Partagez | 
BACK IN BLACK. (Arte&Astra)

()
Parchemin envoyé Dim 2 Aoû - 1:35

avatar
avatar
profil
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 17/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1003 hiboux. J’incarne : Felicity - Perfect - Jones , et l’avatar que je porte a été créé par : un créatueur de Bazzart que je remercie. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Skander Lupin, Gideon Peverell & Avia Spudmore Je parle en : #663366



Je suis âgé de : 29 années fanées, autant d'années à se fourvoyer au nom d'une famille qui n'a fait que se servir de moi. Je n'ai jamais été aussi vivante que ces dernières semaines, libérée délivrée. , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : une ancienne mère maquerelle, mais maintenant je travaille comme potionniste "Aux Fleurs de Luz". J’ai juré allégeance : à personne, je suis complètement perdu(e) et je ne sais pas sur quel pied danser, ni à quels saints me vouer. Côté cœur, : veuve depuis d'une année, et je ne regrette pas sa mort. Les rumeurs vont de bon train à mon sujet, mais je reste libre et l'amour de ma vie est une petite fille aux grands yeux verts. Champ Libre :




malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
BACK IN BLACK.

we are family, no matter what they said.

La nuit, Astra était prise de terreurs nocturne depuis les évènements récents. Mais, ça elle ne pouvait en parler à personne, même si cela hantait ses nuits, elle était pieds et poings liés. La raison de ses terreurs ? Elle voyait le corps sans vie de son ex et défunte belle-sœur au pied de son frère aîné couvert de sang, celui-ci l’implorant de ne rien dire. Elle n’aurait rien dit, elle n’aurait jamais trahis son sang, mais, il avait exigé d’elle une chose qui l’avait blessé, et qui la meurtrissait aujourd’hui à petit feu. Jamais elle n’aurait pensé que les siens auraient si peu confiance en elle, exigée de la sorcière, de leur propre sœur un serment inviolable avec ébranlé la foi de la sorcière en son sang, elle qui se serait damné pour eux se demandait encore aujourd’hui s’ils valaient se sacrifice. Il en fallait beaucoup à Astra pour qu’elle puisse remettre en cause sa loyauté, ce meurtre, ce mensonge, ce serment lui donnait matière à réfléchir car ces nuits étaient plutôt courtes en ce moment. Le cadavre de la jeune femme hantait ses nuits – elle avait déjà vu des morts, mais jamais des personnes qu’elle connaissait réellement. Cela serait mentir de dire qu’elle ne connaissait pas la jeune femme, et elle avait même finit par se lier d’amitié avec elle – même si elles ne partageaient pas les mêmes opinions. Son absence était étrange, et même pesante pour l’aîné des filles Black. Et surtout, responsable de ses insomnies.

Quand elle ne dormait pas, il y avait plusieurs choses à faire, lire ou bien se lever et se changer les idées. En chemise de nuit et à pas feutré, elle quitta sa chambre en direction des cuisines de la maison Black. A cette heure-ci, elle n’y croiserait aucun elfe, et certainement aucun membre de sa famille. Ses préoccupations étaient diverses en ce moment, sa culpabilité, ses récentes fiançailles avec Theodore avaient donné à la jeune femme son lot d’émotion. Partagée entre le sentiment d’être rassuré que son futur époux ne serait pas un psychopathe violent, et dégouté à l’idée de devenir son épouse car par le passé ils ne s’étaient pas quitté en de bons termes, elle était partagée à ce sujet. C’était sans parler du retour de Silas d’entre les morts, l’homme qu’elle avait pleuré en secret et en silence au lendemain de la Grand Purge. Alors, quand elle entra dans la cuisine, elle ouvrit le placard à tisane, et sorti une tasse, et un sachet qu’elle glissa dans celle-ci. Elle y versa de l’eau, qui en un bref coup de baguette magique devint aussi brulante que si elle avait passée de longue minute sur le feu. S’installant sur la table, elle tira en silence la chaise. Tout en posant délicatement ses mains sur la tasse brulante elle soufflait dessus pour tenter de refroidir le précieux liquide qui parviendrait peut être à lui faire trouver le sommeil.

Perdue dans ses pensées, elle sentait à peine la chaleur de la tasse lui brûler les doigts, l’éveillant un peu plus à chaque seconde. Elle avait tant de chose en tête, tout se mêlait dans son esprit – tout devenait flou, tout l’occupait, quand soudain le bruit d’une personne qui entra dans la cuisine, la fit sursauter de plus belle. Elle y vit alors, Artemisia habillée comme si elle venait de rentrer après une escapade nocturne. Sa sœur avait beau n’avoir qu’un an de moins, Astra se sentait investie d’une bienveillance envers elle, malgré tout.  « Bon sang, par Merlin, tu m’as fait peur. » laissa-t-elle échapper simplement, le temps que son pouls retrouve sa vitesse normale. Précipitamment elle retira aussi les mains de sa tasse encore brulante. « C’est à cette heure-là que l’on rentre Miss Black ? » dit-elle essayant de masquer finalement sa présence ici, reportant la future conversation sur sa sœur qui n’avait pas à sortir à cette heure-ci. A cette heure-ci, on rentre d’un rendez-vous galant, qu’elle mente à quelqu’un d’autre mais pas à Astra.


When everything turns to black

All the rules are changing now You're living in sin Everything around you is caving in All you're holding on to Slipping like water through your hands.

Parchemin envoyé Dim 2 Aoû - 11:24

avatar
avatar
profil
Je suis : SleepingCookie - Aurore , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 17/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 4175 hiboux. J’incarne : Emma Stone , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alienor Rosier, Irvin Rackharrow, Athelstan Lestrange et Lorelei Zabini Je parle en : #66858D



Je suis âgé de : 29 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérante du Cercle de Jeu, en charge des comptes des impôts et je supervise les hommes de main. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : je suis célibataire
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Depuis qu’elle était fiancée à Lestrange, elle ne l’avait plus vraiment vu. Il devait faire quelque chose par ici, il était pris par-là, ses frangins se doutaient de quelque chose il ne pouvait venir et ainsi de suite. Plus le temps passait, plus elle recevait des hiboux le décommandant et plus elle se posait de questions…notamment si elle avait bien fait, si ce n’était pas sur un coup de tête qu’elle avait accepté. Mais après tout…rien était officiel, elle pourrait toujours l’envoyer balader plus tard si jamais il s’avérait qu’elle se soit trompée.

Cependant, hier soir elle avait reçu un hibou de cet homme. Il lui proposait de se voir et promettait de se faire pardonner. Elle avait d’abord été tentée de l’envoyer balader comme il savait si bien le faire. Finalement elle choisit de lui envoyer une réponse positive. Elle choisit de s’éclipser, comme si de rien était, ne prévenant personne. Il était peu probable que son absence soit remarquée de toute manière. Ses parents étant assez individualistes, ils ne pensaient pas à grande monde à part à eux même et les proies.

La soirée s’était très bien passée, mais comme toutes les bonnes choses, il y a une fin. Elle avait volontairement choisi de marcher pour prendre du temps pour elle, remettre ses idées en place et profiter un peu plus du grand air avant de retourner à la maison familiale. En chemin, elle se posait des questions. Elle n’avait pas touché un mot à Lestrange de ce qui s’était passé avec Rhéa. Elle ne pouvait pas de toute manière, elle ne mettrait jamais son frère en danger. Mais du coup, elle n’avait personne avec qui en parler. Potter, elle la connaissait de Poudlard. S’était à cause d’elle qu’elle était morte, à cause d’Arte puisqu’elle avait mis les deux en contacte. Par la suite, ils s’étaient mariés parce que la jeune femme avait tué le mari d’Artemisia. Au final, elle ne pouvait que se reprocher la mort de cette jeune femme au talent incroyable lorsqu’il s’agissait de potion. Et puis s’était son amie mine de rien, perdre une amie n’était jamais simple.

Lorsqu’elle arriva devant la porte d’entrée, elle la poussa en douceur, essayant de ne pas faire trop de bruit. Sachant pertinemment qu’elle ne trouverait pas le sommeil, elle choisit d’aller se préparer un thé pour mettre toutes les chances de son côté afin de fermer l’œil. Laissant toutes les lumières de la maison éteintes, perdue dans ses pensées, elle entra dans la cuisine sans faire attention à ce qui s’y passait. « Bon sang, par Merlin, tu m’as fait peur. » Artemisia leva les yeux et vit sa sœur, attablée, une tasse dans les mains. Le visage de la cadette laissa afficher sa stupeur de voir âme qui vive à une heure pareille dans la cuisine. Astraea semblait avoir de la peine à dormir, probablement la raison de sa présence à cet endroit. Arte ne dit rien et s’était figée en entendant la voix de sa sœur. « C’est à cette heure-là que l’on rentre Miss Black ? » La voilà qui lui faisait la morale. Arte haussa les épaules et alla se préparer un thé à son tour. Une fois l’eau brulante dans la tasse, elle s’assit en douceur face à sa sœur. Elle ne prit la parole qu’une fois ses fesses calées sur le bois. « Vraisemblablement. Et toi, tu n’arrives pas dormir ? » Que pouvait-elle lui dire ? Qu’en effet, elle avait passé la nuit dehors, qu’elle était allée voir son Lestrange, qu’elle avait bien failli ne pas rentrer de la nuit ? Peu probable que sa sœur accepte les informations sans ciller, d’autant plus en entendant le nom de cette famille rivale. Aussi Arte choisi de ne rien dévoiler, laisser planer les questions comme si de rien était.



Parchemin envoyé Dim 2 Aoû - 12:03

avatar
avatar
profil
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 17/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1003 hiboux. J’incarne : Felicity - Perfect - Jones , et l’avatar que je porte a été créé par : un créatueur de Bazzart que je remercie. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Skander Lupin, Gideon Peverell & Avia Spudmore Je parle en : #663366



Je suis âgé de : 29 années fanées, autant d'années à se fourvoyer au nom d'une famille qui n'a fait que se servir de moi. Je n'ai jamais été aussi vivante que ces dernières semaines, libérée délivrée. , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : une ancienne mère maquerelle, mais maintenant je travaille comme potionniste "Aux Fleurs de Luz". J’ai juré allégeance : à personne, je suis complètement perdu(e) et je ne sais pas sur quel pied danser, ni à quels saints me vouer. Côté cœur, : veuve depuis d'une année, et je ne regrette pas sa mort. Les rumeurs vont de bon train à mon sujet, mais je reste libre et l'amour de ma vie est une petite fille aux grands yeux verts. Champ Libre :




malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
BACK IN BLACK.

we are family, no matter what they said.

Elle était la plus grande des deux filles de Patrocle Black, et elle avait été fiancé plus de fois qu’Arte ne l’avait jamais été comme si son père se servait d’elle pour faire et défaire les alliances. Quand sa jeune sœur avait été mariée à ce Spudmore, Astra en avait eu mal au cœur pour elle – c’était si désolant de la voir devoir passer le reste de ses jours avec ce vieux croulant. Quand le destin l’avait libéré de ce fardeau elle s’était réjouie de la mort précoce de celui-ci – même si c’était mal.  Mais son devoir de sœur était de veiller sur elle, de vouloir ce qu’il y avait de mieux, et de vouloir son bonheur et avec cet homme… elle ne voyait aucune perspective de bonheur, comment aurait-elle pu ?  C’était son instinct de grande sœur qui se posait la question de la présence de sa jeune sœur à une heure si tardive, mais si depuis des années elle n’était plus une enfant, peut-être même Arte avait-elle commis plus d’horreur qu’Astra elle-même. L’aînée ne supportait pas réellement la violence, même si parfois dans son travail elle était obligée d’y recourir pour maintenir l’ordre, souvent elle avait l’impression d’agir en contradiction avec elle-même.

Pour réponse à sa question qui n’en était pas réellement une, Astra eut d’abord un haussement d’épaule de la part de sa sœur. Signe qu’elle tentait d’esquiver la conversation qui se profilait à l’horizon. Sa sœur se mit alors à se servir un thé, et tira finalement avec douceur la chaise pour s’asseoir en face d’elle.  « Vraisemblablement. Et toi, tu n’arrives pas dormir ? » Tentative d’esquive numéro un. « Bien joué, excellente déduction Sherlock ! » dit-elle non sans une pointe de sarcasme dans la voix. Même si elle était une sœur protectrice, elle n’en perdait jamais réellement son attitude pet-sèc qui avait tendance à lui coller à la peau. « Non, non, ne change pas de sujet. » dit alors Astra  en levant le doigt en l’air pour faire le signe non. On ne là le lui fait pas, pas à elle. Elle était à la fois curieuse, mais c’était son instinct de grande sœur qui était à l’affût, elle se demandait ce qui pouvait forcer sa sœur à veiller dehors aussi tard. Une mauvaise rencontre ou un contre temps au Cercle de Jeux ? Sans doute pas, Arsenius était rentré depuis un moment déjà, et jamais il n’aurait laissé Arte gérer un problème sérieux seul. La seconde option, et sans doute la plus sérieuse était la perspective d’un rendez-vous avec un garçon dans l’illégalité la plus totale. « Ne crois pas qu’en détournant la conversation, je ne te poserais pas la question. » Répondit son ainé avec portant délicatement la tasse de tisane à ses lèvres.

Elle posa ses yeux noisette sur sa sœur et ne comptait pas la lâcher aussi facilement avant qu’elle ait eu la preuve qu’elle n’avait pas de soucis à se faire. Astra était une sœur digne de confiance, ne trahissant pas les secrets, mais Arsenius semblait en avoir douté en la forçant à faire ce serment inviolable à la mort de Rhéa. « Ne me force pas à venir chercher moi-même l’information. » dit-elle entre malice, et humour, elle faisait naturellement référence à ses talents de légilimens, même si Arte savait que sa sœur n’en ferait pas usage sur elle, cela ne lui ressemblait, c’était juste un moyen de lui mettre la pression un peu, avec humour, tout en montrant que sérieusement si elle ne lui disait pas quelque chose, elle allait devoir creuser pour se rassurer. Astra était parfois comme une louve protectrice envers les siens.


When everything turns to black

All the rules are changing now You're living in sin Everything around you is caving in All you're holding on to Slipping like water through your hands.

Parchemin envoyé Dim 2 Aoû - 12:28

avatar
avatar
profil
Je suis : SleepingCookie - Aurore , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 17/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 4175 hiboux. J’incarne : Emma Stone , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alienor Rosier, Irvin Rackharrow, Athelstan Lestrange et Lorelei Zabini Je parle en : #66858D



Je suis âgé de : 29 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérante du Cercle de Jeu, en charge des comptes des impôts et je supervise les hommes de main. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : je suis célibataire
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Ne rien dire, faire l’autruche, elle était douée pour ça Artemisia. Faire la sourde oreille, détourner les conversations, éviter les conflits. Elle avait appris avec le temps que s’était parfois mieux de jouer ce jeu-là que de parler de franchise et  de subir les retombées après coup. Mais Astra…elle était différente. Elle était sa sœur, elle avait une confiance aveugle en elle. Mais elle avait tout de même peur de la réaction probablement disproportionnée qu’elle pourrait avoir. Sa sœur lui répondit avec un léger sarcasme. Mais cela ne dérangea nullement Arte. Elle savait pertinemment que sa sœur n’aimait pas ne pas avoir les réponses à ses questions. Après tout, n’était-elle pas legilimens ? Par chance, elle n’en avait jamais usé sur elle…enfin, elle ne pourrait en jurer, mais elle ne pensait pas sa sœur lui faire un coup bas comme ça. « Non, non, ne change pas de sujet. » Raté, ce n’était pas faute d’avoir essayé pourtant, mais parfois il fallait avouer que les tentatives étaient des échecs lamentables. Arte leva les yeux au ciel, de manière très visible, pour bien montrer à sa sœur qu’elle n’appréciait pas réellement son insistance. « Ne crois pas qu’en détournant la conversation, je ne te poserais pas la question. » A ça, s’était certain qu’Astra ne s’arrêterait pas là, Arte la connaissait assez bien pour savoir que peu de chose la briserait dans son élan lorsqu’elle voulait savoir quelque chose.

Toujours silencieuse, elle regarda sa sœur boire et fit de même, trempant légèrement ses lèvres dans son eau, veillant à ne pas se brûler. « Ne me force pas à venir chercher moi-même l’information. » Arte lâcha un grommellement inintelligible. Elle savait que sa sœur ne le ferait pas. « Il n’est pas un peu tard pour insister autant pour un simple retour un peu tardif à la maison ? » Peut probable que sa sœur trouve que l’heure tardive pouvait attendre demain pour des explications. Prétexter du travail au cercle de jeu ? Fort peu probable, Arsen aurait été présent et voilà un moment qu’il était rentré. Excuse qui tombait donc à l’eau. « Il ne faut pas t’en faire tu sais, les temps sont certes sombre, mais les Black ne risquent pas grand-chose dans les rues. » Argument qui tombait également à l’eau, Arte s’en rendit compte à peine les mots franchis ses lèvres. Après tout, n’avait-elle pas été passée à tabac dans une ruelle, parce que justement elle était une Black ? « …non, oublie ce que je viens de dire en fait… » Tout compte fait, elle pouvait comprendre que sa sœur s’inquiète pour elle. Mais à aucun moment elle n’avait risqué sa vie…quoi que la balade dans les rues ne fût peut-être pas sans danger.

Elle choisit de boire encore un peu, retardant autant que possible le moment où elle allait devoir trouver une explication. Que pouvait-elle lui dire ? Peu probable que sa sœur accepte la première explication bateau venue. Après tout, il était probable qu’elle connaisse ça aussi, elle était probablement passée par là aussi. « J’ai été retrouvé...une vieille connaissance. On ne s’était pas vu depuis un moment et on n’a pas vu le temps passer. » Argument qui n’était pas totalement erroné pour être honnête. « Rassurée ? » Parce que oui, le problème était bien ça et Arte n’était pas complètement stupide non plus.



Parchemin envoyé Dim 2 Aoû - 18:22

avatar
avatar
profil
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 17/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1003 hiboux. J’incarne : Felicity - Perfect - Jones , et l’avatar que je porte a été créé par : un créatueur de Bazzart que je remercie. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Skander Lupin, Gideon Peverell & Avia Spudmore Je parle en : #663366



Je suis âgé de : 29 années fanées, autant d'années à se fourvoyer au nom d'une famille qui n'a fait que se servir de moi. Je n'ai jamais été aussi vivante que ces dernières semaines, libérée délivrée. , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : une ancienne mère maquerelle, mais maintenant je travaille comme potionniste "Aux Fleurs de Luz". J’ai juré allégeance : à personne, je suis complètement perdu(e) et je ne sais pas sur quel pied danser, ni à quels saints me vouer. Côté cœur, : veuve depuis d'une année, et je ne regrette pas sa mort. Les rumeurs vont de bon train à mon sujet, mais je reste libre et l'amour de ma vie est une petite fille aux grands yeux verts. Champ Libre :




malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
BACK IN BLACK.

we are family, no matter what they said.

En d’autres temps, Astra ne se serait peut-être pas inquiéter de voir sa sœur rentrer si tardivement, mais le récent retour de L’Ordre Du Phénix lui laissait penser qu’ils pourraient bien être les premiers à voir leur tête passer sur le billot. Pendant huit années, les Black avaient instauré leur tyrannie, surtout par le biais de la Main Noire mais les gens ne feraient pas la différence entre leur père, Patrocle, et l’une de ses filles.  Par les temps qui courent, elle-même n’était parfois pas très rassurée quand elle se retrouvait seule dans la rue.  « Il n’est pas un peu tard pour insister autant pour un simple retour un peu tardif à la maison ? » Par Merlin, quelle insouciance. Parfois, Astra avait l’impression de faire office de mère dans cette maison tant elle s’inquiétait pour les membres de sa famille, et ne se privait pas pour les sermonner si elle le jugeait nécessaire.  « Il ne faut pas t’en faire tu sais, les temps sont certes sombre, mais les Black ne risquent pas grand-chose dans les rues. »  Astra n’était pas du tout d’accord, en dehors de l’Ordre du Phénix, ils avaient assez d’ennemis dans les parages, ne se souvenait-elle pas avoir été attaquée il y a quelques années ? Elle s’était fait tellement de mouron qu’elle s’en était rendue malade.  « …non, oublie ce que je viens de dire en fait… » Comme si sa sœur avait lu dans ses pensées. Astra se contenta alors d’hausser les épaules de façon arrogante, un peu comme souvent. « Avec cette racaille du phénix surgit de nulle part pendant la coupe du monde, je n’y jurerais pas. » dit-elle.  On ne pouvait pas savoir, on ne pouvait jamais rien prévoir. Bien sûr, elle ne pourrait jamais garder les siens en constante sécurité, si elle enfermait sa sœur dans une tour d’ivoire, elle s’attirerait ses foudres.

 Astra avait les mains posées sur sa tasse brulante. La sorcière ne craignait pas la chaleur, au contraire elle avait un côté apaisant et rassurant, car même en plein été la cuisine des Black était plutôt glaciale. Elle fixait sa sœur, tout en attendant des réponses, cohérentes. Elle n’avait pas envie qu’on la mène en bâteau, elle valait mieux que cela. Ne lui faisait-elle donc pas confiance ? « J’ai été retrouvé...une vieille connaissance. On ne s’était pas vu depuis un moment et on n’a pas vu le temps passer. »  Une vielle connaissance... mais voyons. La jeune femme afficha alors un sourire en coin, réfléchissant à ces paroles qui allaient suivre. Elle était peut être pet-sec mais elle savait également se servir de sa répartie. Elle restait une membre de la maison de ce vieux Salazar, filou, capable d’user de travers pour parvenir à ses fins.  « Rassurée ? » Elle prit la peine de lui laisser croire qu’elle en avait fini avec elle, hochant alors plus ou moins la tête en signe qu’elle se contenterait de cette réponse. Elle attrapa le sucre posé sur la table, et glissa ce dernier dans la tasse, avant de remuer doucement le contenu avec une cuillère en argent, tout aussi brulante que l’eau que contenait la tasse. « Est-ce que je le connais ? » demanda-t-elle avec malice. Parce que si elle le connaissait elle pouvait être la fois rassurée s’il s’agissait de quelqu’un de bien et de fréquentable pour une Black, tout comme au contraire… un nom et tout pouvait basculer et rendre la jeune femme encore plus inquiète, il y avait des gens que les Black ne pouvaient pas fréquenter pour des raisons politiques, idéologiques et culturelles. « Et cette ‘rencontre’ c’était avec ou sans vêtement ? » Astra n’y allait pas souvent par quatre chemins, à quoi bon ? il fallait bien qu’elle pose la question qui lui brûlait les lèvres. Elle voulait savoir si ce n’était qu’une vieille connaissance, une connaissance qui fréquentait sa couche, ou si c’était un mensonge qu’elle était en train de lui raconter.


When everything turns to black

All the rules are changing now You're living in sin Everything around you is caving in All you're holding on to Slipping like water through your hands.

Parchemin envoyé Jeu 6 Aoû - 21:16

avatar
avatar
profil
Je suis : SleepingCookie - Aurore , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 17/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 4175 hiboux. J’incarne : Emma Stone , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alienor Rosier, Irvin Rackharrow, Athelstan Lestrange et Lorelei Zabini Je parle en : #66858D



Je suis âgé de : 29 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérante du Cercle de Jeu, en charge des comptes des impôts et je supervise les hommes de main. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : je suis célibataire
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Elle avait joué l’honnêteté avec sa sœur. Du moins presque. Elle ne lui avait en tout cas pas menti sur sa sortie. On ne ment pas à la grande sœur quand elle s’inquiète, sinon les choses pouvaient vite tourner au pugilat. Que sa sœur s’inquiète suite à la catastrophe qu’a été l’ouverture de la coupe du monde de quidditch sur le stade de Poudlard n’était absolument pas surprenant. Elle-même y avait survécu…on ne sait encore trop comment. Surtout que les choses étaient mal engagées

La petite explication fournie à Astraea sembla lui aller. Artemisia se détendit, le plus gros des soucis semblaient passés. Peu probable que sa sœur ne revienne sur le sujet. Aussi Arte prit-elle la tasse avec les deux mains, posa les coudes sur la table, chose qui lui avait toujours été totalement interdite, et porta la tasse à ses lèvres. Buvant tout en douceur, elle entendit d’une oreille la question de sa sœur. « Hum ? » Que répondre à cela. Il pouvait y avoir d’autres questions derrières. « Peut-être oui, elle est un peu plus vieille que nous. » Propos tout à fait exact soit dit en passant. Lestrange avait la trentaine, âge que son frère aîné était loin d’avoir. Mais au moins, il n’était pas aussi vieux que cette raclure de Spudmore. Elle espérait que la curiosité de sa sœur s’arrêterait là, les choses risquaient de devenir très compliquées.

Petit silence entre les deux, seulement perturbé par les habituels bruits de la vie de la maison, ainsi que de leurs souffles sur leur eau chaude. « Et cette ‘rencontre’ c’était avec ou sans vêtement ? » Première réaction d’Arte ? Elle a recraché la gorgée de thé qu’elle venait de prendre, tout en s’étouffant, toussant et posant bruyamment sa tasse. Bien entendu, elle en renversa en partie sur la table également. Elle n’en revenait pas, cette question avait-elle bien été posée ? « T’es sérieuse là ?! » D’un geste de la baguette, elle fit apparaitre une serviette pour se sécher la bouche et d’un second geste, elle fit disparaitre toutes les traces de sa maladresse. Elle était encore choquée par la question et regardait sa sœur avec de grands yeux. Complètement sonnée, elle ne trouvait rien à dire, pas de pique à envoyer à sa sœur, rien. Pourtant elle aurait aimé l’envoyer balader.

Une fois toutes les traces effacées, elle croisa les bras. « Pourquoi cette question ? En quoi ça peut te rassurer ? » Elle lui aurait bien demandé à quoi ça lui servirait de savoir avec qui elle couche, mais se serait donner trop d’informations déjà.



Parchemin envoyé Dim 23 Aoû - 16:17

avatar
avatar
profil
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 17/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1003 hiboux. J’incarne : Felicity - Perfect - Jones , et l’avatar que je porte a été créé par : un créatueur de Bazzart que je remercie. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Skander Lupin, Gideon Peverell & Avia Spudmore Je parle en : #663366



Je suis âgé de : 29 années fanées, autant d'années à se fourvoyer au nom d'une famille qui n'a fait que se servir de moi. Je n'ai jamais été aussi vivante que ces dernières semaines, libérée délivrée. , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : une ancienne mère maquerelle, mais maintenant je travaille comme potionniste "Aux Fleurs de Luz". J’ai juré allégeance : à personne, je suis complètement perdu(e) et je ne sais pas sur quel pied danser, ni à quels saints me vouer. Côté cœur, : veuve depuis d'une année, et je ne regrette pas sa mort. Les rumeurs vont de bon train à mon sujet, mais je reste libre et l'amour de ma vie est une petite fille aux grands yeux verts. Champ Libre :




malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
BACK IN BLACK.

we are family, no matter what they said.

C’était sa sœur, Astra portait toujours un regard bienveillant sur sa petite sœur, toujours. Elle était curieuse à son sujet, elle voulait savoir ce qui pouvait la menacer, ce qui pouvait lui faire du mal. Astra était l’aînée, la plus grande des deux filles, et pourtant, elle était peut-être la plus fragile, mais elle était certainement la plus manipulable des deux. Patrocle et Arsenius la feraient passer par un trou de souris, elle s’était faite manipuler pour son frère afin qu’elle garde un secret sinistre qu’elle aurait gardé de toutes les façons.  Cela avait blessé Astra, énormément, si bien qu’elle était plutôt boudeuse ces derniers temps. Arte avait encore son estime, son respect, et la plus jeune se sentait toujours le besoin de prendre soin d’elle. Ainsi, quand elle la voyait rentrer tard, elle se demandait ce qui avait pu la retenir, si elle avait pu être en danger.  « Hum ? » Sa sœur hésitait à parler, c’était évident qu’elle cachait quelque chose. « Peut-être oui, elle est un peu plus vieille que nous. » Astra était curieuse pour le bien de sa sœur.   Une connaissance, en commun ? Astra chercha dans son esprit, mais les connaissances des Black étaient bien trop nombreuses, et trop variés pour se forger un avis sur la question. Plus âgée… un homme ou une femme… elle n’avait pas élucider la question.

C’est pour ça qu’Astra fonça droit dans le sujet, posant une question pouvant paraitre déconcertante. Cette rencontre avait-elle lieu, avec ou sans vêtement ? Cela l’aiderait à y voir plus clair sur la nature de cette rencontre, mais c’était aussi pour bousculer un peu sa sœur et la pousser à se confier, comme au bon vieux temps, pour lui prouver qu’elle pouvait avoir confiance en elle – contrairement à Arsen. « T’es sérieuse là ?! » Entre temps, sa sœur avait manqué de s’étouffer avec son thé.  Cette réaction fut sourire Astra qui avait prévu cette réaction, et gardait toujours sa mine enfantine quand il s’agissait d’embêter sa sœur. Il y a des choses qui ne changeront jamais. Sa sœur semblait gênée,  et elle vit celle-ci faire apparaitre à la hâte pour éponger son thé. « Pourquoi cette question ? En quoi ça peut te rassurer ? » Parce qu’elle était sa sœur, et qu’elle s’inquiétait pour elle.

L’Astra posa son regard sur sa sœur, les mains toujours posées sur sa tasse encore brulante. « Ça peut me rassurer de savoir qui tu fréquente, avec les temps qui courent, les rues ne sont sûr pour personne. » dit-elle d’abord. Les rues n’étaient pas sûres, elles étaient même devenues dangereuses surtout pour les Black. « Je préfère te savoir dans un lit avec quelqu’un de fréquentable, plutôt que dans le lit de quelqu’un qui ne l’est pas. » Astra était toujours très franche, car on ne rentre pas à des heures pareilles pour une simple visite de courtoisie. Elle pouvait essayer de lui mentir, mais elle la faisait à d’autre pas à elle.


When everything turns to black

All the rules are changing now You're living in sin Everything around you is caving in All you're holding on to Slipping like water through your hands.

Parchemin envoyé Mer 16 Sep - 10:39

avatar
avatar
profil
Je suis : SleepingCookie - Aurore , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 17/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 4175 hiboux. J’incarne : Emma Stone , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alienor Rosier, Irvin Rackharrow, Athelstan Lestrange et Lorelei Zabini Je parle en : #66858D



Je suis âgé de : 29 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérante du Cercle de Jeu, en charge des comptes des impôts et je supervise les hommes de main. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : je suis célibataire
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Après avoir manqué m’étouffer et mourir là comme ça, si jeune, sur une table de cuisine, à cause d’un stupide thé qui est passé de travers, je regardais ma sœur légèrement outrée. J’avais de la peine à réaliser qu’elle m’avait vraiment posé cette question. Je délaissais ma tasse, je n’avais plus une très grande envie de ce breuvage meurtrier. Je voyais bien au visage d’Astra qu’elle se moquait de moi. Après tout, elle le faisait souvent et la tête qu’elle avait à l’instant présent voulait tout dire. Immédiatement je me suis adoucie et détendue.

Je lui avais demandé pourquoi ça la rassurerait de savoir, aussi je l’ai écoutée attentivement. « Ça peut me rassurer de savoir qui tu fréquentes, avec les temps qui courent, les rues ne sont sûres pour personne. » Elle tapait juste. Piteusement, je hochais la tête à ses propos. Il était clair qu’il y avait de nombreux sorciers qui voulaient notre peau. J’avais faits cette expérience de nombreuses fois. « Je préfère te savoir dans un lit avec quelqu’un de fréquentable, plutôt que dans le lit de quelqu’un qui ne l’est pas. » Là, je ne savais quoi répondre. Lui dire ? Ne pas lui dire ? Considérerait-elle un Lestrange comme une personne fréquentable ou non, voilà mon dilemme. « Hum je vois… Et je comprends bien du coup. » Songeuse, j’amenais une main à mon menton, je réfléchissais activement à ce que je pourrais lui confier. Ma vie n’était finalement qu’un tissu de mensonges.

Enfin, je pris une décision et regardais ma sœur droit dans les yeux. « Qui considères-tu comme fréquentable et comme non fréquentable ? J’aurais besoin que tu me donnes des exemples afin que je puisse te dire de quel côté il fait partie. » Je me suis avancée et légèrement penchée sur la table. « Mais sache qu’il est de sang pur, ainsi il n’y a pas de risque de déshonneur ou autres pour la famille. » Il y avait une légère satisfaction dans ma voix. Ce n’était pas forcément un bon argument, puisque s’il avait été mêlé je l’aurais peut-être fréquenté tout de même. Je n’arrivais pas savoir si ça aurait été la même chose pour un né-moldu. Mon père m’aurait étripé dans ce cas, tout comme ma mère, mes frères et probablement ma sœur aussi, qui sait.

Nous parlions beaucoup de moi, mais pas vraiment d’elle. Mais je savais qu’elle y aurait droit. Non pas a un interrogatoire en règle, mais plus quelques questions afin de savoir si tout allait bien pour elle également. Après tous des insomnies en pleine nuit… Même si au premier abord on pourrait penser que je ne pense qu’à ma petite personne, en réalité, je m’en faisais beaucoup pour mes proches.



Parchemin envoyé Dim 18 Oct - 23:34

avatar
avatar
profil
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 17/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1003 hiboux. J’incarne : Felicity - Perfect - Jones , et l’avatar que je porte a été créé par : un créatueur de Bazzart que je remercie. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Skander Lupin, Gideon Peverell & Avia Spudmore Je parle en : #663366



Je suis âgé de : 29 années fanées, autant d'années à se fourvoyer au nom d'une famille qui n'a fait que se servir de moi. Je n'ai jamais été aussi vivante que ces dernières semaines, libérée délivrée. , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : une ancienne mère maquerelle, mais maintenant je travaille comme potionniste "Aux Fleurs de Luz". J’ai juré allégeance : à personne, je suis complètement perdu(e) et je ne sais pas sur quel pied danser, ni à quels saints me vouer. Côté cœur, : veuve depuis d'une année, et je ne regrette pas sa mort. Les rumeurs vont de bon train à mon sujet, mais je reste libre et l'amour de ma vie est une petite fille aux grands yeux verts. Champ Libre :




malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
BACK IN BLACK.

we are family, no matter what they said.

Elle était une grande fan de thé, elle pouvait en boire à n’importe quel moment de la journée, n’importe quand. La nuit, elle aimait particulièrement les infusions assez légères à bas de thé vert alors que d’habitude en journée elle était friande de thé noir, bien plus fort, bien plus corsé. Elle était comme ça, souvent une tasse à la main – Arte le savait, mais ce n’était pas une conversation autour du thé, mais autour d’un tout autre sujet. Astra était plutôt franche avec sa sœur, c’était le seul membre de sa famille avec lequel elle l’était d’ailleurs. Les autres on pouvait dire qu’elle les craignait vraiment. Son père était cette figure intouchable qui la ferait passer par un trou de sourire, sa mère était cette femme froide avec qui elle n’avait pas beaucoup en commun, son frère aîné était un démon qui l’utilisait comme bon lui semblait et son jeune frère n’en faisait qu’à sa tête. Artemisia était assez différente des autres, aux yeux de la jeune femme.  Elle voulait ce qu’il y avait de mieux pour elle, alors quand dans le passé leur père l’avant fiancé à ce vieux Spudmore, Astra avait vu l’avenir de sa sœur s’assombrir, ce n’était pas ce qu’elle avait voulu pour elle – elle voulait tellement mieux, tellement plus, mais Astra n’avait pas la force, ni le droit de s’opposer à leur père, jamais. C’était pour cela qu’elle était si directe, elle ne voulait pas savoir de qui il s’agissait, juste s’il s’agissait de quelqu’un de « bien ».   « Hum je vois… Et je comprends bien du coup. » Elle comprenait donc son intérêt et son manque de délicatesse, bien.

Un duel de regard,  « Qui considères-tu comme fréquentable et comme non fréquentable ? J’aurais besoin que tu me donnes des exemples afin que je puisse te dire de quel côté il fait partie. »  lui demanda alors sa sœur. C’était facile de lui demander cela, mais c’était pourtant simple, quelqu’un de fréquentable par Mr Patrocle Black était un sorcier au sang pur, riche, défendant les intérêts de la Main Noire, manipulable à souhait et foncièrement opposé à leurs opposants, le reste il s’en fichait. C’était à croire que Patrocle se fichait qu’un homme puisse avoir du respect ou non pour ses filles. « Mais sache qu’il est de sang pur, ainsi il n’y a pas de risque de déshonneur ou autres pour la famille. » Ca s’était son avis, juste le sien. Celui d’Astra Black n’avait pas réellement de l’importance, jamais dans sa vie ce qu’elle avait pu dire ou penser avait eu de l’importance, elle n’était qu’une fille, la monnaie d’échange des sangs purs, le moyen de conclure une alliance, rien de plus. « Une personne fréquentable est quelqu’un de sang pur en adéquation avec le but et les idéaux de notre famille, quelqu’un qui ne cherche pas à nous nuire et qui défend nos intérets, voilà ce qui est fréquentable tous les sangs purs ne se valent pas. » dit-elle en fixant sa sœur. Astra n’avait que rarement enfreint les règles de son père en fréquentant quelqu’un sans son accord. Toute sa vie elle avait été ballotée de fiancé en fiancé sans jamais aboutir jusqu’au mariage, n’ayant jamais l’occasion de vivre une histoire sérieuse. Sa plus belle et sa plus longue histoire remontait à Poudlard, avec Theodore, ironie du sort les voilà à présent fiancés. « Tant que toi tu ne risques rien, c’est l’essentiel. » En disant cela, elle sentait le fantôme du père Black planer sur elle, non lui répèterait-il la famille passe avant tout. Mais ce n’était pas forcément vrai, Arte passait avant, il le fallait. Elle s’était déjà fait assez de mal pour les siens, il était tant qu’elle pense à elle, - tout en veillant à ne pas aller à l’encontre de sa famille, c’était important.


When everything turns to black

All the rules are changing now You're living in sin Everything around you is caving in All you're holding on to Slipping like water through your hands.

Parchemin envoyé Ven 25 Déc - 21:39

avatar
avatar
profil
Je suis : SleepingCookie - Aurore , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 17/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 4175 hiboux. J’incarne : Emma Stone , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alienor Rosier, Irvin Rackharrow, Athelstan Lestrange et Lorelei Zabini Je parle en : #66858D



Je suis âgé de : 29 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérante du Cercle de Jeu, en charge des comptes des impôts et je supervise les hommes de main. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : je suis célibataire
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Les deux sœurs que nous étions papotaient le plus tranquillement possible. Nous abordions les choses sans vraiment nous l'avouer. Elle avait peur pour moi, elle se mêlait de ma vie privée et de mon côté je ne posais aucune question alors qu'elle allait très probablement mal suite au meurtre de Rhéa. J'avais essayé de lui donner quelques pistes, sans pour autant donner l'identité de l'homme. J'avais vaguement tâté le terrain pour savoir ce qu'elle entendait par fréquentable, mais je fus forcée de constater qu'il n'en faisait pas partie. Elle me regardait droit dans les yeux et je ne savais pas trop comment me mettre, j'étais mal à l'aise. Les Lestrange n'étaient pas une bonne chose pour notre famille. Ils cherchaient à nous discréditer auprès du Lord, il y avait des rumeurs qui disait qu'ils avaient essayés de tuer Patrocle et diverses autres choses. Au devant d'Astraea j'essayais de faire bonne figure. Lorsque sa sœur ajouta en quelque sorte que le plus important était que je ne risque pas ma vie, je choisis de simplement hocher de la tête. Il était certain qu'Ezekiel ne me ferait rien. Le reste de sa famille en revanche, s'était une autre histoire.

Repoussant doucement la chaise, je me suis levée. Prenant ma tasse je me suis dirigée vers l'évier de la cuisine. « Tout ira bien, merci de te soucier de moi Astra. Je sais que je peux compter sur toi. » J'ai posé doucement ma tasse dans l'évier et je me suis appuyée contre le meuble. « Parlons un peu de toi à présent tu veux bien ? Je sais qu'on parle peu de toi, mais j'ai besoin de savoir quelques petites choses. Tu es ma sœur tout de même. » Je ne la voyais que de profil d'où j'étais, mais s'était suffisant pour moi. « Comment est-ce que tu vas ? Après...tout ça, la mort de Rhéa et...le reste ? » Le reste...Tout cela était bien vague, mais nous discutions si peu toutes les deux. Autant faire d'une pierre deux coups. Et puis, la questionner un peu me permettait de changer de sujet, surtout alors que les choses commençaient à devenir délicates. J'attendais tellement impatiemment qu'Ezekiel vienne parler à Patrocle, pour lui demander officiellement en mariage. Mais il avait peur. Il fuyait comme un stupide chien, la tête basse et la queue entre les jambes.



Parchemin envoyé Dim 27 Déc - 22:55

avatar
avatar
profil
Je suis : GALLIFREYS, aka Lexie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 17/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 1003 hiboux. J’incarne : Felicity - Perfect - Jones , et l’avatar que je porte a été créé par : un créatueur de Bazzart que je remercie. . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Skander Lupin, Gideon Peverell & Avia Spudmore Je parle en : #663366



Je suis âgé de : 29 années fanées, autant d'années à se fourvoyer au nom d'une famille qui n'a fait que se servir de moi. Je n'ai jamais été aussi vivante que ces dernières semaines, libérée délivrée. , et j’ai le sang : pur, mais, pensez-vous réellement que ça ait la moindre espèce d'importance ? Moi, je m'en fiche. Dans la vie je suis : une ancienne mère maquerelle, mais maintenant je travaille comme potionniste "Aux Fleurs de Luz". J’ai juré allégeance : à personne, je suis complètement perdu(e) et je ne sais pas sur quel pied danser, ni à quels saints me vouer. Côté cœur, : veuve depuis d'une année, et je ne regrette pas sa mort. Les rumeurs vont de bon train à mon sujet, mais je reste libre et l'amour de ma vie est une petite fille aux grands yeux verts. Champ Libre :




malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
BACK IN BLACK.

we are family, no matter what they said.

Elle s’inquiètait pour sa sœur, malgré tout. Malgré tout ce qui avait pu se passer, elle tentait de ne pas lui en tenir rigueur. Il n’y avait qu’un responsable, c’était Arsen. « Tout ira bien, merci de te soucier de moi Astra. Je sais que je peux compter sur toi.  » Compter sur elle. Ainsi, elle lui faisait désormais entièrement confiance ? Pourtant, quand Arsen l’avait convoqué au milieu de la nuit pour être le témoin de leur serment inviolable, elle n’avait même pas cherché à plaider en faveur de la confiance que l’on pouvait lui accorder. Les mains sur sa tasse, la brune ne releva pas, encaissant pour le bienêtre de sa famille comme toujours. « Parlons un peu de toi à présent tu veux bien ? Je sais qu'on parle peu de toi, mais j'ai besoin de savoir quelques petites choses. Tu es ma sœur tout de même.  » Parler d’elle. Il n’y avait pas grand-chose à dire, hormis qu’elle était fiancé à son ex-premier-petit-ami avec qui elle s’était séparée en de très très très mauvais terme et qu’elle avait cotoyé ces dernières années au cours de repas de famille interminable sans lui adresser un mot. Et que jamais elle ne pourrait lui dire ce qui était arrivé à sa sœur, jamais. Elle n’eut pas le temps de répondre, sa sœur ajouta alors ces mots qui firent exploser la brune : « Comment est-ce que tu vas ? Après...tout ça, la mort de Rhéa et...le reste ?  »

Interdite, elle fixa sa sœur, écarquillant les yeux. Elle venait réellement d’aborder le sujet. Elle ne dormait plus depuis ce jour, ayant l’impression d’avoir le sang de cette pauvre Rhéa sur ses mains, parfois au milieu d’un cauchemar elle se relevait et faisait couler l’eau dans l’évier, essayant de laver ses mains d’un sang invisible sans y parvenir. Elle se leva d’un bond, faisant crisser la chaise sur le carrelage rugueux de la cuisine, fixant sa sœur froidement.  « Tu oses sincèrement me demander ? » Répliqua froidement Astra, piqué au fard, et très vexée. « Tu souhaites me voir mourir, c’est ça ? » Elle était lié à son frère par un serment inviolable dont Artemisia avait été témoin, jamais elle n’avait prononcé un mot pour qu’Arsenius y renonce, jamais. Comment osait-elle aborder un tel sujet avec sa sœur ? Astra n’en dormait parfois plus, elle avait l’impression d’avoir tué cette pauvre Rhéa elle-même. Le pire, c’était quand elle croisait le regard de Theodore, elle ne pouvait rien lui dire – elle ressentait le besoin d’être honnête avec lui pour le bon dérouler de leurs fiançailles, mais elle ne pouvait pas. Artemisia avait toujours choisi Arsenius avant les autres membres de la famille, l’aînée des deux filles ne le savait que trop – elle avait fait face à cette vérité dans un moment à glacer le sang. « Plus jamais je ne souhaite que l’on me parle de Rhéa, plus jamais. A cause de cela je ne peux même pas regarder Theodore dans les yeux. » Bien que le regard dans les yeux soit une chose assez complexe vu la nature de leur relation et de leur passé, mais elle allait peut être devenir sa femme si le sort était « favorable » à ces fiançailles, alors elle ne voulait pas avoir à lui mentir toute sa vie, pourtant, elle le devrait. « Tu sais quoi, je crois que tu ne devrais plus m’adresser la parole, ni toi, ni Aren d’ailleurs, jamais plus je ne voudrais avoir à subir vos regards ! » Elle posa fermement la tasse sur la table, manquant de la renversé, et elle tourna les talons, furieuse, triste et énervée.


When everything turns to black

All the rules are changing now You're living in sin Everything around you is caving in All you're holding on to Slipping like water through your hands.

Parchemin envoyé Dim 27 Déc - 23:44

avatar
avatar
profil
Je suis : SleepingCookie - Aurore , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 17/03/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 4175 hiboux. J’incarne : Emma Stone , et l’avatar que je porte a été créé par : Gallifreys . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Alienor Rosier, Irvin Rackharrow, Athelstan Lestrange et Lorelei Zabini Je parle en : #66858D



Je suis âgé de : 29 ans , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : gérante du Cercle de Jeu, en charge des comptes des impôts et je supervise les hommes de main. J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres car même dans sa mort, il reste mon Maître et mon Guide. Je porte fièrement sa marque. Côté cœur, : je suis célibataire
malle

Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
raise your wand
 
Ce que je venais de faire, le sujet que je venais d'aborder partait d'un bon sentiment. De l'envie de me rapprocher de ma sœur aînée. D'autant plus que nous n'étions pas les plus proches possible. Mais voilà qu'elle venait de se braquer et de se révolter et surtout de m'assener une claque monumentale. Comment avais-je pu oublier un détail si important ? Comment avais-je pu oublier que je l'avais lié, elle et Arsenius par un serment inviolable afin qu'elle ne parle à personne de ce qu'elle avait vu ? Comment avais-je pu oublier aussi sottement que si ma sœur m'en parlait, alors même que j'étais au courant, elle finirait étendue sur le sol, raide morte ? Je n'étais qu'une gamine stupide qui ne pensait qu'à ses emmerdes. Elle s'était levée furieuse, elle venait de me balancer mes quatre vérités à la tronche et s'apprêtait à partir. Je pouvais comprendre qu'elle m'en voulait à mort, mais je n'accepterais pas qu'elle parte ainsi.

Je me suis précipitée à sa suite et je lui ai attrapé le bras. « Attends ! » Je me suis placée face à elle. « Je suis désolée, vraiment, je n'ai pas réfléchi, je ne voulais pas que tu meures ou que tu sois blessée par mes propos. Je te demande pardon. » J'aurais aimé la prendre dans mes bras, mais ce n'était pas vraiment les démonstrations d'affection dont nous étions habitués chez les Black. « Astra, écoute-moi. Je sais que tu nous en veux et franchement je le comprends, j'aurais été à ta place, j'en aurais voulu à la terre entière probablement. » Je lui ai lâché le bras. Je cherchais mes mots, je cherchais à lui faire comprendre ce que je ressentais. « On a vraiment merdé, Arsen n'aurait jamais dû demander de faire ça et moi...j'aurais pas dû accepter de le faire sans poser de questions. » Je baissais la tête quelques instants, j'étais peinée. Sur le moment nous étions tous paniqués et on a pas réfléchi plus que ça aux conséquences de nos actes. « En cherchant, on devrait pouvoir trouver une solution pour te délier de ce serment, je chercherais une solution avec ton aide si tu le veux bien. » A défaut de solution définitive, on devrait pouvoir ôter ce souvenir de nos trois mémoires, ainsi plus de risques que quiconque en parle et ne meurt. Je cherchais le regard de ma sœur aînée. « Acceptes-tu mon aide Astra ? » Mais je n'obtenus aucune réponse, elle avait dégagé son bras et était partie sans me regarder.



 

BACK IN BLACK. (Arte&Astra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 04 - Back in Black [Hakuryuu]
» Back in black... (Libre)
» Yelena Belova { Back in Black [Terminé]
» Day • Back in black ♪♫
» ~ Back to Black. [H. ♥]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Londres Sorciers :: Habitations-