.

vevia


Avia était persuadé d’avoir une bonne étoile, persuadée que tout irait pour le mieux, qu’elles finiraient par avoir leur fin heureuse qu’elles attendaient tant. Même chez les moldus les relations comme la leur était très mal vue – mais Avia s’en fichait, elle n’était pas capable d’aller à l’encontre de ses émotions et de ses sentiments. C’était de la folie, mais comme venait de le souligner son amante, « Et par Melin, nous savons tous que la folie est notre meilleure amie! » La folie c’était tout ce qu’elles avaient, car personne ne les soutenait. Personne ne voudrait soutenir deux femmes aux origines sorcières dans une relation que certain qualifieraient de contre nature. Personne n’avait à savoir – plus leur secret était connu, plus il était exposé, plus elles étaient exposées, plus elles étaient en danger. Si cette « hérésie » venait aux oreilles de son père, elle savait qu’elle passerait un mauvais quart d’heure et n’était pas capable d’imaginer sa réaction, elle sait qu’il serait déçu, terriblement déçu par son unique héritière.  Mais elle ne voulait pas non plus imaginer la réaction des Greyback dont la réputation n’était plus à faire en matière d’action violente, elle craignait plus pour Vega que pour elle-même. La folie était donc leur seule allié, l’espoir leur unique perspective. « J’y crois puisque je t’aime plus que tout. »  Dans les contes pour enfant, il suffit d’y croire – dans la réalité c’est un peu plus compliqué, hélas. On ne peut pas vivre d’amour et d’eau fraîche, Avia le savait mais y croire une seconde éloignait les tracas. Quand son amante lui dit qu’elle l’aimait, la rousse laissa un sourire lumineux éclairé son visage. Le plus grand bonheur est d’aimer et surtout d’être aimée en retour. Elle laissa la brunette s’approcher d’elle, capturant les lèvres de la rousse. Chaque baiser avait une saveur particulière, empreint de désir, de volupté et d’amour. Avia avait embrassé d’autres personnages, mais aucune d’entre elle ne parvenait à la faire frémir à la manière de Vega. Parvenant difficilement à reprendre sa respiration, le baiser fut interrompu laissant sur les lèvres de la rousse un goût d’inachevé.

On frappa alors, - voici ce qui avait poussé son amante à cesser ce baiser -  « Service aux chambres pour Miss Clarke. »  Cela ne sentait pas bon, pas bon du tout. Avia resta immobile une seconde. Bon sang, rien n’allait comme elles l’avaient prévu, rien du tout. Son amante lui chuchota alors, le souffle court – angoissée tout comme elle :  « Que fait-on?... » Elle se devait de réfléchir à toute allure, de penser vite et bien. C’était Vega qui avait réservé la chambre alors, la femme de chambre ne devait apercevoir la rousse, - et si ce n’était pas une femme de chambre, Avia ferait bien de ne pas se trouver là du tout. Elle inspira alors, se levant doucement du lit, laissant tomber le drap sur le sol – ça elle ne pouvait l’emporter avec elle. Nue, elle attrapa ses affaires sur le sol, et dit à voix basse : « C’est toi qu’ils ont vu, pas moi. » Elle n’avait aucune envie de la laisser, aucune. La rousse enfila à la hâte ses sous-vêtements. « Je vais transplaner – tu devrais faire tomber quelques chose à ce moment-là, que ça couvre le bruit. » Elle murmurait toujours, et s’approcha de la brune, attrapant son visage à la peau de porcelaine entre ses mains et l’embrassa avec douceur, « On aurait dû essayer un hôtel moldu, c’est certain. » Elle lâcha alors la sorcière. Elle n’avait aucune envie de la laisser seule – « Seule, tu n’auras aucun ennuis. » Elle ne voudrait que rien ne lui arrive jamais, ô grand jamais. « Je t’aime, mon amour. » dit-elle avait d’attraper son sac sur le sol, lui faisant alors signe de faire tomber le vase sur le buffet près de la porte pour couvrir le bruit du transplanage. Quand ce fut fait, Avia transplana. Ne se doutant pas un seul instant que c’était la dernière nuit qu’elle passerait en compagnie de la brune – et que jamais plus elles ne seraient heureuses comme elles l’étaient à cet instant. Le destin a fini par les rattraper, trente-quatre heures plus tard.



I TAKE EVERYTHING I AM FEELING, EVERYTHING THAT MATTERS TO ME… I PUSH ALL OF IT INTO MY FIST, AND I FIGHT FOR IT.


Parchemin envoyé

Contenu sponsorisé
- -
 
 
locked away ✻ VEVIA (fb)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Echoes knocking on locked doors ♈ 14 mai, 9h37
» Pandora's box of RPs [the box's LOCKED]
» Bed, stay in bed, the feeling of your skin locked in my head
» Wes ►If I got locked away, and we lost it all today, tell me honestly, would you still love me the same ?
» locked away - Cheslet (âme sensibles s'abstenir)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Pré Au Lard :: Hôtel « le Tourdusac »-
Sauter vers: