Partagez | 
 
-unexpected meeting (vevia)-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur


I am Insurgent, and proud to be.
avatar
Je suis : Gallifreys aka Lexxie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 659 hiboux. J’incarne : Holland - la rouquine - Roden , et l’avatar que je porte a été créé par : un créateur de bazzart, merci . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Astra Black, Gideon Peverell, Skander Lupin. Je parle en : #??????



Je suis âgé de : 27 années brisée , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : prisonnière des mangemorts, ils tentent de m'exploiter pour mon don. Quand comprendront-ils enfin que je ne contrôle rien, qu'ils m'achèvent je n'en peux plus. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : c'est plutôt complexe, je suis complètement perdue.


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: unexpected meeting (vevia)   Mer 1 Juil - 23:17

UNEXPECTED MEETING.

i know you i walk with you once upon a dream


La journée avait été longue… très longue. Depuis quelques jours il y avait comme un lutin de Cornouailles jouant au tamtam dans sa tête. Elle ne savait pas ce qui l’a poussait à avoir de pareil migraine mais à première vue ce n’était rien de réjouissant.La journée avait été longue… très longue. Depuis quelques jours il y avait comme un lutin de Cornouailles jouant au tamtam dans sa tête. Elle ne savait pas ce qui l’a poussait à avoir de pareil migraine mais à première vue ce n’était rien de réjouissant. Les dossiers s’entassaient à vue d’œil sur son bureau habituellement si bien rangé, cette fois ci un capharnaüm sans nom régnait. Ces derniers temps, sa vie qu’elle voulait rangée, ordonnée, en ordres prenait une tournure qu’elle ne pouvait contrôler. L’Ordre du Phénix, son passé, ses rencontres tout semblait la perturber au plus haut point sans qu’elle ne sache pourquoi. Elle se demandait souvent si la raison de son inconfort était l’absence de souvenir de l’année 1980 et 1981 – elle ne se doutait pas une seconde du lien qui pouvait l’unir à la mystérieuse brune rencontré successivement à la Maison de Jeux et aux Thermes. Vega Greyback – ou le nom de famille qui doit vous faire regretter de l’avoir rencontré normalement, mais… cette fille était intriguante. La réaction de son frère venant brusquement la cherché en la voyant en sa compagnie aussi. Elle ne questionnerait pas son père à ce sujet, trop occupé avec le désastre de la coupe du monde de quidditch, mais en parlerait à Elsa, sa meilleure amie qu’elle croyait capable de l’éclairé sur la question, sans se douter qu’elle avait la clef du mensonge et que jamais elle ne pourrait lui dire la vérité. Sa vie n'était que mensonge.

Elle était chez elle – son chez elle à elle – il lui avait fallu du temps pour se relever depuis la mort de sa fille, depuis la mort de son époux. Elle avait vécu un moment chez son père, celui-ci la couvant sans cesse. Une photo de la petite fille rousse trônait encore sur son buffet, c’était l’unique photo de l’enfant qu’elle avait. Celle-ci était noyée au milieu de photographie datant de poudlard en compagnie d’Elsa, des photos de voyages, mais aussi de son père. Ses cheveux roux étaient relevé dans un chignon un peu brouillon qui tenait grâce à un crayon de papier. Les soirs après le travail, elle portait souvent la même petite robe noire arrivant à mi cuisses aux épaules dégagées. L’été battait son plein en Angleterre et l’anglaise qu’elle était jugeait que la chaleur était tout bonnement insupportable. Elle était pied nus sur son canapé, quand soudain on tambourina à sa porte avec insistance. Ses yeux verts quittèrent alors le dossier sur lequel elle était en train de travailler pour regarder la porte. Qui frappait ? Généralement, son père ne s’importunait pas de cette tâche, Alastor frappait plus doucement et signifiait sa présence, Elsa frappait avec douceur et criait que des chocogrenouilles arrivaient. Qui cela pouvait-il donc bien être ? Elle n’attendait personne.  Elle déposa son dossier ouvert sur le canapé, et pied nu ses pieds se posèrent sur le parquet usé de son appartement. La sorcière se leva alors, attrapant sa baguette sur la table basse, on est jamais trop prudent.  Doucement, à pas feutré elle s’approcha du judas pour voir qui venait la déranger aussi tard. Vega Greyback, en chair et en os derrière sa porte, a tambouriné comme une folle. Mais qu’elle billywig l’avait donc piqué ?

Elle glissa alors sa baguette dans sa poche, et tourna alors la clef dans la serrure pour ouvrir la porte. Une fois la porte ouverte, la jeune femme face à elle semblait dans un état second, et elle était également amoché à la joue, comme si elle s’était battue ou quelque chose du genre. « Vega, comment tu… » Comment tu sais où j’habite peut-elle envie de dire, « Je ne m’attendais pas à ta visite ! » dit-elle simplement, ne terminant pas sa première phrase. Son regard vert scrutait la sorcière à la recherche de quelque chose pouvant lui dire la raison de sa présence, mais… rien. Devait-elle lui proposer d’entrer ? Avia laissait peu de montrer entrer dans son antre. « Tu veux entrer ? » proposa-t-elle simplement avec un sourire sur le visage. Elle ne savait pas pourquoi la voir provoquait une sensation de bonheur chez elle, ne se doutant pas un seul instant des sentiments qu’elle avait pu avoir et partager avec cette jeune femme qu’elle connaissait mieux que jamais elle n’aurait pu le croire.


"I take everything I am feeling, everything that matters to me… I push all of it into my fist, and I fight for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


REBEL ❥ for your love.
avatar
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 400 hiboux. J’incarne : Crystal Reed , et l’avatar que je porte a été créé par : luaneshë . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Betty et Ciena Je parle en : white



Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Créatrice de la Poudre d'Escampette et Chimiste pour la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Elle est veuve depuis quelques mois seulement, mais son coeur appartient à jamais à une seule et unique femme.


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: unexpected meeting (vevia)   Jeu 2 Juil - 4:15


'All I want is you.

« Dis-le moi! Dis-le moi Alek, ou je te jure sur mon Nom que tu n’auras plus une seule parcelle de la Poudre! » Les prunelles dilatées du sorcier transpercent les siennes, mais dans celles-ci elle ne peut lire que la peur et la lâcheté. Pour une fois depuis ce qui lui semble des décennies, Vega est heureuse d’appartenir à une famille de renommée cruelle, sans chance de ménager l’individu qui se trouve devant elle. Un journaliste qui est en fin de carrière, trop endetté et surtout beaucoup trop accroché à la Poudre d’Escampette pour espérer même lever sa baguette à plus d’un centimètre. Il était un habitué de la maison de jeux et de prostitution, n’aidant franchement pas à se faire un bon nom. Il était irradié de la société civilisée, la Main Noire l’avait dans sa mire et en ce moment, Vega prenait sur soit la justice de ces amis mangemorts. La tête haute, aucune émotion ne paraissait sur son visage si ce n’était la persévérance. « Je ne peux pas Miss Greyback, ils vont me virer si je vous divulgue cette information! » Elle voit noir. Elle n’en peu plus d’être à bout, de toujours avoir l’impression qu’il lui manque une case. Du regard de son époux sur son corps. Mais surtout, du fait que toute sa famille en entier lui ment. Elle porte encore la marque à son visage de la dernière altercation avec son père. Une fois de plus, il lui a dit de rester loin d’Avia. Cette fois-ci, elle a décidé de ne pas s’avouer vaincue et ça lui a valu la raclée de sa vie. Elle ne se rappelait plus de la dernière fois où elle avait tant souffert, alors elle se demandait ce qu’elle avait vécu durant les deux années qui lui manquaient. On lui cachait ses informations, la réponse étant qu’Avia faisait partie de son passé et peu importait ce que ferait son père, la sorcière trouverait toujours le chemin vers la lumière. Cette lumière était Avia, elle ne savait même pas encore à quel point cette information était vraie. Hector lui interdisait toute sortie hors de son appartement sans son mari. Sauf quand elle devait se rendre au travail. Comme ce soir. Où elle était sortie pour prendre l’air et avait rencontré cet abruti d’Alek. Épuisée, elle sortit la baguette de la poche de sa jupe crayon et la disposai en dessous du menton de son vis-à-vis. « Dis-moi où habite Avia Spudmore où ton boulot n’est pas la seule chose que tu regretteras! » Sa baguette fait des étincelles et Alek est sans doute trop défoncé pour se rendre compte que Vega ne lui ferait jamais vraiment de mal. Il finit par lâcher, tout lui dévoiler. Un autre sorcier apparait derrière elle et la sorcière agit comme si rien n’était, en entrant dans la maison de Jeux et descendant au sous-sol pour vaquer à ses occupations.

Plusieurs heures plus tard, elle a fait une sage découverte concernant les composites de la Poudre d’Escampette, un qui pourrait augmenter les gens accrocs. Une mauvaise manipulation plus tard, un des pots se renverse et l’air est saturé de la drogue. Vega n’a pas le temps de réagir une seule seconde que celle-ci pénètre ses narines. Normalement, elle utilise toujours sa baguette pour se couvrir le visage des émanations, mais ce soir elle était tellement contrariée que ça lui avait passé par-dessus la tête. Aussitôt, un grand sourire se fendit sur ses traits et elle se détendit enfin. En cinq ans depuis sa création, elle n’avait jamais connu ses effets. Elle le regrettait, se disant que c’était la meilleure chose qui lui était arrivée depuis des lustres. Lorsque le sorcier engagé par son père se montra à nouveau, elle leva sa baguette sans hésiter pour lui lancer un sort d’Oubliettes, pour la laisser partir. Au lieu de quoi, sa magie fut déjà touchée par la drogue et envoya valser le pauvre homme contre le mur, lui permettant tout de même de s’enfuir. Elle courut. Quelques minutes plus tard, elle usa de toute la force qui lui était donnée pour se faire transplaner, heureusement sans se démembrer. Elle arriva à l’adresse désirée, son sourire reprenant toute sa force. Avia. Elle allait la revoir! Elle tambourina à sa porte, se demandant si elle dormait. La porte lui ouvrit et une bouffée de chaleur l’envahit. « Vega, comment tu… » « J’ai menacé un drogué. » Aurait-elle dit, si elle était encore en pleine possession de ses moyens. Entre temps, Avia se reprit. « Je ne m’attendais pas à ta visite ! Tu veux entrer ? » Les secondes ne lui paraissaient pas plus longues, mais plus courtes. Voilà qui expliquait pourquoi elle ne réagissait pas beaucoup. Elle finit par écouter la rouquine et entrer dans son appartement. Un petit rire traversa sa gorge et elle passa la main dans ses cheveux. « Par Merlin! » Rien ne lui semblait cohérent. « Il s’est passé plein de trucs étranges depuis le dernière fois Avia. Je devais absolument te voir! » Puis, elle se sentit tout à coup mal et elle dût mettre sa main contre la table d’entrée pour éviter de trébucher. Elle gémit.




 
+ SHE REMEMBERS IT ALL
Deny this emptiness, This hole that I'm inside.These tears, They tell their own story. Told me not to cry when you were gone, But the feeling's overwhelming, it's much too strong. Can I lay by your side? Next to you, you, And make sure you're alright. ©endlesslove.




Dernière édition par Vega Greyback le Jeu 13 Aoû - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am Insurgent, and proud to be.
avatar
Je suis : Gallifreys aka Lexxie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 659 hiboux. J’incarne : Holland - la rouquine - Roden , et l’avatar que je porte a été créé par : un créateur de bazzart, merci . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Astra Black, Gideon Peverell, Skander Lupin. Je parle en : #??????



Je suis âgé de : 27 années brisée , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : prisonnière des mangemorts, ils tentent de m'exploiter pour mon don. Quand comprendront-ils enfin que je ne contrôle rien, qu'ils m'achèvent je n'en peux plus. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : c'est plutôt complexe, je suis complètement perdue.


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: unexpected meeting (vevia)   Mer 8 Juil - 21:50

UNEXPECTED MEETING.

i know you i walk with you once upon a dream


Elle ne s’attendait pas à avoir de la visite chez elle ce soir, elle n’avait que rarement de la visite. En réalité, Avia n’était pas aussi avenante qu’on pouvait le croire de prime abord. Elle avait perdu de sa superbe en perdant ses souvenirs, et quand elle avait perdu sa fille jamais elle n’avait cru être capable de se relever et de marcher la tête haute. Depuis ces épreuves successives, elle avait moins d’amis et investissait son temps dans l’Ordre du Phénix une grande partie de son temps – mais ce soir, une fois n’est pas coutume… elle avait ramené du travail à la maison, et voulait passer une soirée tranquille, mais le destin en avait décidé autrement. Le destin avait frappé à sa porte, en la personne de Vega Greyback. Elle ne se souvenait pas que devant elle se dressait le premier amour de sa vie, la première femme qu’elle avait jamais aimé, celle avec qui elle avait voulu fuir le jour de la Purge, celle avec qui elle avait eu envie de faire sa vie, et aussi celle qu’elle avait regardé une dernière fois, les larmes aux yeux avant de perdre la mémoire. Elle ne se souvenait pas de tout cela, pourtant quand elle la regardait un sentiment étrange l’habitait, ce déjà-vu qui lui retournait l’estomac.

A mesure qu’elle lui parlait, la jeune femme face à elle semblait être dans un état second ? Etait-ce cet alcool qui enivre les esprits ? Ou bien une drogue quelconque et violente ? Elle finit par laisser ses pas la guider à l’intérieur de l’appartement – parfois Avia était gênée de laisser quelqu’un entrer dans son antre, mais, avec Vega elle avait un feeling particulier comme si elle pouvait la laisser entrer sans danger, comme si à peine après deux rencontres elle lui faisait une confiance aveugle. Ce n’était pas normal qu’elle lui fasse autant confiance, mais Avia ne s’en rendait pas compte. La sorcière à la chevelure brune entra, laissant échapper un rire nerveux, appuyant les incohérences dans son comportement.  « Par Merlin! »  S’exclama-t-elle alors, sans qu’Avia ne puisse réellement comprendre de quoi elle parlait. « Il s’est passé plein de trucs étranges depuis le dernière fois Avia. Je devais absolument te voir! »  Des choses étranges ? La dernière fois, son frère était  intervenu prétextant que lui et Vega avaient une urgence, il avait brisé ce lien qu’elles étaient en train d’établir en discutant, il savait la vérité, et il voulait éloigner sa sœur. Qu’avait-il bien pu se passer de si étrange depuis la dernière fois ? Voyant le comportement douteux de la jeune femme, ses incohérences, sa démarche chaloupée, Avia lui dit alors, « Installes-toi », lui montrant alors le canapé face à elle, « Qu’est-ce que tu veux dire par étrange ? » demanda alors Avia avec une pointe d’inquiétude qu’elle n’aurait jamais soupçonné. La jeune femme s’assit alors sur l’autre partie du canapé, à côté d’elle, rassemblant ce qu’il restait de document les posant à ses pieds sur le sol, elle avait bien l’impression que sa soirée travail touchait à sa fin. Beaucoup de choses occupaient son esprit, notamment la raison de la présence de la brunette ici, la raison de l’état dans lequel elle se trouvait, et ces trucs bizarres qu’elle évoquait, tout était réuni pour attiser sa curiosité.  « Rien de grave j’espère, tu n’as rien, tu es… toute bizarre. » dit-elle avec un sourire, avec une sorte de légèreté dans la voix.  

PS: j'ai posté et écrit ça sur ma tablette, ça relève du miracle. Arrow


"I take everything I am feeling, everything that matters to me… I push all of it into my fist, and I fight for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


REBEL ❥ for your love.
avatar
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 400 hiboux. J’incarne : Crystal Reed , et l’avatar que je porte a été créé par : luaneshë . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Betty et Ciena Je parle en : white



Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Créatrice de la Poudre d'Escampette et Chimiste pour la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Elle est veuve depuis quelques mois seulement, mais son coeur appartient à jamais à une seule et unique femme.


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: unexpected meeting (vevia)   Lun 10 Aoû - 5:00


'All I want is you.

Elle voulait seulement retrouver la mémoire, tout ce qui lui avait été enlevé. Dans son for intérieur, elle savait qu’Avia avait tenu une place importante dans son passé. À chaque fois qu’elle la voyait, son cœur battait plus vite. Pour la première fois, elle avait l’impression qu’elle pouvait se tourner entièrement envers quelqu’un. Même son mari – surtout son mari – la faisait sentir mal à l’aise. Peu importe où elle allait, elle se disait qu’elle n’était pas à sa place, qu’on la pointait du doigt et qu’on la détestait. À grandir dans la famille Greyback, on n’était clairement pas couvé d’amour et valorisé. Elle était toujours ridiculisée. Ses deux parents n’avaient aucun sentiment à son égard si ce n’étaient les cris et les coups qu’ils lui faisaient vivre. Son mariage n’était pas mieux non plus, décidé par son père pour des raisons de nom et de finance. Pendant leurs ébats, elle arrivait à se laisser aller, mais seulement là. Ils n’avaient jamais de longues conversations, ni ne sortaient en ville pour s’amuser. Avec Avia non plus, elle n’avait pas eu cette chance, mais pourtant elle se sentait mieux. Elle s’était évadée de la maison de jeux comme une voleuse pour venir discuter avec elle. Au souper familial, la tension était si grande qu’elle avait été certaine de mettre le doigt sur le paquet. La raclée qui avait suivit aussi. Son cœur était gros, mais elle s’était apaisée aussitôt que la rouquine était apparue dans son champ de vision. « Installes-toi » Elle lui sourit en prenant place dans son canapé. « Qu’est-ce que tu veux dire par étrange ? Rien de grave j’espère, tu n’as rien, tu es… toute bizarre. » Vega laissa échapper un long soupir, puis plongea ses prunelles dans celles d’Avia. Elle chercha ses mots. « C’est par rapport à notre passé. Enfin, le mien surtout, bien que je sais avec certitude désormais que tu en faisais parti. » Elle joua avec ses doigts, puis replaça une de ses mèches de cheveux derrière son oreille. « Mes parents ont vendu la mèche en m’empêchant de te revoir. Tu aurais dû voir l’expression du visage de Lorcan. » Puis, elle finit par lever la main et toucher sa poitrine, au niveau de son cœur. « Et il y a aussi cette sensation, quand je suis près de toi qui me prouve qu’on a déjà vécu quelque chose. S’il-te-plait Avia… Dis-moi… Dis-moi que cette période de ta vie était un oubli aussi. Que je ne suis pas folle… » Des larmes remplirent ses yeux, lui brouillant la vue. Elle ne voulait pas pleurer, elle ne pleurait pas. Une Greyback ne pouvait pas se montrer aussi faible. Elle était la seule à être mal à l'aise dans sa famille, la seule qui avait tant d'amour à leur donner et qui n'en recevait aucun en retour. Peut-être avait-elle toujours été destinée à vivre autrement? À ne plus porter ce nom cruel, synonyme de violence et de manipulation? Elle avait même gardé son nom en se mariant pour des principes de sang et désormais elle en était presque malheureuse, comme si adopter un autre nom lui aurait donné plus de force. Ah. Mais Vega était là, à parler de ses émotions, d'un passé oublié alors qu'elle était mariée. Elle avait mis de côté absolument tout pour venir parler à la sorcière ce soir. Elle pouvait perdre son emploi, son importance dans la main noire et surtout sa propre vie, ou pire, celle d'Avia...

[HJ; désolée du retard! Et du rp! Je me remet juste dans le bain!]


 
+ SHE REMEMBERS IT ALL
Deny this emptiness, This hole that I'm inside.These tears, They tell their own story. Told me not to cry when you were gone, But the feeling's overwhelming, it's much too strong. Can I lay by your side? Next to you, you, And make sure you're alright. ©endlesslove.




Dernière édition par Vega Greyback le Jeu 13 Aoû - 21:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am Insurgent, and proud to be.
avatar
Je suis : Gallifreys aka Lexxie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 659 hiboux. J’incarne : Holland - la rouquine - Roden , et l’avatar que je porte a été créé par : un créateur de bazzart, merci . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Astra Black, Gideon Peverell, Skander Lupin. Je parle en : #??????



Je suis âgé de : 27 années brisée , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : prisonnière des mangemorts, ils tentent de m'exploiter pour mon don. Quand comprendront-ils enfin que je ne contrôle rien, qu'ils m'achèvent je n'en peux plus. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : c'est plutôt complexe, je suis complètement perdue.


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: unexpected meeting (vevia)   Lun 10 Aoû - 23:20

UNEXPECTED MEETING.

i know you i walk with you once upon a dream


C’était son antre, son chez elle, sa tanière, là où presque personne n’avait accès. Elle se demandait comment Vega avait bien pu avoir son adresse à part si elle avait été fouinée dans les dossiers du ministère car elle aurait parié n’avoir aucune connaissance en commun avec cette jeune femme. Presque personne ne venait chez Avia, simplement parce qu’elle était secrète sur sa vie et n’aimait pas trop se lier aux gens de peur de les perdre. Avia avait cette peur intime de perdre les gens qu’elle aimait, et ce besoin viscéral de faire justice elle-même. En le tuant par accident, elle n’avait pas pu se venger comme elle l’aurait souhaité – lui, ce meurtrier, ce monstre… le père de sa fille. Si elle avait pu, elle l’aurait tué dans d’atroces souffrances. Alors, moins elle s’attachait aux gens, moins elle leur faisait de mal… Alors, son chez elle était une antre secrète, dont Vega venait visiblement de percer le secret.

La brune face à elle plongea son regard dans le sien, ce qui assit la rousse un peu plus au fond de son siège. Bon sang, qu’avait-elle à lui de si… important ? Elle avait l’air dans un état second, et semblait étrange aux yeux d’Avia – bien qu’elle ne puisse en jurer car après tout, elle ne la connaissait pour ainsi dire… pas du tout.  « C’est par rapport à notre passé. Enfin, le mien surtout, bien que je sais avec certitude désormais que tu en faisais parti. » Qu’entendait-elle par « notre passé » ? Avia se souvenait que la jeune femme lui avait confessé avoir perdu tout comme elle, plusieurs années de sa vie de sa mémoire, mais la sorcière avait plus ou moins habilement éviter le sujet, et avait fait en sorte de ne rien dire sur sa propre défaillance, comme si son cœur lui disait de ne pas chercher plus loin, comme si son cœur lui disait qu’il ne fallait pas qu’elle cherche à défier son père, comme si elle devait croire chacun de ses mots. Mais, quand elle lui dit qu’elle en faisait partie de son passé, Avia se laissa tomber un peu plus au fond du siège, se demandant si elle devait lui demander de partir, ou si elle devait l’écouter et en savoir plus.  « Mes parents ont vendu la mèche en m’empêchant de te revoir. Tu aurais dû voir l’expression du visage de Lorcan. » Avia resta, interdite, la fixant – comme si elle était un fantôme.  « Et il y a aussi cette sensation, quand je suis près de toi qui me prouve qu’on a déjà vécu quelque chose. S’il-te-plait Avia… Dis-moi… Dis-moi que cette période de ta vie était un oubli aussi. Que je ne suis pas folle… » Le cœur de la rousse se serra alors – elle qui avait habituellement le teint très pâle était encore plus blanche. Elle touchait peut être du bout du doigt la vérité sur ce trou de mémoire et elle semblait incapable d’aller dans sa direction. Se demandant si c’était de la couardise ou bien du bon sens. La lionne en elle rugissait, plutôt mourir que de finir esclave d'un mensonge.

Elle vit les yeux de la brune face à elle s’embrumer de larmes, comme si… comme si de la réponse d’Avia dépendait son destin. « Je… » commença alors la jeune femme sans parvenir à faire une phrase complète. Nerveusement, elle détourna son regard pour passer nerveusement une main dans ses cheveux froissant son chignon déjà bien en pagaille. Des mèches rousses un peu folles caressait les épaules de la jeune femme. Elle était incapable de dire quoi que ce soit – incapable de faire un peu de plus vers ce qui semblait être la vérité. « Tu… Elle inspira, et dit alors, Tu n’es pas folle, je suis… amnésique. Mais… mais je n’ai pas envie de savoir ce qu’il s’est passé, si je l’ai oublié c’est pour une bonne raison. » Elle se leva brutalement du fauteuil, croisant ses bras sur sa poitrine, tournant alors le dos à la jeune femme. Elle se sentait incapable de lui faire face, comme si son regard avait un pouvoir de véritaserum sur elle, comme si son regard la touchait et faisait renaitre en elle des sentiments qu’elle ne voudrait plus jamais avoir à ressentir. Bien sûr qu’elle devait connaitre cette fille, elle le savait, elle le sentait – mais… mais Avia en avait assez de souffrir, sans ses souvenirs, elle se savait comme privé de son cœur, de ses émotions, et c’était peut-être mieux ainsi, non ?  « Peut-être bien qu’on se connait… mais… Je ne veux pas me souvenir. » Je ne veux pas perdre la confiance en mon père, faillit-elle ajouter. Elle ne pouvait pas ébranler la confiance qu’elle avait en le dernier membre vivant de sa famille. « Je ne peux pas t’aider. » Dit-elle en se retournant brièvement vers elle, elle ne voulait pas en fait… Elle ne voulait pas souffrir, elle ne voulait pas avoir encore plus mal, elle ne voulait plus avoir à aimer – car elle savait que c’était ce dont il s’agissait, d’amour. Elle savait qu’elle avait sans doute eut une histoire avec elle, et si elle l’avait oublié, si elles l’avaient toutes les deux oubliés, c’était sans doute pour leur bien. Elle lui tourna de nouveau le dos, avançant à pieds nus dans la pièce. « Peux-tu… partir, s’il te plait. » Dit-elle d’une voix assez calme, toujours en lui tournant le dos. La lionne de gryffindor n’était pas aussi vaillante qu’il n’y paraissait.

PS: ma réponse est à chier, Avia est un boulet, mais fallait un rebondissement, sinon c'est pas cool Arrow


"I take everything I am feeling, everything that matters to me… I push all of it into my fist, and I fight for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


REBEL ❥ for your love.
avatar
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 400 hiboux. J’incarne : Crystal Reed , et l’avatar que je porte a été créé par : luaneshë . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Betty et Ciena Je parle en : white



Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Créatrice de la Poudre d'Escampette et Chimiste pour la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Elle est veuve depuis quelques mois seulement, mais son coeur appartient à jamais à une seule et unique femme.


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: unexpected meeting (vevia)   Jeu 13 Aoû - 21:33


'All I want is you.

Vega était au bord de la crise de nerfs, on pouvait également supposer qu’elle finirait dans l’hystérie si ça continuait ainsi. Elle avait tout fait pour trouver ne serait-ce que l’adresse d’Avia. Le tout signifiait d’user de son nom, celui qu’elle tâchait de cacher du mieux qu’elle pouvait pour menacer un pauvre innocent. La cruauté qui avait pu se lire dans ses yeux lorsqu’elle lui avait ordonné de donner l’adresse d’Avia étit digne des meilleurs comédiens. Oh que son père aurait été fier, peut-être même qu’il s’agissait de la seule façon qu’elle pouvait lui enlever l’envie que sa fille soit dans ses pattes. Hector, tout comme sa mère d’ailleurs, n’aimait pas leur fille puisqu’elle faisait tache aux Greyback. En effet, peut-être qu’elle aurait pu se radicaliser, ce que son père souhaitait tant depuis qu’elle avait perdu la mémoire, mais en réalité elle avait été des plus vides. Sans son amour pour Avia, sans son côté rebelle, elle n’avait plus jamais été la même. En plus, maintenant que la sorcière savait que sa haine remontait à plus profond encore à son égard et qu’elle avait eu un lien important avec la rouquine, elle ne pouvait plus revenir en arrière. Elle ne déciderait jamais d’opter pour la violence si elle pouvait d’abord découvrir la vérité sur son passé, ce pourquoi Avia était tellement importante à ses yeux alors qu’elle ne se rappelait même plus quelle était sa couleur préférée.

Vega donna tout ce qu’elle pouvait. Elle lui demanda ce qu’elle pensait sur leur lien, lui prouvant qu’elle ressentait quelque chose. Si elle était ici ce soir, c’était parce qu’elle avait déjà traversé un enfer, dont les multiples bleus sur son corps et son visage en démontraient. Plus encore, elle avait trouvé le courage de se déplacer sur le champ puisqu’elle avait respiré des émanations de la Poudre d’Escampette. Elle se sentait bien et elle avait tout dévoilé à la douce sans se retenir une seule seconde. Elle pouvait presque se demander si elle se sentait aussi bien à cause de la drogue ou réellement avec la présence d’Avia. Non! Elle se battait toujours entre les idées folles de la drogue et son esprit, comme si elle voulait retrouver le chemin de clarté. « Tu…Tu n’es pas folle, je suis… amnésique. Mais… mais je n’ai pas envie de savoir ce qu’il s’est passé, si je l’ai oublié c’est pour une bonne raison. » La réponse qu’Avia lui donna n’était franchement pas celle à laquelle elle s’attendait. Son cœur s’arrêta, tout bonnement. La drogue sembla s’évaporer tout autant, comme si elle se shootait au café après une cuite au Whisky Pur-feu. Comment pouvait-elle… Comment était-il possible qu’elle ne veulent pas savoir ce qu’elles avaient eu? Depuis que la tension était encore plus grande chez les Greyback, depuis que Lorcan la regardait avec cet air supérieur, elle pouvait voir clair dans leurs jeux. Elle allait jusqu’à se demander si son mari aussi était dans le coup. Qu’est-ce-qui voulait dire que sa vie était vraie? Rien!

Vega tenta de rouspéter, mais Avia leva brusquement du canapé et lui tourna le dos. Profondément touchée, Vega se rendit finalement compte que bien que la douleur faisait partie de son être, elle n’avait toujours pas les idées claires. Est-ce qu’elle hallucinait? Après tout, elle lui tournait le dos alors qu’elle venait de tout lui donner… « Peut-être bien qu’on se connait… mais… Je ne veux pas me souvenir. » Des larmes commencèrent par se frayer un chemin sur le coin de ses yeux. Vega ne sentit rien venir, elle leva une de ses mains pour récolter une larme naissante et l’observer d’un drôle d’air. Elle était déconnectée de ses pleurs, peut-être était-ce une bonne chose? « Je ne peux pas t’aider. » Oui elle le pouvait. « Comment peux-tu… » Ce fut sans doute pour cette raison que ses larmes redoublèrent d’intensité, si bien que son maquillage devait couler. Elle s’était à nouveau tournée, la sorcière se mit à serrer les poings si fort qu’elle sentit ses ongles percer sa main. « Peux-tu… partir, s’il te plait. » « Non! » Qu’elle lâcha dans un sanglot, sans pouvoir se retenir. « Regarde-moi! » Somma-t-elle, entre les pleurs. Pourtant, elle ne prit pas la peine d’attendre qu’Avia l’écoute et se leva pour se mettre devant elle. « Regarde-moi! » Répéta-t-elle en pointant son ecchymose au visage. « Mon père m’a fait ceci parce que je voulais te revoir. Tu n’as pas idée de ce que j’ai dû faire pour te trouver! » Et voilà l’hystérie qui débutait. Mais la poudre d’escampette n’était pas sensée calmer les gens? Les mettre dans une position d’extase? Ah mais, peut-être que les dernières manipulations de Vega s’avéraient inexactes… Peut-être qu’elle rendait un peu plus fou que d’habitude? Elle comprit elle-même la portée de ses gestes et se recula d’un pas, son corps secoué de tremblements. « Je. Ne. Partirai pas. » Dit-elle enfin, ses pupilles plus dilatées que jamais.


 
+ SHE REMEMBERS IT ALL
Deny this emptiness, This hole that I'm inside.These tears, They tell their own story. Told me not to cry when you were gone, But the feeling's overwhelming, it's much too strong. Can I lay by your side? Next to you, you, And make sure you're alright. ©endlesslove.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am Insurgent, and proud to be.
avatar
Je suis : Gallifreys aka Lexxie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 659 hiboux. J’incarne : Holland - la rouquine - Roden , et l’avatar que je porte a été créé par : un créateur de bazzart, merci . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Astra Black, Gideon Peverell, Skander Lupin. Je parle en : #??????



Je suis âgé de : 27 années brisée , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : prisonnière des mangemorts, ils tentent de m'exploiter pour mon don. Quand comprendront-ils enfin que je ne contrôle rien, qu'ils m'achèvent je n'en peux plus. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : c'est plutôt complexe, je suis complètement perdue.


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: unexpected meeting (vevia)   Dim 16 Aoû - 0:09

UNEXPECTED MEETING.

i know you i walk with you once upon a dream



Avia ne voulait pas se souvenir, parce qu’elle avait la certitude d’avoir oublié ou voulu oublier pour une bonne raison. Elle s’imaginait tenir à Vega, ce n’était pas si difficile à imaginer que cela. Elle avait beaucoup de choses qui arrivaient dans sa vie à présent, des choses qu’elle ne pouvait pas aisément contourner. Le Phénix était sur le point de sortir de l’ombre et quelque chose de bien plus sombre que le monde se profilait à l’horizon.  La rousse avait peur, peur de ce qui pouvait arriver, peur d’être encombré par ses souvenirs qui risquaient de la paralyser. Avia avait peur de ressentir quelque chose, peur de s’attacher à quelqu’un pour le perdre encore. Elle ne s’était jamais remise de la mort de sa fille, et ne s’en remettrait sans doute jamais – elle disait même qu’elle ne souhaitait plus jamais avoir d’enfant car chaque jour elle se lèverait avec la peur au ventre de la perdre. Echo – petite rousse intrépide – lui manquait terriblement. Il ne se passait pas un jour sans qu’Avia reste interdite, triste, quelques secondes devant sa photo où l’enfant riait aux éclats dans les bras de sa mère. « Comment peux-tu… » Elle pouvait. Avia avait souffert, si elle avait pu tout oublier, Echo, son mariage, les morts pour repartir à zéro, elle l’aurait fait, mais autours d’elle, les gens se souviendraient toujours. Une fois en marchant dans les couloirs du ministère, elle avait entendu des femmes murmurer qu’elle avait tué son époux, et sa fille. Un peu plus loin, la rousse, d’habitude si forte avait fondu en larmes, incapable de faire face à la culpabilité. Alors, elle ne voulait pas se souvenir, pour ne pas souffrir d'avantage.

Elle voulait qu’elle parte – sa présence délicieusement agréable dérangeait la jeune femme. Elle ne voulait pas connaitre la vérité, elle voulait juste oublier comme elle l’avait fait ces dernières années. Elle en avait souffert au début, puis… puis, elle avait accepté, et oublié. Le sanglot dans la voix de Vega lui faisait naitre une boule dans sa gorge, et quand elle laissa échapper, tel un cri du cœur ce, « Non! »  Dos à elle, Avia eut l’impression qu’elle piétinait son cœur, ou ses espoirs. Une boule dans la gorge, et l’estomac noué – elle ignorait le sens de tout cela. Etait-ce des émotions passés qui refaisaient surface ? La jeune Greyback semblait être bouleversée, même en état de choc. Elle n’était naturellement pas dans son état normal, mais… elle semblait prendre la chose très à cœur. Entre ses pleurs, elle laissa échapper : « Regarde-moi! »  Avia était figée, pétrifiée. Elle avait replié ses bras sur sa poitrine, se protégeant naturellement comme elle le faisait souvent. Elle n’eut pas le temps de bouger, ni d’amorcer un retournement vers la brune que celle-ci se mis devant elle, répétant ces mots, pointant du doigt les ecchymoses sur son visage. « Regarde-moi! » Avia avait eu par le passé d’ecchymoses sur le visage, à la mort de sa fille, en voulant la sauver, son mari l’avait battu. Dans la bataille, il avait été tué, et Avia en sang, le visage tuméfié avait eu du mal à s’en relever. Elle se demandait qui diable avait pu la frapper ? Comment un homme osait encore poser la main sur une femme avec une telle violence ?  « Mon père m’a fait ceci parce que je voulais te revoir. Tu n’as pas idée de ce que j’ai dû faire pour te trouver! » Pour elle, à cause d’elle ? Mr Greyback avait une dent contre elle – mais… pourquoi ? Avia avait toujours les bras croisé sur sa poitrine, la tête légèrement rentré dans ses épaules. C’était à peine si elle avait osé regarder la jeune femme. Mais le père de celle-ci était un monstre, la réputation des Greyback les précédait, même Mr Spudmore qui fréquentait beaucoup le milieu sang pur les considérait comme cinglés, et infréquentables. Et pourtant… et pourtant les Spudmore n’étaient pas des enfants de cœurs. Elle resta muette, regardant la femme face à elle reculer d’un pas, et articuler alors : « Je. Ne. Partirai pas. »

Avia leva les yeux vers la jeune femme. Qu’attendait-elle d’elle ? Qu’elles partent en quête de leurs souvenirs communs ? La jeune femme n’en avait pas envie, elle ne voulait plus avoir à souffrir à cause de ses émotions, elle préférait ne rien avoir à ressentir, c’était plus facile ainsi. Aucune attache, aucune raison de souffrir. « Vega… je… » Commença-t-elle alors, incapable de dire quoi que ce soit d’autre. Si Vega tremblait, Avia  était perturbée, comme si la présence de la jeune femme ramenait malgré le fait qu’elle ne le veuille pas, des souvenirs, des sensations. « Tu n’es pas dans ton état normal. » finit-elle par dire le plus calmement possible. Elle semblait dans un état second. Elle décroisa ses bras doucement, et ajouta alors : « Tu devrais te reposer, et devrait reprendre cette conversation plus tard, quand tu seras… reposée. » La sorcière essaya d’afficher un doux sourire sur son visage, avec Vega c’était naturelle, plus facile qu’avec les autres, cette sorcière avait le don de la faire se sentir bien. Pourtant, si elle se souvenait… peut être que cela serait… différent ?  Puis, la sorcière fit un pas en avant, et leva alors la main pour regarder de plus près l’ecchymose sur la joue de la femme face à elle. Elle effleura doucement la peau de celle-ci, douce. A ce contact, elle eut l’impression d’avoir reçu une décharge électrique dans le corps. « Un père ne devrait jamais avoir à lever la main sur son enfant. » dit-elle la voix sombre, rempli de tristesse. En disant ses mots, son cœur était lourd, faisant écho à sa fille, Echo, et à son époux. Jamais cela ne devrait arriver, jamais. Jamais un père ne devrait frapper ses enfants, jamais. Elle retira doucement sa main de la joue de la jeune femme, soudain gênée par ce geste déplacé, par cette proximité, par ce contact électrisant.  


"I take everything I am feeling, everything that matters to me… I push all of it into my fist, and I fight for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


REBEL ❥ for your love.
avatar
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 400 hiboux. J’incarne : Crystal Reed , et l’avatar que je porte a été créé par : luaneshë . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Betty et Ciena Je parle en : white



Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Créatrice de la Poudre d'Escampette et Chimiste pour la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Elle est veuve depuis quelques mois seulement, mais son coeur appartient à jamais à une seule et unique femme.


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: unexpected meeting (vevia)   Dim 23 Aoû - 22:13


'All I want is you.

Elle avait besoin d’elle, plus qu’elle n’avait eu besoin de quiconque dans sa vie. C’était tout ce qui en ressortait désormais. Ça, ou bien la drogue qui lui bousillait le cerveau. Comment les gens pouvaient-ils en prendre sans arrêt ? Elle avait déjà l’impression de ne plus arriver à mettre le doigt sur le vrai du faux. C’était déstabilisant et clairement, ça ne lui faisait pas. Elle avait été jusqu’à torturer un pauvre accroc pour détenir l’adresse d’Avia. Si elle l’apprenait, elle serait des plus… Quoi en fait ? Qu’est-ce que Vega connaissait de la rouquine ? Si ce n’était qu’elle se sentait bien à ses côtés ? Absolument rien. Ce n’était surement pas les paroles et les rumeurs lancées par son père qui allaient l’aider. Est-ce qu’elle serait fâchée de l’apprendre ? Voire, émue et touchée ? Elle en doutait, mais cela lui fit seulement remarquer qu’elle ne savait pas grand-chose de la sorcière. Alors pourquoi continuait-elle de s’insérer dans sa vie ? De mettre les choses au clair et de lui dire qu’elle ne voulait pas la laisser ce soir ? Sans doute parce que pour la première fois depuis qu’elle pouvait se rappeler de son passé, elle se sentait elle-même. Et oh que c’était la vérité, pour une fois ! La rebelle Vega n’était plus depuis la Grande Purge, celle qui avait un caractère invitant et prometteur. Celle qui lui avait poussé à se rapprocher d’Avia en premier, quitte à draguer une fille de sang-pure avec tout ce qui allait ensemble. Cette Greyback, elle revenait à la vie à chacun de ses souffles, encore plus lorsqu’elle se retrouvait près d’Avia et c’était tout ce qui comptait désormais. La rouquine ne semblait pas vouloir s’ouvrir à elle, mais même pas une seule seconde. Était-elle la seule à accorder un intérêt à cette relation étrange ? Vega commençait franchement à se le demander ! « Vega… je… Tu n’es pas dans ton état normal. » Foutaises ! Pensa la brunette. Bon. Oui et non en fait… Mais bon sang, pourquoi ne pouvait-elle pas s’ouvrir à elle ?! Vega lui donnait tout, absolument tout et ça ne lui faisait pas son affaire. « Ce n’est pas la question ! » Vociféra-t-elle, en serrant les poings. Pourquoi ne pouvait-elle pas essayer de la comprendre ? Peut-être qu’elle n’éprouvait pas les mêmes sentiments de bien-être à ses côtés, mais elle pouvait au moins avoir un peu de cœur à son égard ?

« Tu devrais te reposer, et devrait reprendre cette conversation plus tard, quand tu seras… reposée. » Vega bouillait. Comment pouvait-elle agir ainsi ?! Elle avait l’air de se foutre carrément d’elle ! La sorcière s’apprêtait à lui crier ce qu’elle pensait quand Avia se rapprocha d’elle, déposant sa main sur sa joue. Le contact électrique qui se produit fit effacer toute la colère de la brunette et cela lui rappelait pourquoi elle insistait et qu’elle insisterait jusqu’à sa mort s’il le fallait. Ce qui pourrait arriver de la propre main de son père, et bientôt si elle continuait ainsi. Se rapprocher d’Avia valait-il de mourir ? Était-ce encore une fois la drogue qui parlait ? « Un père ne devrait jamais avoir à lever la main sur son enfant. » Sa voix était si douce, qu’elle s’y accrocha comme une bouée. Elle se calma, respira une et deux fois, sentant les larmes monter à ses yeux. « S’il-te-plait Avia… Laisse-moi une chance de te connaître. » Si son père lui avait fait du mal, il n’hésiterait pas à commencer et elle avait vécu toute sa vie ainsi. « Oui, j’ai pris un truc au boulot, mais crois-moi je ne peux pas me tromper de ce que je ressens au fond de moi, je.... » Elle prit un profond respire, la proximité d’Avia ne l’aidait pas à avoir les pensées claires, au contraire. Elle voulait ressentir à nouveau sa main contre sa joue, celle-là même qui avait été frappée par Hector. Ses prunelles se dirigèrent un peu plus au Sud, lorgnant ce petit cœur rose. Elle voulait lui montrer ce qu’elle ressentait, ne vous avais-je pas dis qu’elle tenterait le tout pour le tout ? Alors ses lèvres se rapprochèrent des siennes en un éclair, pour se coller à celles d’Avia. Puis, tout lui revint comme dans un flash…


 
+ SHE REMEMBERS IT ALL
Deny this emptiness, This hole that I'm inside.These tears, They tell their own story. Told me not to cry when you were gone, But the feeling's overwhelming, it's much too strong. Can I lay by your side? Next to you, you, And make sure you're alright. ©endlesslove.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am Insurgent, and proud to be.
avatar
Je suis : Gallifreys aka Lexxie , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 07/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 659 hiboux. J’incarne : Holland - la rouquine - Roden , et l’avatar que je porte a été créé par : un créateur de bazzart, merci . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Astra Black, Gideon Peverell, Skander Lupin. Je parle en : #??????



Je suis âgé de : 27 années brisée , et j’ai le sang : aussi pur qu'il puisse l'être. Nul besoin de dire que cela fait la fierté de ma famille, mais aussi la mienne. Dans la vie je suis : prisonnière des mangemorts, ils tentent de m'exploiter pour mon don. Quand comprendront-ils enfin que je ne contrôle rien, qu'ils m'achèvent je n'en peux plus. J’ai juré allégeance : à l'Ordre, et je me battrais pour celui-ci jusqu'à la mort. Mes idées ont fait de moi un fugitif et je ne regrette rien. Côté cœur, : c'est plutôt complexe, je suis complètement perdue.


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: unexpected meeting (vevia)   Lun 24 Aoû - 23:26

UNEXPECTED MEETING.

i know you i walk with you once upon a dream



Quand ses lèvres capturèrent celle de la vaillante rousse, celle-ci eut un moment d’arrêt, à mi-chemin entre interdite, figée, et surprise. Ses lèvres étaient douce, presque sucrées. Un instant, elle voulut s’abandonner à ce baiser, car elle semblait si bien en cet instant, plus apaisée qu’elle ne l’avait jamais été dans le passé. Cela fit ressurgir des émotions qu’elle aurait crues disparue à jamais, des sensations oubliées. Mais quand une sensation amère et électrique commença à parcourir ses membres, elle revint à la réalité.  Avia la repoussa alors violemment – avec toute sa force, repoussant la sorcière en arrière. Mais c’était trop tard – le mal était déjà fait. Avia tituba un instant, elle avait dû repousser la jeune femme assez forte pour que celle-ci subisse le même malaise de l’équilibre. Ce baiser était à la fois amer, et doux. Piquant, et rassurant. Heureux, et triste à la fois. Des flashes, des sensations, des souvenirs, des émotions, de la joie, de la peine, de la violence, de l’amour, des regrets. Tout cela lui revint en mémoire. Avia s’était retournée vivement, dos à la sorcière prenant sa tête entre ses deux mains comme si celle-ci allait finir par exploser. Elle crut qu’elle allait finir par perdre l’équilibre. Trop d’information d’un seul coup, trop d’émotion en une fois. La rousse était fébrile, tremblante. Dans un réflexe reflétant la violence du monde dans lequel elles vivaient, elle l’avait repoussé, comme si cela pouvait repousser l’inévitable. Elle se souvenait d’elle, de leur amour, de leur innocence, de ses baisers, de ses caresses, de son rire, elle se souvenait de tout, même du pire.

La jeune femme était dos à son amante, crédule. S’était à peine si ses jambes étaient capables de la porter, si elle avait pu s’effondrer sur le champ, elle l’aurait fait.  Mais forte comme une lionne, debout, dos à elle, elle respirait fortement. Puis, doucement, elle se retourna, faisant face à ce visage oublié pendant huit longues années. Elles avaient changé, l’une et l’autre – de façon inévitable. Tout les opposait, leurs idées, leurs camps, leur famille – tout. Avia reconnaissait des traits de son amante de jadis, mais elle avait changée, vieilli, grandit, mûrit et ce monde s’était chargé de la blesser, tout comme il l’avait blessé elle. « Vega. » laissa-t-elle échapper la voix tremblante. Si quand celle-ci était entré dans son appartement, la voix avait été chaleureuse, elle marquait une certaine réserve, après tout, elle ne se souvenait pas d’elle. Cette fois ci, quand elle preonça son prénom, la voix de la sorcière était différente, lourde, chargée d’un passée. « Ma Vega. » ajoute-t-elle, titubant presque pour se retourner complètement, faisant un pas dans sa direction. Après toutes ses années, elle restait sa Vega. Son premier amour, la seule femme qu’elle n’ait jamais aimé, la seule personne ayant été capable de percer les méandres de son âme pour libérer la lionne. Elle s’approcha d’elle, regrettant immédiatement de l’avoir repousser avec tant de fougue. Mais la peur l’avait saisi au ventre, il lui avait fallu du temps pour reprendre ses esprits. Face à elle, la rousse dont le chignon froissé libérait des mèches un peu folle venant caresser ses épaules. Avec une douceur mêlée à une impatience, Avia s’approcha près d’elle, et déposa avec douceur une main dans ses cheveux ébène. Bon sang, elle avait changé mais elle restait si belle. La seule tâche à son visage était cette marque que lui avait apposé Hector Greyback – le mécréant. Sa main droite vint alors caresser sa joue, et naturellement, Avia se pencha alors pour déposer sur ses lèvres un baiser brulant. Aucunes lèvres ne lui avait été plus douce que celle de Vega, aucun baiser n’avait été plus électrisant que les siens.

La vision d’Avia se brouilla soudainement.  La pièce disparu alors, et Vega s’effaça doucement. Elle aurait voulu courir vers elle, mais, elle fut incapable de bouger. Un autre décor apparu alors, une rue pavée ressemblant fortement à l’une des allées transversales du chemin de Traverse, non loin du Cercle de jeux. Elle se voyait, à genoux, baguette en main. A genoux, et couverte de sang – et dans ses bras, le corps visiblement sans vie d’une brune aux cheveux ébène. Les yeux clos, elle semblait endormis. Ce n’est que quand elle vit le sanglot qui traversait son double – la façon dont elle la tenait, comme si s’accrocher à elle l’accrocherait à la vie. En face d’elle, il se tenait debout – son père, Mr Spudmore dont les mots eurent l’effet d’un poignard dans son cœur. « Tout est de ta faute Avia, absolument tout. » La rousse levant les yeux vers son paternel. Impuissante, l’observatrice essaya de courir vers eux, en vain. Le décor se dissipa de nouveau. Sa vision redevint floue, face à elle, Vega réapparu brièvement, avant que la rousse ne ferme ses yeux, et perdre l’équilibre. Sombrant dans l’inconscience. Ce fut sa première réelle vision, la première fois que son don de voyance fut aussi violent. La première fois qu’elle voyait se dérouler sous ses yeux un futur dont elle ne pouvait pas, et qu’elle ne saurait comment l’empêcher de se produire.


"I take everything I am feeling, everything that matters to me… I push all of it into my fist, and I fight for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


REBEL ❥ for your love.
avatar
Je suis : CHIKAKA , et je suis arrivé(e) en Angleterre le : 09/04/2015 , et depuis ce jour, j’ai envoyé : 400 hiboux. J’incarne : Crystal Reed , et l’avatar que je porte a été créé par : luaneshë . Je possède plusieurs comptes, dont les suivants : Quintus, Betty et Ciena Je parle en : white



Je suis âgé de : 27 ans , et j’ai le sang : mêlé, honnêtement je ne pense pas que cela fasse une quelconque différence, je sais très bien me servir de ma baguette ! Dans la vie je suis : Créatrice de la Poudre d'Escampette et Chimiste pour la Main Noire J’ai juré allégeance : au Seigneur des Ténèbres, je porte sa marque mais j'y ai été forcé, mes convictions sont bien plus nébuleuses et je ne sais pas quoi penser de tout cela. Côté cœur, : Elle est veuve depuis quelques mois seulement, mais son coeur appartient à jamais à une seule et unique femme.


Dossiers du ministère
‹ Relations du personnage:
‹ Inventaire:
MessageSujet: Re: unexpected meeting (vevia)   Mer 26 Aoû - 5:26


'All I want is you.

Elle pouvait se rappeler de tout. De la première fois où elle s’était approchée d’elle pour lui faire part de ses jolis cheveux jusqu’à leur baiser les plus tendre. La violence de ses souvenirs la fit frissonner et elle se jura de ne plus jamais prendre son travail à la légère. Elle pouvait comprendre pourquoi elle s’était sentie à incomplète depuis la Grande Purge, puisqu’il lui manquait sa moitié. Toutes les années passées en compagnie de son mari étaient disparue puisqu’aucune ne pouvait se comparer aux sensations qu’elle éprouvait lorsqu’elle se retrouvait près d’Avia. Tous ses souvenirs l’attaquaient de plein fouet et elle en redemandait, encore et encore, tandis que ses lèvres se plaquaient contre celles de la sorcière. Par contre, elle mit fin au baiser si vite qu’elle dû se demander si elle n’avait pas tout rêvé. Elle observa Avia, incrédule, le souffle saccadé. Celle-ci se tourna dos à elle et Vega cru que son cœur lui était arraché du corps. Mais une voix finit par sonner dans l’appartement. « Vega. » Les larmes qu’elle avait retenus depuis toute à l’heure se mirent à rouler le long de ses joues. Un sanglot sortit de sa bouche, comme si toute la misère du monde était tombée tout à coup. Lorsque la rousse se retourna, elle put remarquer son regard, la même étincelle qui avait allumé ses yeux à chaque fois qu’elle les posait sur elle.   « Ma Vega. » Nouveau sanglot, qui ressembla plus à un rire cette fois. Elle la laissa se rapprocher d’elle à nouveau, fermant les paupières lorsque sa main passa dans ses cheveux. « Oui, je suis là… » Souffla-t-elle en guise de réponse. Elles n’avaient pas besoin de plus. Avec tous ces souvenirs qui l’avaient floué, une chose l’échappait encore. Elle se rappelait de tout. De tout jusqu’à leur course folle jusqu’au train le jour de la Grande Purge, mais elle ne se rappelait pas du reste. Ses pensées noires furent effacées quand Avia déposa à nouveau ses lèvres pour sceller un baiser comme elle avait tant rêvé.

Leur embrasse n’avait pas assez duré, pourtant le corps d’Avia faiblit au creux de ses bras. Elle se demandait ce qui se passait, était-ce encore la drogue qui la rendait folle? Elle en doutait, depuis le premier baiser avec la rouquine, tout lui était clair désormais. Vega se délaissa du corps inanimé de la sorcière, pour observer ses prunelles qui étaient voilées. Que se passait-il? Elle n’avait jamais vu quelqu’un avec un regard comme ça, même après plus de cinq ans à formuler la Poudre d’Escampette. « Avia?! » Demanda-t-elle, paniquée. Elle bougea le corps, mais remarqua avec soulagement qu’elle respirait encore. Alors Vega était là, l’air hagard, à retenir le corps de sa bienaimée. Il fallait avouer qu’elle n’était pas des plus fortes, ce qui rendait la tâche assez difficile. Elle n’arrivait pas à toucher à sa baguette dans la poche de sa veste, non pas sans échapper Avia. Elle tituba jusqu’au sofa le plus proche pour y déposer le corps de sa douce. Elle se mordit la lèvre inférieure, en relevant son visage et en dégageant ses cheveux de celui-ci. Elle avait l’air si paisible. L’alarme qu’elle s’était mise retenti doucement, pour lui rappeler qu’elle devait rentrer à la maison. C’était ça, ou bien Hector se rendrait compte qu’elle s’était rendue à quelque part avant de revoir son mari « chéri ». Avec son ecchymose encore apparente sur son œil, elle décida qu’il valait mieux qu’elle se concentrer sur sa propre vie. Elle s’assura qu’Avia soit bien, alla même jusqu’à chercher la couverture sur son lit. Elle en profita pour ausculter chaque recoin de son petit appartement, comme pour recoller tous les morceaux qui restaient. Elle voulait rester ici, amener Avia dans son lit et se blottir contre elle. Hélas, avant de s’abandonner entièrement à son ancien amour, elle avait d’énormes choses à régler. Elle devait partir de l’immeuble où Hector pouvait si bien la surveiller. Elle devait parler à son mari, lui faire part de la vérité et de son désir de mettre un pause dans leur relation. Elle savait qu’elle ne pourrait pas demander un divorce aussi vite. Elle devait d’abord se remettre sur pied et voir avec Avia comment elles pouvaient s’assurer de rester en vie. Ensemble. Revenue dans le salon, elle déposa une dernière fois ses lèvres sur celles de la rouquine. Elle déposa ensuite un mot où elle pourrait lire ces mots : Je reviendrai quand ce serai plus sûr nous. Je t’aime et e t'aimerai toujours, Vega.




 
+ SHE REMEMBERS IT ALL
Deny this emptiness, This hole that I'm inside.These tears, They tell their own story. Told me not to cry when you were gone, But the feeling's overwhelming, it's much too strong. Can I lay by your side? Next to you, you, And make sure you're alright. ©endlesslove.


Revenir en haut Aller en bas
 

unexpected meeting (vevia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» An unexpected meeting [PV Lexa]
» An unexpected meeting - Feat Gregory O'Connel
» unexpected meeting (ft. ki ohmin)
» Meeting with the infinity [TERMINE]
» Meeting with the infinity

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WDWF - So we can learn to pick ourselves up. ::  :: Londres Sorciers :: Habitations-